Magazine France

La corruption, ca paye... :Georges Fenech va réintégrer la magistrature..

Publié le 24 juillet 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

MALVERSATIONS
Georges Fenech va réintégrer la magistrature


L'ex député UMP a été chargé par le Premier ministre d'une mission d'évaluation des "dispositifs judiciaires" de lutte "contre les dérives sectaires", alors qu'il est soupçonné de corruption, dans le cadre de l'Angolagate, dont le procès démarrera le 6 octobre.

Georges Fenech (Sipa) Georges Fenech, ex-député UMP, accusé de malversation lors des législatives de 2007, va réintégrer la magistrature à quelques mois du procès dit de "l'Angolagate" où il est prévenu, a indiqué mercredi 23 juillet la Chancellerie.Georges Fenech devrait être nommé prochainement par décret de la garde des Sceaux, Rachida Dati, premier substitut affecté à l'administration centrale du ministère de la Justice, conformément à un projet de nomination diffusé le 24 juin.


Magistrat en détachement pendant la durée de son mandat de député, Georges Fenech peut désormais regagner son corps d'origine.Un mandat de député annulé"Il ne sera pas affecté en juridiction et sera mis à la disposition des services du Premier ministre" François Fillon, qui lui a confié une mission d'évaluation des "dispositifs judiciaires" de lutte "contre les dérives sectaires", a indiqué le ministère de la Justice.Sa réélection comme député du Rhône en juin 2007 a été annulée le 27 mars par le Conseil constitutionnel, qui a rejeté son compte de campagne et a prononcé à son encontre une inéligibilité d'un an.


Georges Fenech a été renvoyé en correctionnelle en avril 2007 en tant qu'ancien président de l'Association professionnelle des magistrats (APM), une structure soupçonnée d'avoir reçu 15.200 euros en 1997 de la part de Brenco.Cette société appartenait à l'homme d'affaires Pierre Falcone, à qui il est reproché d'avoir vendu dans les années 1990 au régime angolais, sans autorisation de l'Etat français, pour plusieurs centaines de millions de dollars d'armes.


Georges Fenech a toujours assuré que son action à la tête de l'APM s'était effectuée "en toute transparence et légalité".En tout 42 prévenus, dont l'ex-ministre de l'Intérieur Charles Pasqua, Jean-Christophe Mitterrand, un des fils de l'ancien président socialiste, Jacques Attali, ancien conseiller du président Mitterrand, l'auteur de best-sellers Paul-Loup Sulitzer ou l'ex-préfet du Var, Jean-Charles Marchiani, doivent être jugés à partir du 6 octobre à Paris dans cette affaire.


NOUVELOBS.COM

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :