Magazine Culture

INCUBUS "A Crow Left Of The Murder"

Publié le 26 juin 2008 par Youcanroll
INCUBUS Crow Left Murder
Après les déboires du groupe avec son label et le départ de son bassiste Dirk Lance, nombreux étaient les petits malintentionnés qui doutaient de la capacité de Brandon et sa clique à donner à "Morning View" un successeur digne de ce nom. Désolé pour eux, mais Incubus reste, dans sa catégorie, l'un des meilleurs groupes que les États désunis du rock US nous ait donné à écouter depuis des lustres.
Dès le titre d'ouverture de ce A Crow Left Of The Murder, les choses semblent on ne peut plus claires: le combo californien n'a rien perdu de sa prestance lorsqu'il s'agit de vous visser en tête d'impeccables mélodies rehaussées de guitares furibardes. "Megalomaniac" a tout du hit imparable et donne le la d'un disque promis à l'excellence.
Pour autant, si le quintet ne renie rien de ses bonnes habitudes, à savoir détrousser, en tout bien tout honneur, une pop un brin mijaurée pour l'habiller d'apparats plus saillants, on ne peut s'empêcher de constater que la musique du groupe a imperceptiblement évolué. Ainsi, là, où, dans le sillage de ses aînés (Faith No More et les Red Hot en tête), Incubus se contentait jusqu'à présent de porter haut et fort l'étendard d'une ceratine idée de la fusion rock, le combo semble prendre un subtil virage rapprochant sa musique de certains groupes estampillés grunge.
Comment, en effet, ne pas penser, à l'écoute des déflagrations punkoïdes de "A Crow Left Of The Murder" ou les mélodies entêtantes du refrain de "Beware! Criminal", à Kurt Cobain et sa bande? Et que dire de ce "Made For TV Movie" que ne renieraient sans doute pas Eddie Vedder et consorts? La présence de Brendan O'Brian, producteur attitré de Pearl Jam, semble d'ailleurs attester de cette évolution somme toute assez naturelle et compréhensible: à flirter de la sorte avec des mélodies accrocheuses, à épurer de plus en plus leur musique autrefois un tantinet démonstrative, il semblait logique que le groupe se révèle un jour ou l'autre plus pop rock.
Néanmoins, que les fans de la première heure se rassurent: Incubus n'a rien perdu de cette aptitude surprenante à mélanger uppercuts groovy et caresses langoureuses, assisté de sa nouvelle recrue Ben Kenney (ancien membre du combo hip hop The Roots), réussit encore à merveille cette collision détonante entre rythmiques syncopées addictives, grooves funky et harmonies pop ("Priceless" ou l'organique "Sick Sad Little World") et reste cette redoutable machine à égrener les hits et à pulvériser les réticences des auditeurs les plus méfiants.
Le groupe semble cependant avoir grandi et se permet aujourd'hui des incursions simplement rock du meilleur effet.
Ancienne excellente formation fusion rock, avec cet album INCUBUS DEVIENT UN EXCELLENT GROUPE TOUT COURT!!!!
http://www.deezer.com/#music/album/5667

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Youcanroll 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte