Magazine Conso

Lorsque le nucléaire fait ombrage au vin

Publié le 24 juillet 2008 par Aurélia Denoual

Depuis une quinzaine, le site industriel du Tricastin, autour de la centrale EDF fait la une des médias à cause des fuites élément radioactifs qui s’y sont produits en provoquent de vives réactions des anti-nucléaires, au point d’obliger les pouvoirs publics à effecteur des contrôles de radioactivité autour de toutes les centrales.


Il se trouve que le nom de Tricastin est également associé à un vin d’appellation d’origine contrôlée, l’AOC des Coteaux du Tricastin, dont les exploitants envisagent maintenant de changer de nom avant la récolte 2009, pour éviter son association avec le nucléaire, après avoir demandé, apparemment sans succès , le changement de nom du site nucléaire lui même.


Ce n’est pas le risque de contamination qui inquiété les viticulteurs car ils n’effectuent pas de pompages dans la nappe phréatique, mais uniquement la méfiance du public envers le nucléaire, qui pourrait ce reporter sur l’appellation d’origine de leur vin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines