Magazine France

Budget 2009 : quand le rapporteur UMP s'inquiète du montant élevé des allégements fiscaux

Publié le 24 juillet 2008 par Olive

Chaque année, le gouvernement prépare en octobre-novembre le budget de l'Etat pour l'année suivante. Mais les premiers arbitrages sont rendus dès l'été. Eric Woerth, ministre des comptes publics, a déjà prévenu que les dépenses seront maîtrisées pour éviter de laisser filer le déficit. Près de 30 000 postes de fonctionnaires ne seront pas renouvelés, à commencer par l'Education nationale (suppression de 13 500 postes d'enseignants). Pour maîtriser le déficit, il faut donc réduire les dépenses. Mais qu'en est-il des recettes ? A force de multiplier les crédits d'impôts, les promesses de baisse de TVA, les mesures défiscalisées (heures sup'), l'Etat se prive d'une partie de ses recettes pour une efficacité largement méconnue. Et quand c'est le rapporteur général du budget de l'UMP qui s'emporte contre la politique fiscale du gouvernement, cela fait désordre au sein de la majorité...
Selon Gilles Carrez, député UMP du Val-de-Marne et rapporteur général du budget, "il y a eu 20 milliards d'euros de surcroît de recettes fiscales en 2007. 12 milliards sont allés aux baisses d'impôt, 2 aux exonérations de cotisations sociales, 5,5 aux dépenses et seulement 1 milliard a servi à réduire le déficit" (Le Monde du 8 juillet 2008). Le député s'inquiète de voir le déficit budgétaire se creuser.
Dans une vidéo, postée par le sénateur UMP Alain Lambert sur son blog, Gilles Carrez confirme ses inquiétudes et s'emporte face à la fuite en avant du gouvernement qui continue à créer des dispositifs pour contourner l'impôt. Dans la vidéo, le député explique : "Eric Woerth est un ministre croupion. Il n'a le droit de s'occuper que de la colonne dépense mais en matière de finances il y a deux colonnes : les dépenses et les recettes ; et les recettes lui échappent complètement ! (...) Le rapport d'orientation budgétaire est à pleurer !". "Peut-on nous jeter de la zone Euro si nous ne respectons pas les règles de discipline budgétaire ?" s'interroge-t-il même à haute de voix.
Le député ne s'arrête pas là, il dénonce les demandes de certains ministres, qui cherchent à obtenir de nouveaux dispositifs d'allégements fiscaux. C'est le cas par exemple de Christine Boutin qui réclame une TVA réduite à 5,5% sur la construction de logements neufs. Selon lui, cette fuite en avant risque de peser sur les comptes publics, malgré les réductions des dépenses.


Vidéo off sur les dépenses de l’Etat
envoyé par Rive-gauche

Dans une deuxième vidéo, Eric Woerth discute avec Gilles Carrez et finit par reconnaître du bout des lèvres qu'il ne maîtrise pas tout. En effet, jusqu'à présent, un ministre du budget s'occupait des recettes et des dépenses. Depuis mai 2007, le ministre des comptes publics gère les dépenses, et les recettes fiscales sont gérées par le ministre de l'Economie. Cette séparation nouvelle est liée à une nouvelle approche de la politique fiscale : le niveau des recettes fiscales doit s'adapter à l’emploi, selon Nicolas Sarkozy. Pour une politique de l'emploi efficace, Nicolas Sarkozy a donc souhaité donner au ministre de l'Economie et de l'Emploi le pouvoir de gérer les recettes fiscales, notamment en ayant la main sur les allégements fiscaux à destination des entreprises qui embauchent. Conséquence paradoxale : dépenses et recettes ne sont plus gérées par le même ministre.

Face au tollé de ses déclarations, Gilles Carrez a cru bon de devoir se justifier auprès des journalistes de 20minutes : "C'était une discussion de couloir. Alain Lambert filmait avec un appareil photo mais je ne savais pas que ça allait se retrouver sur Internet. Je dis qu'Eric Woerth est un ministre croupion mais c'est un mot mal choisi. J'aurais plutôt dû parler d'un ministre unijambiste : il n'a la main que sur les dépenses et pas sur les recettes, qui sont sous la responsabilité de Christine Lagarde."

Il est intéressant de noter que, contrairement à ce qu'on pourrait penser, cette vidéo n’émane pas d’un journaliste mais bien d'un sénateur de la majorité parlementaire. Gilles Carrez a invité à déjeuner Alain Lambert, et une troisième vidéo a été tournée pour que le député UMP puisse se justifier après le buzz de la première vidéo. Il déplore notamment l'approche fiscale actuelle qui consiste à percevoir l'impôt non pas comme une recette pour financer les dépenses mais plutôt comme une variable que l'on peut alléger pour soutenir l'emploi. Car à force de multiplier les allègements fiscaux, le gouvernement alourdit le déficit, alors que par ailleurs, il réduit les dépenses.
(Source Politique.net)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Le budget du gouvernement fragilisées !

    budget gouvernement fragilisées

    La ministre de l'Economie Christine Lagarde a averti lundi 20 octobre, que les prévisions de budget du gouvernement étaient "fragilisées par la crise financière... Lire la suite

    Par  Olive
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Budget 2009: les mauvais comptes

    En ces temps d'examen budgétaire pour l'exercice 2009, on fait les comptes, même si l'addition se paiera plus tard. "Connivence de classe" ?Que faire avec... Lire la suite

    Par  Juan
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • L'Etat adopte (enfin) un budget pluri-annuel

    Le premier budget pluriannuel, qui définira pour une période de trois ans (2009-2011) l’ensemble des missions du Gouvernement et les crédits correspondants, ser... Lire la suite

    Par  Laurent Samuel
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • > Les graines UMP prendront-elles ?

    Des graines comme outil de communication politique ? Il fallait y penser. L'innovation est actuellement testée par la fédération locale de l'UMP pour les... Lire la suite

    Par  Annonyme
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Pourquoi voter Nicole Gouéta (UMP-MoDem) à Colombes ?

    Amis internautes colombiens et tous ceux qui ont habité cette ville, c'est à dire ceux qui ont une histoire précolombienne, vous hésitez encore entre deux... Lire la suite

    Par  Richard Kirsch
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • "Que du bonheur!" ou La Camaraderie UMP

    C'est sans doute une loi immuable de la politique (du moins en France) : dès qu'un parti politique connaît une quelconque succès, le lendemain du triomphe doit... Lire la suite

    Par  Omelette Seizeoeufs
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Amour, gloire et UMP (S01E03)

    Saison 1 Episode 3 «En Angleterre, l’art de la conversation consiste à savoir se taire» (Pierre Daninos) Tout ce qui a bien pu se passer dans le monde hier et... Lire la suite

    Par  Edwilliamson
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Olive 331 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte