Magazine Humeur

Drames familiaux et contexte socio-économique

Publié le 24 juillet 2008 par Chroneric

Beaucoup d'entre nous sommes interloqués voire même scandalisés par ces histoires inquiétantes d'enfants en bas âge oubliés dans une voiture. On s'est tous posé la même question : comment peut-on en arriver là ? Ce sont des drames familiaux et à ce titre, nous devons être prudents sur nos commentaires. Il ne faut pas nous hâter dans des conclusions assassines envers le père ou la mère qui est à l'origine de cette perte irréversible. Les parents sont assez accablés et abattus par une conséquence dramatique pour que nous n'en rajoutions pas avec nos réactions.

En ce qui me concerne, je vois là la conséquence d'une population de plus en plus inquiète et stressée. Le père ou la mère devait être bien préoccupé pour oublier un enfant sur la banquette arrière. On nous fait état de plus en plus de cas de suicides en entreprise. Pour moi tout est lié : un monde du travail de plus en plus prenant, un contexte économique et social favorisant de l'inquiétude et du stress, un avenir de plus en plus incertain, des mesures politiques de rigueurs. Tout est réuni pour que des drames que nous pensons isolés surviennent : suicide professionnel, tuerie familiale, oubli d'enfant…

Alors, on se demande quand même pourquoi un enfant se retrouve abandonné sans que personne ne s'en inquiète. Par exemple, la nourrice n'appelle pas le père ou la mère pour savoir pourquoi l'enfant n'a pas été amené chez elle alors qu'il devait y être conduit. Et puis, un enfant ce n'est pas un petit objet posé sur la plage arrière, c'est assez gros pour que le voit dans le rétroviseur ou lorsque l'on sort de la voiture non ?

Je ne jetterai pas la pierre aux parents. Inconsolable et en état de choc, une sanction pénale ne ferait qu'alourdir leur situation. Les parents vont culpabiliser assez pendant de nombreuses années, un emprisonnement n'y changerait rien. Surtout si des envies suicidaires leur viennent à l'esprit car une mort sur la conscience c'est un raz-de-marée psychologique. Vous êtes hantés par cet enfant que vous ne verrez pas grandir, vous vous repassez sans cesse les images du jour où tout a basculé.

Il faut surtout réfléchir à l'avenir mais comment éviter de nouveaux drames ? Légiférer ? Aucun intérêt, ce serait inapplicable. Trouver des dispositifs d'alerte et d'assistance ? Oui, pourquoi pas. Des détecteurs de présence comme il en existe pour les piscines pourraient être envisagés.

Mais il faut rapidement réagir car malheureusement, il y aura d'autres cas de ce genre et personne n'est à l'abri.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines