Magazine Bourse

Comment diversifier son portefeuille pour se prévenir des risques de marché ? (2/20)

Publié le 13 août 2017 par Chroom

Je passe ici les méthodes utilisant des instruments tels que les options que je trouve non seulement trop compliquées mais surtout trop risquées. Le but est plutôt de sélectionner des actifs qui réagissent de la manière la plus indépendante possible par rapport au marché.

On a déjà dit que les dividendes croissants possédaient intrinsèquement en partie cette caractéristique. Plus particulièrement, parmi ces titres, ceux provenant des biens de consommation non durables et non cycliques sont ceux qui offrent la meilleure protection contre les variations du marché.

Les secteurs de choix se trouvent donc dans l’alimentation, les cosmétiques, la pharma et l’immobilier, soit des domaines dont la demande est moins impactée par les cycles économiques. Il y a aussi des secteurs qui ont même plutôt tendance à bénéficier des périodes de crises, tels que le tabac et l’alcool…

En focalisant sur ces secteurs on s’affranchit passablement des aléas économiques et financiers et on amoindrit passablement l’impact d’une baisse du marché. Mais comme déjà dit, cela reste des actions malgré tout, et le risque de baisse, même partiel demeure.

Difficile dès lors d’assurer une rentabilité positive par tous les temps. Il faut donc se tourner vers d’autres approches qui ont plus trait aux types d’actifs sectionnés, plutôt qu’au choix des actions qui composent le portefeuille.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chroom 345 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte