Magazine

Et les wechs envahisent Göteborg ...

Publié le 23 juillet 2008 par Gaby

* note beaucoup trop riche en références footeuses mais ce sont les circonstances qui ont voulu ...*
J'ai pas trop trop eu le temps de bloguer ces derniers jours parce que ma mère et mon frère étaient en Suède. J'ai essayé de leur faire profiter au maximum des activités diverses du coin. Et j'ai essayé aussi de leur expliquer que "non, il n'y a pas autant de wechs d'habitude".
En fait, depuis quelques jours se déroule à Göteborg la plus grande coupe du monde de foot de jeunes : la Gothia Cup. Environ 1500 équipes des 4 coins de la terre viennent ICI pour participer à un tournoi géant. Je peux vous dire que ça met de l'ambiance dans la ville quand plus de 30 000 jeunes débarquent comme ça, d'un coup.
Surtout que la plupart de ces jeunes sont des wechs. Je n'ai rien contre les footeux mais faut bien avouer qu'il y a beaucoup de mecs avec joggings dans les chaussettes et qui se la jouent parmi ceux qui font du foot. Des wechs quoi.
Mais le truc c'est que ça dépend pas mal du pays de provenance. Les jeunes africains ne sont pas wechs, les asiatiques non plus, les suédois pas vraiment. Les brésiliens sont plus du genre à mettre de l'ambiance dans les trams en chantant des chants de chez eux, en crampons et avec le drapeau sur le dos. Les vrais wechs viennent en fait de deux pays : l'Espagne et ... la France bien sûr !
Ils se déplacent en équipe, tous en jogging identiques avec leur nom dans le dos. Ça fait des groupes de toutes les couleurs dans la ville, c'est assez joli à vrai dire, mais c'est aussi assez lourd de vivre dans une ville envahie par des types comme ça. Avec leurs manières qu'on connaît (lourdeur et insistance) ils arrivent dans les trams, les magasins et draguent les jeunes suédoises qui ne sont pas bien farouches, il faut bien le dire. Je vais ptet me mettre au foot moi.
Bref, j'avais pas vraiment vu de wech depuis 6 mois, ça m'avait pas manqué, et c'est comme si on les voyait tous concentrés pendant une semaine. Si certains de ces jeunes footballeurs du monde entier sont vraiment très polis (non non, pas les français :)), d'autres sont quand même à l'apogée de la connerie (oui oui ...).
La meilleure façon d'éviter les "t'as vu ?" et autres "zyva !" en 127 langues étant d'aller dans des endroits non fréquentés par ces rigolos, nous avons passé la soirée de samedi dernier au club de Jazz le Nefertiti, pour la troisième fois d'affilée.
Ce club est assez fun, à chaque passage on fait des rencontres assez diverses. La première fois, pour un concert, j'ai rencontré des suédoises qui avaient une amie française venant de ... Toulouse. La seconde fois avec Tymo on a discuté avec un Iranien qui disait aimer les marques de mode françaises qu'il portait ce soir comme "Prada et Dolce Gabbana" ... (hum hum). Ce samedi, à peine on se disait deux mots en français que des suédois venaient causer le bout d'gras dans un français parfait en disant "oui, je parle un PEU français". On s'est rendu compte que les suédois parlant français aiment faire de la merde en soirée comme les français en fait.
vas-y, redis que Dolce Gabbana est français pour voir ...

Et la meilleure fois fut la 3ème où après divers gens plus ou moins bourrés, on a tapé la discute avec un footballeur professionnel suédois. Quand on lui a dit qu'on était français, il voulait savoir si on venait pas de Lille car un ami à lui va jouer là-bas l'an prochain. On a essayé de voir le niveau de ce gars grâce à sa femme, car ça tête nous disait rien. Ben oui, traditionnellement dans le foot, la beauté de la femme est proportionnelle au niveau du joueur. Me dites pas non, regardez bien les footballeurs français et leurs femmes (à part Ribery :D).
De toute façon on s'est finalement dit qu'en Suède même un joueur de 3ème division de curling sortait avec un top model. Et puis elle était mignonne au final et lui est pas trop nul apparemment.Cette fille et sa copine nous avait abordé pour savoir si on connaissait pas un endroit où trouver du "snuss". C'est du tabac suédois à "mettre" dans sa bouche, entre sa lèvre et sa gencive apparemment. Et évidemment les français exilés s'en donnent à coeur joie avec les blagues sur le nom de ce tabac : "tu snuss ?" etc.
Cette 3ème fois j'ai discuté avec un reggaeman aussi, dans les pissotoires du club (tiens ça pourrait faire une chanson de Vincent Delerm ça). Il allait jouer la semaine d'après dans un festival je sais plus où, il m'a raconté son histoire et on a parlé musique le temps de finir la chose et puis voilà.Très conviviaux les pissotoires suédois, il y a toujours un mec pour te taper sur l'épaule bourré pour te proposer une bière ou pour discutter pendant l'attente.
Les rencontres dans les pissotoiresSont souvent le point de départD'une discussion ou d'une histoireEn se parlant dans le miroir...
C'est vrai que ce genre de clubs, ouverts vers l'extérieur, est plus propice à des rencontres improbables que les boîtes traditionnelles où quand tu dis "what's your name ?" on te répond "11 o'clock" ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par l Arabe
posté le 17 janvier à 19:10
Signaler un abus

Mais t es un vrai jalou petit Gaulois t aurais ete blonde j t aurais fumé petit rigolo ton pays nous appartient que tu sois d accord ou pas c pareil on est tous francais et on t enmerde si tu veux plus nous voir met toi une balle dans la tete c mieux t arretera de te faire du mal jalou et dis moi tu ce que c est qu une femme??? j ai l impression que t es encore vierge apres c un peu normal avec la tete que tu dois avoir j en suis sure qu t es trop moche c pour cele que t as la haine contre les weshs comme tu dis petit paysan des voges

A propos de l’auteur


Gaby 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog