Magazine Société

Polémique sur l'article "Judaïsme et christianisme, issus de la même religion"

Publié le 24 juillet 2008 par Drzz

Polémique sur l'article L'article publié le 23 juillet dernier était destiné à soulever une belle polémique. Il évoquait l'origine du christianisme et du judaïsme, et évoquait la théorie selon laquelle tous deux sont issus d'un même terreau qui reste à définir.

La polémique a pris. Il est évident que "le blog drzz" ne cherche pas à faire du prosélytisme ni vous convertir. Votre religion, si vous en avez une, nous indiffère complètement. "Le blog drzz" cherche seulement à faire travailler ce que nous avons de plus cher au monde : la matière grise.
Entrez dans la controverse millénaire, celle qui remue les méninges.


Par Alexandre L., http://www.geopolitiquebiblique.com/article-21477839.html
J'aime bien leblog
 drzz parce qu'il me gratte le dos là où ça me démange, précisément à un endroit que je n'arrive pas à me gratter tout seul, ou à l'aide de mes coreligionnaires.

Je m'explique: les analyses pertinentes et documentées de Miguel Garroté sur le Proche-Orient en général, et sur l'Islam dévoyé en particulier, correspondent bien à ma sensibilité, et, plaisir suprême, ce monsieur sait écrire. Par les temps qui courent, c'est une vraie bouffée d'oxygène. Ses professions de foi sur le Sionisme, qui devrait faire partie intégrante du crédo chrétien, me font du bien là où j'ai mal, et revêtent d'autant plus de poids qu'elles viennent d'un gauchiste repenti, qui a connu les déviances antisémites de la gauche "généreuse à sens unique".
Polémique sur l'article
Son soutien inconditionnel aux Républicains américains ne me pose pas de problème particulier, bien que je ne partage pas sa ferveur avec la même intensité. C'est son droit et je le respecte. Il a peut être raison de redouter l'élection d'Obama l'imprévisible, qui distribue des promesses philosémites comme Carter distribuait des cacahouètes, les reprenant cinq minutes après.

Ce qui me pose - un peu - problème, c'est l’éruption, puisqu'on y parle de volcanisme, de Jésus dans le scénario, sous forme d'un article intitulé "le judaïsme et le christianisme sont issus de la même religion", qui ne semble pas avoir été écrit par M. Garroté, mais qui a certainement reçu son aval.

Compte tenu de l'écho que drzz a acquis auprès de la Communauté, il me paraît nécessaire de remettre quelques pendules à l'heure.

D'abord, l'article n'est pas polémique, il repose simplement sur des informations et des sources inexactes, et surtout, il pose un faux problème, car le titre présuppose déjà que les deux religions citées seraient issues d'une troisième. Même en me grattant bien la tête je ne vois pas de quelle religion il peut s'agir.

L'auteur rectifie quelque peu le titre, en prétendant que les juifs et les chrétiens sont issus du même terreau, comme si on était des légumes, mais en fait, il a raison, puisque "terreau" provient de "terre"" qui provient "d'Adama", qui a donné naissance à Adam, traduit par Chouraqui par le terme "le glébeux", ou le terreux. Donc, juifs, chrétiens et, pourquoi pas, musulmans, ce qui nous lie réellement, c'est notre nature terreuse ou glèbeuse.

Polémique sur l'article
Le mot "essénien"  ne provient pas de l'hébreu et veut encore moins dire pieux. Esséniens qui se dit iissim, pourrait signifier guérisseur Issi. Le mot "Essénien", d'après les hébraïsants, est un mot grec, à l'inverse de Saducéens et Pharisiens qui viennent clairement de l'hébreu.

Les Esséniens n'envisageaient pas de se substituer aux prêtres de la lignée de Tsadok, qui officiaient au Temple; ils estimaient simplement que ces derniers faisaient mal leur boulot, ce qui était aussi l'avis des Pharisiens. Par ailleurs, pour ceux qui connaissent un peu la philosophie essénienne: apocalyptique, rigide, repliée sur elle même, misogyne et communautariste, il est facile de constater qu'elle est très éloignée de la sensibilité chrétienne. Il est néanmoins possible que les chrétiens aient pris la place des esséniens qui cessèrent de faire parler d'eux vers 170 après J.C. Il convient aussi de rappeler que Jésus n'est jamais cité dans la littérature trouvée à Qumran

Saint Jean Baptiste, qui, en hébreu est appelé Yohanan Hamatbil, soit Jean le trempeur, fut peut être le maître de jésus, mais rien ne prouve qu'il ait été proche des esséniens, si ce n'est par son désir - on pourrait dire son obsession - de tremper tout le monde dans le Mikvé; sachant que le mikvé ou la purification par l'eau, est une coutume juive qui vient du fond des âges et plus précisément du livre des Nombres (19, 1-22). Les prescriptions de bain rituel dans la religion juive s'appliquent à des situations bien précises qu'il serait trop long d'énumérer ici. Autrement dit, Jean le Trempeur ne fait qu'appliquer la loi ou les coutumes de trempage, sans doute un peu négligées par les juifs de son époque.

Polémique sur l'article

 Jésus, en juif érudit, n'avait besoin de personne pour se tremper régulièrement dans des mikvés, qu'ils soient formés par de l'eau courante, l'eau de mer ou dans un mikvé fabriqué par l'homme. La purification dans le mikvé pour un homme, est une tradition bien encrée dans le judaïsme et ne s’applique pas seulement aux hassidim. Quand votre serviteur se trempe dans le mikvé, ce qui lui arrive de loin en loin, il ne pense pas à Jean le trempeur. Donc, par pitié, et pour faire un mauvais jeu de mots, ne nous bassinez pas avec les bains baptismaux des esséniens, nous avons nos mikvé, dont la tradition est bien plus ancienne

Quant à Jésus, il faudrait savoir de quel Jésus il s'agit. Est-ce l'élève de Ben Prahyia (voir mon article "Les deux Jésus") qui serait né 90 ans avant le Jésus dont se réclament les chrétiens, ou bien est-ce le Jésus le Nazaréen, né à Beith Léhém en l'an 0 ou 1 de l'ère chrétienne?  Cet imbroglio dont personne manifestement ne veut sortir - moi, y compris, car j'attends qu'une voix plus autorisée que la mienne se manifeste à ce sujet - est une cause majeure du malentendu entre Juifs et Chrétiens.

Pour revenir à drzz.com et à ses rédacteurs, je me dois d'être d'une franchise totale, puisque j'apprécie leur travail. Bien sûr que je suis satisfait de voir des chrétiens appuyer et comprendre le sionisme et stigmatiser la duplicité des musulmans et des européens, qui disent une chose, tout en pensant une autre. Bien sûr que dans l'océan de solitude dans lequel se trouve Israël, je suis ravi de voir surgir quelques îles fraternelles, mais que vient faire Jésus et l'article que je vous ai cité, là dedans ? J'espère sincèrement qu'aucun prosélytisme n'anime les rédacteurs de Drzz et qu'ils n'ont rien avoir avec les mouvances évangélistes qui parcourent le monde pour expliquer - aux juifs entre autres – que Jésus c'est super, et que le jour où tous les juifs seront réunis à Sion, il rentrera dans Jérusalem sur un âne blanc. C'est le genre de truc qui m'insupporte.

Polémique sur l'article
Ma vision des choses est beaucoup plus simple KOL E'HAD BééMOUNATO IYHIé. Chaque homme doit vivre selon sa croyance, à la condition de ne pas l'imposer aux autres. Le seul terreau commun est la terre-adama des terreux, d'où l'on vient et où l'on retourne. Le judaïsme, le christianisme et l'islam sont des religions distinctes.  Le concept "judéo-chrétien" est vide de sens. Toutefois, si chaque croyant appliquait sa religion comme il se doit, des points de convergences entre les hommes se feraient jour, et le monde serait certainement plus supportable.

Mis à part ces broutilles, je renouvelle mon admiration pour les écrits de Miguel Garroté, à qui j'ai fait parvenir mon roman « mon âme pour un baril », qui explicite mieux  ma pensée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Drzz 204079 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine