Magazine Concerts & Festivals

Eurockéennes de Belfort - Jour 3

Publié le 24 juillet 2008 par Oreilles


Le troisième et dernier jour de ces Eurockéennes 2008 commence sous des trombes d'eau transformant le sol terreux en boue que l'on traînera jusqu'aux genoux toute la journée. Journée qui s'annonce longue si j'en crois ce que j'ai coché sur le programme papier. Orphelin de mon collègue de festoche Fab, j'attaque la journée par un premier concert événement, que j'aurais aimé partager avec lui. Les voilà les fameux MGMT. Pas si impressionnant que ça. De près, on dirait effectivement deux jeunes garçons paumés, dans leur monde. Pourtant le concert sera bien meilleur que ce que j'en ai lu de Strasbourg, les morceaux passent bien et ont de l'ampleur. J'aurais cependant préféré la scène de la Plage, bien plus adaptée à mon avis. Même plage où je croise plus tard les excellents Yeasayer qui assurent dans le quasi anonymat un concert très plaisant, où les connaisseurs reconnaissent les très bons "2080" ou "Sunrise", désormais certifiés 100% live. La Plage qui en aura vu puisque plus tard se succèderont les barbus de Band Of Horses et les français ultra imaginatifs de Ez3kiel.
De bien meilleures surprises que la veille, bien que l'ensemble ne reste que correct. A ce moment là il n'en est point fini des surprises puisque Pete Doherty est là et qu'il tient à peu près debout. En fait presque efficace, le show qu'il délivre avec ses Babyshambles tient carrément la barre avec les groupes du moment. Juste le temps de faire un détour détente par l'iconoclaste Dan Le Sac Vs Scroobius Pip que Gnarls Barkley crée lui aussi une autre surprise, en tronçonnant beat battants une bien belle forêt de morceaux cachés par l'arbre "Crazy". Merde mais ça groove! Ce que je ne savais pas c'est qu'au fond de la pochette se cachait l'ultime retournement de situation, celui intronisant un groupe définitivement classé has been par l'élite indépendante, The Offspring, qui s'est finalement engouffré dans un cercle vicieux infernal: les titres sont ultra efficaces (Americana passe comme dans du beurre), le public est on ne peut plus enthousiaste, et du coup, Dexter et sa bande en rajoutent et prennent un pied d'enfer. "Come out and play" en ouverture de grand scène une fin de dimanche après-midi, ça fait ressortir pas mal de souvenirs apparemment. Ne restera que Moby, auquel les organisateurs avaient ajouté le suffixe Live Remixed, signifiant bien la tournure qu'allait prendre la scène: tsim boum, tsim boum, tsim boum! Finalement on retiendra de ce cru 2008 quelques bonnes surprises, de nombreux spectacles corrects, et peu de déceptions. Aux programmateurs futurs d'essayer de consolider une identité propre à ce festival et de ne surtout plus vouloir gagner en taille. Vouloir battre des records c'est bien beau mais trop de festival tue le festival.
A lire aussi : Eurockéennes jour 1
A lire aussi : Eurockéennes jour 2
Le site des Eurockéennes
MGMT et les Babyshambles comme si vous y étiez:

MGMT - Eurockéennes
envoyé par Eurockeennes

Babyshambles - Eurockeennes
envoyé par Eurockeennes
Photo Vincent Courtois ©


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oreilles 2992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte