Magazine Culture

Le fil rouge : comment l'utiliser?

Publié le 23 juillet 2008 par Red

dexterNouvel article spécial et je quitte un moment le mode explicatif pour atteindre la controverse sur un sujet qu'on ne traite pas assez dans la blogosphère de séries quand il s'agit de juger la qualité d'une série : le fil rouge. On s'attarde souvent sur la qualité d'écriture, les personnages, la réalisation ou le jeux d'acteurs quand il faut juger la qualité d'une quelconque série mais qu'en est-il de ces séries qui utilisent la méthode du fil rouge ? Nombreuses sont les grosses productions qui réusissent l'exercice de tenir le téléspectateur en haleine pendant leur première année (Lost, Desperate Housewives, Prison Break, Heroes dans une moindre mesure) mais qui perdent en qualité au fur et à mesure des saisons. Et pourtant toutes les séries citées ci-dessus utilisent la méthode du fil rouge et ont connu à un moment donné une mauvaisse passe où les critiques n'étaient pas élogieuses (saison 2 de Lost, saisons 2/3 de DH, saison 3 de Prison Break, saison 2 de Heroes... Hayden si tu me lis !) Et cet article analysera le sujet en se demandant si la raison de cette décadence de qualité et d'audience est causée par le fil rouge. Y a-t-il d'autres séries qui utilisent le fil rouge et qui s'en sortent bien (indice, la photo de présentation de l'article) ? Qu'en est-il des autres séries qui en utilisent pas ou que très peu ?

Commencons peut-être par une rapide définition de l'expression fil rouge: c'est un lien dramaturgique qui lie des séquences/épisodes entre elles/eux au sein même d'une production ou une pièce de théâtre. À l'inverse on appelle les épisodes qui se suivent indépendamment des loners (ou stand alone, soit littéralement un épisode qui tient tout seul, c'est-à-dire qui ne nécessite pas de visionner les épisodes qui le précèdent pour comprendre son intrigue.) On trouve des loners dans des séries policières principalement. Pour citer des exemples, le fil rouge de la première saison de DH était de savoir pourquoi Mary Alice s'est suicidée, le fil rouge de la première saison de Veronica Mars était de savoir qui a assassiné Lilly Kane etc... Les indices nous proviennent au fil des épisodes et constituent généralement la moitié du contenu d'une saison entière mais ne sont pas proposés à chaque épisode (il arrive donc de trouver des épisodes complètement indépendants qui n'ont aucune importance dans le fil rouge ou mystère de la saison puisqu'ils n'apportent aucune révélation sur ledit fil rouge)

On peut classer les fils rouges dans deux catégories principales et on peut comparer ceux de VM à ceux de PB : la première catégorie consisterait à regrouper les fils rouges qui prennent le rôle de mystères (qui a tué Lilly kane, pourquoi Mary Alice s'est suicidée, qui harcèle Dexter, qui est Kyle, qu'est-ce que cette île, ...) qui sont basés sur des questions mais dont la résolution reste inconnue au téléspectateur et la deuxième catégorie réunirait les fils rouges dont le dénouement est un événement connu mais dont le cheminement pour aboutir à l'événement est inconnu (l'évasion dans Prison Break : on sait qu'ils vont s'évader mais on ne sait pas comment et donc on nous l'apprend tout au fil de la saison 1, l'explosion de Heroes, les événements chaotiques dans le futur de Damages...) Les fils rouges constituent généralement l'intérêt premier d'une série et plus on approche la fin de saison, plus l'adrénaline et le rythme montent puisque les réponses arrivent vite et le téléspectateur a hâte (ou pas, dans certains cas mais j'y reviendrais) de témoigner du dénouement. On peut déjà poser la première question : quel "catégorie" de fils rouges est la plus efficace ? La réponse est évidemment d'ordre subjectif donc objectivement je ne pense pas qu'on puisse dire que telle catégorie est plus aboutissante que l'autre puisqu'on peut être décu dans chacune. Pour ma part j'ai une préférence pour la deuxième, c'est-à-dire qu'on a une idée de la conclusion du fil rouge (Prison break, Damages...) mais on ne connait pas le cheminement pour y aboutir. Je vous laisse donc la question ouverte.

Et j'en viens à l'intérêt de l'article : qu'est-ce qui vient après le fil rouge ? Qu'est-ce qu'on fait maintenant qu'on sait que Mary Alice s'est suicidée parce que (...) et que c'est (...) qui a tué Lilly Kane/Laura Palmer dans la grande Twin Peaks ? Et c'est ça qui peut poser problème. Pourquoi (à mon humble avis) DH est de moins bonne qualité que Lost au bout de leurs quatre saisons ?

Le génie de Lost c'est qu'elle a plusieurs fils rouges. Chaque saison s'articule autour d'un fil rouge/mystère précis (saison 1 la trappe, saison 2 la Dharma, saison 3 les tatouages de Jack les Autres...) Et elle en a un grand : qu'est-ce que l'île. De ce fait, les téléspectateurs vont presque impérativement suivre les 6 saisons de Lost pour savoir ce qu'est l'île. JJ Abrams est un génie (enfin presque).

Pour DH c'est le contraire. Les saisons seraient presque des stand-alone en elles-mêmes si elles n'étaient que composées des fils rouges (parce que faut pas oublier les intrigues des persos qui existent depuis le début... Lynette et tout). La première saison avait le mystère le plus intéressant (je dis intéressant parce qu'il était intriguant mais d'autres séries ont réussi à traiter leur fil rouge plus subtilement donc la qualité c'est autre chose encore) mais les saisons suivantes c'est le vide. Les fils rouges concernent des personnages qu'on ne connait pas (qui s'en foutait pas des Applewhites ?) tout comme le fil rouge de la saison 3 de Prison Break était inintéressant et ce, dès le lancement et pour les 2 épisodes de ladite saison que j'ai visionnés. Faire sortir Whistler de prison : on s'en fout. Pour sauver LJ et Sarah : on sait qu'ils vont survivre dès le début. Desperate Housewives est donc certainement la série qui en a le plus souffert puisque les pseudos mystères à partir de la saison 2 ont été 1) traités maladroitement (dévoiler le mystère dès le premier épisode de la saison 2, bien) et 2) il n'y a aucune stratégie pour tenir en haleine le téléspectateur.
Pourquoi JJ Abrams est un génie ? Parce qu'il sait comment faire fonctionner ses séries (au delà de la promotion excessive qu'il faut autour de ses nouveaux projets). Lost a un fil rouge qui occupe toute la série : c'est la stratégie idéale pour créer un noyau de fans solides. Après évidemment on peut parler des audiences qui chutent parce que certains pensent que "les scénaristes ne savent pas où ils vont", "il y a trop de questions, pas assez de réponses" (argument auquel je n'ai jamais adhéré d'ailleurs.)
Bon, il ne faut oublier que les fils rouges de Desperate Housewives n'occupent qu'une partie de la saison et que la majorité des fans de DH reviennent chaque semaine pour voir la suite des aventures de leurs héroines et non pour découvrir de nouveaux indices sur les mystères de la série. Bref, tout ça pour dire que si on est attaché à un mystère intriguant comme celui de Lost sur la série entière, il est beaucoup plus difficile de lâcher la série en question que les séries dont chaque saison a un mystère différent et dont on s'en fout un peu beaucoup (Applewhite, Mayfair, Hodge...)

Je parle de Lost mais on peut aussi parler de Damages dont je regrette simplement que le fil rouge de la saison 1 ne s'étende pas sur la série complète (et par fil rouge je ne parle pas du cas Frobisher mais des scènes dans le futur qui auraient pu représenter la fin de la série au lieu de la presque-fin de la saison 1) Là encore les flashforwards sont tellement intriguants que si ils représentaient la fin de la série, il aurait été difficile d'arrêter Damages en plein milieu.

Il ne faut pas généraliser par contre. Dexter fait partie des séries qui arrivent à bien utiliser ses fils rouges (pour les deux premières saisons diffusées en tout cas) parce qu'à nouveau il y a une stratégie qui fonctionne et qui rend ses saisons plus homogènes: le fil rouge a un lien direct avec l'évolution du personnage principal que ce soit dans la première saison (qui sert de présentation du personnage) ou dans la deuxième saison (qui sert de développement). Et on peut imaginer que la procédure sera la même pour la troisième année de Dexter.
Veronica Mars se démarque par l'ingéniosité qu'elle utilise dans le développement de ses fils rouges/mystères. Certes ils ne font pas évoluer le personnage principal mais on sent que tout est maîtrisé et calculé dès le premier épisode qui introduit le fil rouge.
Dexter rejoint Damages dans le sens où le fil rouge permet de faire évoluer les personnages (l'évolution des personnages est plus évidente dans Damages que dans la saison 2 de Dexter où le personnage n'évolue pas réellement mais réagit.) Et les deux séries plantent dans leurs derniers épisodes de saison l'enjeu de la saison à venir qui est en parfaite continuité avec l'enjeu de la saison écoulée.

Certaines séries en n'utilisent pas ou très peu : Brothers and Sisters, Friday Night Lights, Skins... Leur évolution reste beaucoup plus fragile et c'est là qu'on sent que le fil rouge permet de faire tenir le tout debout (s'il est utilisé impeccablement) Parmi les trois séries citées je dirais que FNL se démarque parce qu'elle a le football américain. Comme la définition le dit, le fil rouge n'est pas spécialement un mystère mais un élément qui permet de lier les épisodes entre eux. L'utilisation du fil rouge dans la saison 1 aura été quasi impeccable pour FNL puisqu'il a été introduit à bon escient c'est-à-dire pour faire évoluer les personnages en se basant sur la même idée (le football) mais la série a souffert en saison 2 parce que le football a été beaucoup moins présent et on sentait la série plus hésitante. Skins s'en sort bien avec le concept de stand-alone par exemple. Les faiblesses de la saison 2 de Brothers and Sisters sont plus de l'ordre de ce que veut la chaîne mais on avait un fil rouge discret dans la saison 1 qui était bien utilisé.

Bref, l'idéal : prendre l'exemple de Lost c'est-à-dire prolonger le fil rouge sur la saison entière sans faire trop étaler les choses (et donc dans le cas de Lost qui a 6 saisons il faut que le mystère soit particulièrement complexe sans être alambiqué), ne pas prendre l'exemple de Prison Break et donc ne pas vulgairement reprendre l'enjeu des saisons précédentes (j'aimerais bien citer 24 mais je ne suis pas la série donc je ne jugerai pas). Dans le cas des séries qui misent plus sur la psychologie (Dexter/Damages et les séries du même acabit), renouveler le fil rouge chaque saison en créant impérativement un lien entre le fil rouge et le développement des personnages et créer une continuité entre les différents arcs.

N'hésitez pas à commenter en donnant votre avis


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Desperate Housewives en comédie musicale?

    Il semble que Mark Cherry, le créateur et showrunner de Desperate Housewives veuille adapter sa série en comédie musicale. Cela se ferait seulement une fois la... Lire la suite

    Par  Caiera
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Nouvelle actrice dans Desperate Housewives

    Elle s'appelle Justine Bateman, elle n'est pas très connue mais va bientôt le devenir car elle va jouer dans Desperate Housewives. Lire la suite

    Par  Caiera
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Scoop : Virages dans Desperate Housewives

    Oui, je sais, le titre n'est pas très explicite mais je ne savais pas quoi trouver comme titre assez original et dénué de spoilers. Lire la suite

    Par  Red
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives épisode 4x11 "Sunday"

    Précédement dans Desperate Housewives :http://img382.imageshack.us/img382/7203/dhpreviouslymm4.jpg Desperate Housewives is back mais pas en bonne forme, on est... Lire la suite

    Par  Red
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [4x 11]

    14 avril 2008 Desperate Housewives [4x 11] Sunday Audience: 16 ooo ooo. J'ai l'impression que je n'ai plus fait de reviews de Desperate Housewives depuis des... Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [4x 12]

    23 avril 2008 Desperate Housewives [4x 12] In Buddy’s Eyes Audience : 15 75o ooo. Sans aller jusqu’à crier au génie, je dois dire que cet épisode m’a bien plu. Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Desperate Housewives [4x 13]

    28 avril 2008 Desperate Housewives [4x 13] Hello, Little Girl Audience : 16 21o ooo. Enfin un épisode vraiment consistant, où il se passe des choses... Lire la suite

    Par  Lulla
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog