Magazine Beauté

Azurément Grazia

Publié le 09 août 2017 par Laptitebulledelo @PtiteBulledElo
Azurément Grazia
Quel délicieux sentiment de ne pas aller travailler un lundi...oui, au moment où j'écris ces lignes, nous sommes lundi 😊 Et c'est d'autant plus cool quand on sait qu'on ne travaillera pas de toute la semaine, ni la suivante :) Ce que j'aime le plus en vacances, c'est de vivre sans horaires : pas de réveil, pas de rendez-vous, pas d'heure limite au coucher du soir...on vit à son rythme, sans contraintes et je crois que j'en ai terriblement besoin. Mon quotidien est millimétré car j'essaie d'être la plus organisée possible, afin de pouvoir concilier blog, travail, amis, famille et c'est souvent un peu anxiogène. Donc, pendant les prochains jours, j'ai décidé de vivre à MON rythme :)  
Et c'est donc en toute décontraction que je décortique avec vous le Grazia de la semaine :) 
Azurément Grazia
Azurément Grazia
1. On commence avec cette idée, émise par l'humoriste Emma Knyckare : interdire le festival  suédois Bravalla aux hommes, suite aux nombreuses agressions sexuelles qui ont eu lieu lors de sa dernière édition, en juin dernier et qui ont décidé les organisateurs à ne pas le reconduire l'an prochain. Une idée sexiste et contre-productive ? Il est certain que ceci n'est qu'une solution à court-terme, car le seul moyen pour éradiquer le machisme est l'éducation des jeunes garçons ; mais pour ceux pour lesquels il est trop tard, une mesure punitive de ce genre ne peut faire de mal, surtout pas aux femmes présentes, qui pourront ainsi se sentir en sécurité. Une vision qui peut choquer en France mais qui apparemment, ne pose aucun souci en Suède.  2. Féminisme toujours avec cette initiative du photographe Sujatro Ghosh : il a immortalisé plusieurs indiennes dans leur vie quotidienne, affublées de têtes de vache,  pour dénoncer les violences faites aux femmes, moins bien considérées que les vaches en Inde. En effet, les vaches sont sacrées là-bas et manger de la viande bovine est un crime automatiquement puni : on ne peut pas en dire de même pour les agressions commises sur les femmes (un viol se produit tous les quarts d'heure en Inde). Bravo à lui ! 
Azurément Grazia
1. Comme toujours, je me suis retrouvée dans cette chronique de Nora Hamzawi, qui nous explique qu'elle n'arrive jamais à lâcher prise et que l'idée de ne rien faire pouvait l'angoisser parfois. Un sentiment que je ressens souvent et dont je vous ai parlé dans un article intitulé, tiens tiens...Je ne sais pas me détendre ;) 2. Sarah Constantin pousse ensuite un coup de gueule contre Claire O'Petit, députée En Marche, qui n'a rien trouvé de mieux à dire qu'on devait "arrêter de pleurer" contre la baisse des APL...Et elle a bien raison (Sarah, hein) ! Certains foyers ont réellement besoin de cette allocation et oui, on peut être à 5 euros près en fin de mois quand on rencontre des difficultés économiques, Madame O'Petit...Encore une qui me semble déconnectée de la réalité 🤔 #soupir
Azurément Grazia
1. Lumière sur une très jolie initiative ensuite : Marie Toni et Olivier Moss ont eu la bonne idée de créer la start-up Oboem, dont le but est de remplacer les publicités que l'on voit dans la rue par des oeuvres d'art, créées par de jeunes artistes. Un moyen pour eux de conquérir l'espace public et présenter leur travail au plus grand nombre et pour nous d'avoir réellement un "contenu" intéressant à admirer dans la rue, qui nous enrichisse intellectuellement :) Cette idée est née d'un voyage au Chili, dans le village de Valparaiso, qui ne présente aucune publicité mais beaucoup de street art.  2. Grazia continue sa saga sur les objets cultes qui ont changé notre quotidien, avec le Polaroid :) Créé en 1943, ce petit boîtier est revenu en grâce ces dernières années et sera sûrement le compagnon de voyage de bon nombre d'entre nous cet été :) 
Azurément Grazia
Azurément Grazia
1. Pour prolonger l'effet détente des vacances, la rédaction vous recommande d'essayer une petite baignade au sel d'Epsom. Encore plus saline que celle de la Mer Morte, cette eau vous permet de flotter sans effort et de vous relâcher complètement, de vous laisser porter sans crainte, dans un "caisson-cocon". De plus, le souffre et le magnésium qui composent cette eau sont reconnues pour leurs vertus anti-stress sur le corps, qui relâche ainsi toutes les tensions :) 2. Certains jeunes n'hésitent pas, pour améliorer leurs performances scolaires notamment ou tout simplement se sentir bien dans leur peau, à utiliser des médicaments à base d'opiacés comme la codéine : cette substance annihile les douleurs et la fatigue, permettant de se sentir en pleine possession de ses moyens. Sauf qu'une jeune fille en est morte en mai dernier et que le gouvernement a décidé de sévir, en interdisant la vente de ces produits sans ordonnance. Une mesure qui a permis de se rendre compte qu'il existe un véritable phénomène d'addiction aux médicaments chez certains, qui vont maintenant mentir et trouver des moyens détournés pour s'en procurer :s
Azurément GraziaAzurément Grazia
1. La jeune Thylane Blondeau, 16 ans, est l'égérie de ce numéro. Dans les pages qui lui sont consacrées, Grazia nous parle de sa vie de mannequin (elle a commencé à poser dés l'âge de 4 ans), de sa relation fusionnelle avec sa maman, Véronika Loubry mais aussi de tout l'engouement, du public et des marques (Raplh Lauren, Dolce & Gabbana) pour cette jolie jeune fille de la génération millenial. Star des réseaux sociaux, ambassadrice L'Oréal et nouveau visage du parfum Lolita Lumpicka (comme sa maman en son temps), Thylane Blondeau me laisse pourtant de glace. Oui, elle est très belle, mais j'ai beaucoup de mal à m'enthousiasmer pour une célébrité sur ce seul critère et je ne comprends pas très bien pourquoi on porte aux nues des jeunes filles comme elle alors qu'elles n'ont encore rien accompli de significatif, pour moi. Vous aussi ? 2. Et on termine avec une parenthèse enchantée, puisqu'il est question de Disney :) Disney qui, depuis quelques années exploite le filon de ses anciens succès en version animée en les déclinant en version "film", avec de réels acteurs et des images de synthèse. La Belle et La Bête en est un exemple mais de nouvelles versions d'Aladdin, Dumbo et Mulan devraient également suivre. Une façon pour la firme américaine de faire le bonheur de ses fans, ravis de replonger dans l'univers de leurs dessins animés préférés, tout en gagnant de l'argent car ces adaptations ne coûtent rien en droits d'auteur et ne demandent pas d'imaginer de nouvelles histoires et de nouveaux personnages. Qu'en pensez-vous ? 
Azurément Grazia
Azurément Grazia
Azurément Grazia
Azurément Grazia
Azurément Grazia
Azurément Grazia
Sur ce les filles, je vous fais des bisous ! Pour celles qui sont en vacances, ENJOY ! Et pour celles qui ont repris ou qui ne sont pas encore en congés, courage :) On se retrouve vendredi, avec mon débrief du numéro d'été de Paulette ;) 
Azurément Grazia


blogger

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laptitebulledelo 2744 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte