Magazine Politique

Patrick Devedjian et François Hollande réduits à l'impuissance ?

Publié le 23 juillet 2008 par Exprimeo
La gestion des "dissidents" en dit long sur l'état d'impuissance qui frappe désormais les partis politiques Français. Les responsables de partis sont placés dans l'impossibilité d'exclure ? C'est un paradoxe étonnant. Au moment où la Constitution de 1958 reconnaît le rôle des partis politiques (art.4) ; leurs fonctions, voire même leur utilité, sont particulièrement contestées. Les partis politiques sont en crise car leurs fonctions classiques sont de plus en plus concurrencées. Ils assurent de moins en moins une fonction de médiation. Les partis n'ont plus l'exclusivité de la représentation des intérêts nationaux. Les associations, les syndicats, les médias les concurrencent redoutablement. Bien davantage, se sont multipliés les mécanismes de consultation directe de l'opinion à l'exemple du référendum voire, de manière moins solennelle mais tellement plus fréquente, des sondages. Les partis politiques ne semblent pas occuper davantage des fonctions d'expertise ou de réflexion. Ce constat d'échec tient en une réponse simple : les partis politiques sont en panne de sens. Ils sont devenus un outil de logistique pour une présidentielle. Pour le reste, ils semblent incarner une salle d'attente où chacun peut faire désormais ce qu'il veut en totale irresponsabilité.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines