Magazine High tech

Clip et paroles traduites de Owl City : Fireflies

Publié le 18 avril 2017 par Damien Guillot
Synthé

Une musique m’est revenue en tête subitement.
Dur de mettre un nom dessus mais finalement, j’y suis arrivé.

C’est un morceau sorti en juillet 2009 par le groupe Owl City : Fireflies.
Je peux vous dire que pendant cette fin d’année 2009, le tube a bien pourri les ondes FM. C’est avec une certaine nostalgie que je me suis surpris à regarder de nouveau le clip : que de souvenirs…
J’ai eu l’agréable surprise de découvrir (à nouveau) qu’il contenait un gadget bien geek de mon enfance : la dictée magique. J’ai eu le grand plaisir d’en voir une à la maison.

Petite particularité du « groupe » découverte sur Wikipedia (et après écoute du morceau, ça saute aux oreilles), les chansons sont dans un style synthpop (je connaissais pas le terme avant…), c’est à dire que Adam Young (qui est en fait le seul membre de Owl City :p) privilégie l’utilisation du synthétiseur dans ses morceaux.
Passons maintenant au clip de Owl City avec les paroles traduites ci-dessous.

🇺🇸
Lyrics

You would not believe your eyes
If ten million fireflies
Lit up the world as I fell asleep.
Cause they fill the open air
And leave teardrops everywhere
You’d think me rude but I would just stand and stare.

I’d like to make myself believe
That planet earth turns slowly
It’s hard to say that I’d rather stay awake when I’m asleep
cause everything is never as it seems.

Cause I’d get a thousand hugs
From ten thousand lightning bugs
As they tried to teach me how to dance
A fox trot above my head, a sock hopped beneath my bed
A disco ball is just hanging by a thread (thread, thread)

I’d like to make myself believe
that planet Earth turns slowly
It’s hard to say that I’d rather stay awake when I’m asleep
Cause everything is never as it seems
(When I fall asleep)

Leave my door open just a crack
(Please take me away from here)

Cause I feel like such an insomniac
(Please take me away from here)
Why do I tire of counting sheep
(Please take me away from here)
when I’m far too tired to fall asleep

To ten million fireflies
I’m weird ’cause I hate goodbyes
I got misty eyes as they said farewell
(they said farewell)
But I’ll know where several are
if my dreams get real bizarre
‘Cause I saved a few and I keep them in a jar
(in a jar)

I’d like to make myself believe
That planet Earth turns slowly.
It’s hard to stay that I’d rather stay awake when I’m asleep
Cause everything is never as it seems
(When I fall asleep)
(repeat)

I’d like to make myself believe
that planet Earth turns slowly.
It’s hard to say that I’d rather stay awake when I’m asleep
because my dreams are bursting at the seams

🇫🇷
Paroles Tu n’en croirais pas tes yeux
Si 10 millions de lucioles
Éclairaient le monde tandis que je m’endors.
Parce qu’elles rempliraient l’air libre
Et laisseraient partout des sanglots
Tu penses que je suis impoli, mais je voudrais simplement rester et m’émerveiller

J’aimerais me persuader
Que la planète Terre tourne lentement
Il est dur de se dire que j’aimerais mieux rester éveillé quand je suis endormi
Puisque rien n’est ce qu’il parait

Puisque que j’obtiendrais un millier de câlins
De dix milles bestioles lumineuses
Tandis qu’elles essaient de m’apprendre à danser
Un foxtrot au dessus de ma tête
Une chaussette traine sous mon lit
La boule de disco est simplement suspendu par un fil (fil, fil)

J’aimerais me persuader
Que la planète Terre tourne lentement
Il est dur de se dire que j’aimerais mieux rester éveillé quand je suis endormi
Puisque rien n’est ce qu’il parait
(Quand je m’endors)

Laisse ma porte s’ouvrir, juste une fissure
(S’il te plaît emmène moi loin d’ici)

Parce que je me sens vraiment comme un insomniaque
(S’il te plaît emmène moi loin d’ici)
Pourquoi suis je lassé de compter les moutons ?
(S’il te plaît emmène moi loin d’ici)
Lorsque je suis loin d’être assez fatigué pour m’endormir

Dix millions de lucioles
Je suis bizarre car je déteste les adieux
J’avais les yeux embrumés quand elles ont dit adieu (elles disaient adieu)
Mais je saurai où sont certaines
Si mes rêves devenaient réellement bizarre
Car j’en ai sauvé certaines et je les ai gardées dans un pot (dans un pot)

J’aimerais me persuader
Que la planète Terre tourne lentement
Il est dur de se dire que j’aimerais mieux rester éveillé quand je suis endormi
Puisque rien n’est ce qu’il parait

J’aimerais me persuader
Que la planète Terre tourne lentement
Il est dur de se dire que j’aimerais mieux rester éveillé quand je suis endormi
Puisque rien n’est ce qu’il parait

J’aimerais me faire croire
Que la planète Terre tourne lentement
Il est dur de dire que j’aimerais mieux rester éveillé lorsque je suis endormi
Parce mes rêves sont pleins a craquer

Tcho, Hamtaro.

Source : paroles2chansons.lemonde.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Damien Guillot 183 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine