Magazine Sport

Marseillaise par Pierre-Antoine Bosse: Heureusement qu’il n’est pas noir, ni musulman

Publié le 11 août 2017 par Pierre Thivolet @pierrethivolet
Marseillaise par Pierre-Antoine Bosse: Heureusement qu’il n’est pas noir, ni musulman

Beaucoup l’ont découvert aux mondiaux de Londres: Pierre-Antoine Bosse, ce formidable sportif qui est devenu champion du monde du 800 mètres. Une course incroyable, où il s’est totalement dépassé et a surpassé les favoris. Une performance d’autant plus remarquée, qu’hélas les autres athlètes français n’ont pas ramené beaucoup d’or...Et puis Pierre-Antoine Bosse semble être une personnalité sympathique, plutôt farceur. Ses interviews sortent des poncifs traditionnels. Il explique joyeusement comment il a mouillé son lit la veille de la course – avec une bouteille d’eau, LOL !- il parle de son chat, RAB'S (Rien à branler en langue sms et au pluriel). Et puis lorsqu’il chante la marseillaise sur le podium, il la met à sa sauce : A la fin, au lieu de chanter « Marchons, marchons »,il improvise « Champion, Champion, Champion du monde ! » Personne n’y a trouvé rien à redire. Mais imaginez qu’il ait été guadeloupéen, ou qu’il se soit appelé Ousmane, il s’en serait forcément trouvé quelques uns/unes pour monter au créneau du nationalisme. Pour sous entendre que décidément, ces « pièces rapportées » à notre pays sont de mauvais français et n’ont aucun respect pour l’hymne national. C’est un peu comme pour les femmes, lorsqu’elles accèdent à des responsabilités, il faut souvent qu’elles en fassent deux fois plus que les hommes pour prouver qu’elles sont à la hauteur. Et quand elles sont et femmes et noires et jeunes, alors là... Demandez-donc à Sibeth N’Diaye, la communicante de l’Elysée et cette polémique autour d’un SMS qu’elle aurait envoyé à un journaliste pour confirmer le décès de Simone Veil: « La meuf est dead ». Une chose est de critiquer la (mauvaise ?) politique de communication de l’Elysée, une autre est cette mauvaise polémique. Car même si cela était le cas, qui n’a pas écrit des textos avec émoticônes et force abréviations ? 

ASKIP la meuf s’en BLC. JDCJR. MSK ! Pa de kwa fouetter un RAB’S.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre Thivolet 3167 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine