Magazine Education

Ecolo-Info ACT’Sense #11: garder les pieds sur terre…

Publié le 30 juin 2008 par Anne-Sophie

Voilà encore une campagne primée à Cannes il y a peu… Un Lion de Bronze dans la catégorie “outdoor”… et… coquine non? Entre la semaine dernière et cette semaine, vous allez dire qu’on ne se sent plus sur Ecolo-Info… Hum, faudrait que je consulte le reste de l’équipe pour voir ce qu’ils en pensent… l’été, c’est chaud chaud sur Ecolo-Info…?

Image réalisée par Erik Vervroegen (de l’agence TBWA\PARIS) pour l’ONG AIDES: en gros, “explorez, mais protégez vous…”

En réalité, cette campagne de sensibilisation réalisée pour l’ONG AIDES me fait rebondir, as usual, sur une question de fond: lorsque l’on parle “sensibilisation aux enjeux du développement durable” et “passage à l’acte”, j’ai systématiquement en tête un parallèle utile qui permet sans cesse de ne pas croire que “ça y est, tout le monde a compris” ainsi que je l’entends de temps à autre autour de moi…

Ce parallèle est simple, pas trop tiré par les cheveux (?) et je suis curieuse d’avoir votre avis à son sujet… Car en termes de campagne de sensibilisation, la lutte contre le SIDA fait partie des plus médiatisées et répandues auprès du grand public (avec la lutte contre le tabac). Je suis issue de cette “génération SIDA” et cette maladie a bercé mon enfance et mon adolescence, créant frayeurs, peurs et pessimisme parfois même… Or malgré toute la sensibilisation faite autour d’un sujet touchant directement la santé des individus et leur vie intime et quotidienne… on s’aperçoit que les chiffres buttent toujours sur certains pourcentages…

Ayant eu l’occasion de discuter avec un bénévole d’AIDES un jour dans la rue (il y a environ deux ans), celui-ci m’informait que 35% des jeunes adultes pensaient qu’un vaccin contre le SIDA existait en France… En 2004, 15 % répondants estimaient qu’il était efficace de se laver après l’acte sexuel, soit une croyance aussi forte qu’en 1994! Une fraction notable des répondants déclarait encore être d’accord avec certaines mesures d’exclusion envers les malades du sida et près d’un quart étaient en faveur de l’isolement des malades du sida des autres patients dans les hôpitaux. En termes de pratiques, les jeunes d’aujourd’hui semblent aussi dissocier plus qu’avant le contexte du virus du SIDA des comportements de prévention… Une observation que reflète aussi cette enquête menée par l’Agence de Santé Publique du Canada en 2006.


Cours élémentaire
envoyé par ddbparis

Le parallèle est donc le suivant: dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’adoption de comportements durables, les campagnes se sensibilisation deviennent de plus en plus importantes, la population intègre peu à peu le message, cherche parfois à changer ses comportements… mais, dans les faits, on s’aperçoit que les choses ne progressent pas tant que ça! Que doit-on espérer donc? Se confronter également à “un pourcentage de non recevoir”?

En 2008, les Francais font moins d’achats responsables:

  • 11,6 % déclarent acheter « regulièrement » des produits issus du commerce équitable, moins 5,5 points par rapport aux déclarations de 2006.
  • 25 % des Français déclarent acheter « régulièrement » des produits respectueux de l’environnement : une baisse de 5 points par rapport aux déclarations de 2006.

Bien que 90 % des Francais soient conscients de l’importance du développement durable, seuls 19 % sont prêts a payer plus cher pour des produits plus respectueux de l’environnement… Et 75 % des Francais associent consommation responsable et réduction de leur consommation (soit 19 points de plus qu’en 2006)… sachant que consommer moins ne signifie pas consommer moins bien… au contraire!

Chris Jordan, Cans Seurat, 2007, “Depicts 106,000 aluminum cans, the number used in the US every thirty seconds.”

Que faire donc? Eh bien… garder les pieds sur Terre! Continuer à informer, à bien informer, mais aussi solliciter les pouvoirs publics: “les Français restent en attente d’action et d’information, notamment de la part de la classe politique. Ainsi 74 % d’entre eux pensent que les politiques et les collectivités ne prennent pas assez en compte l’environnement. De même, leur peu de confiance en les grandes entreprises se confirme, voir se renforce (chute de près de 20 points depuis 2004)”, rappelle le rapport d’Ethicity.

Sans oublier non plus que “si 2/3 des Francais déclarent avoir changé leurs comportements en 2007, les disparités sont fortes d’une catégorie socio-professionnelle (CSP) à l’autre : ce sont surtout les consommateurs les plus aisés ou les plus âgés qui s’investissent (76 % des cadres superieurs, 77 % des retraites CSP+ et 58,4 % chez les ouvriers). De la même maniere, l’écart se creuse entre les générations, les jeunes traduisant moins leurs convictions dans les actes d’achat… Parmi ceux qui estiment n’avoir pas change leur comportement (1/3 de la population) 50 % invoquent la faiblesse du pouvoir d’achat et 1/3 le manque d’information. Ainsi 51,4 % des Francais ne savent pas ou acheter des produits ou services responsables”…

Alors un conseil? Baladez vous allègrement dans la barre Ecolo-Info pour vous informer comme il faut!;-) Et surtout faites comprendre autour de vous qu’il ne sert à rien de culpabiliser, que chacun peut faire de son mieux, qu’il est possible de se voir pour échanger et discuter sur le sujet, et surtout, SURTOUT, qu’en ces temps où les français n’ont pas le moral et râlent pour préserver leur pouvoir d’achat… comprendre qu’il faudra s’y faire, que le pétrole va rester cher… et que l’écologie est une formidable solution! N’est-ce pas?

++ Pour aller plus loin ++


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog