Magazine Société

Preuves du réchauffement climatique#2

Publié le 25 juillet 2008 par Vincent15

Atmo_camadas.png Comme nous l'avons vu dans cet article, le taux de CO2 à augmenté ces deux derniers siècles d'une manière jamais vue au cours des 500 000 ans qui nous ont précédé (notez que ce taux à déjà été plus élevé qu'aujourd'hui par le passé, à plusieurs reprises, mais que l'écosystème y était alors adapté, les variations s'étant faites très longuement, et les espèces n'étant alors pas les mêmes).

Ce taux de CO2 est la principale cause du réchauffement actuel. Certains le démentent, disant que par le passé, les variations étaient dues à l'activité solaire, et aux variations de l'orbite terrestre, ce qui est vrai, mais alors l'homme n'existait pas. La preuve que l'augmentation des températures est due à l'effet de serre est que l'atmosphère ne se réchauffe pas de manière homogène. Si vous regardez le schéma ci contre (désolé pour la langue je réglerais cela plus tard) vous pouvez voir que l'atmosphère est divisée en plusieurs couches, ces couches ont été classifiées en fonction des conditions de température et de pression. Celle où nous vivons est la troposphère, qui s'étend sur une dizaine de kilomètres de haut, elle est surmontée par la stratosphère. Si le réchauffement climatique est dû à une modification des rayonnement solaires, les deux couches se réchaufferont, car elles recevront toutes deux plus de rayonnements. En revanche si le réchauffement est dû à l'augmentation de l'effet de serre, les températures augmenteront dans la troposphère, car les gaz à effet de serre s'y concentrent, et diminuera dans la stratosphère, car celle ci recevra moins de rayons infra rouges de la surface.

Hors actuellement, c'est le second cas qui est constaté, la température de la stratosphère diminuant. Reste à savoir si cette augmentation de l'effet de serre est due aux activités humaines. Elle est conjointe avec l'augmentation des gaz à effet de serre, et la corrélation ne fait ici aucun doute. Mais est ce que ces gaz sont dus à l'homme ?

La réponse est donnée par la composition isotopique du carbone. Je m'explique, il existe différents atomes de carbone, qui sont caractérisés par le nombre de leur neutrons, tous les atomes de carbone possédant 5 protons. Le carbone 12, le plus courant possède 6 neutrons, le carbone 14 en possède 8 (le numéro atomique est la somme des deux si vous me suivez). Le carbone 14 n'est pas stable, mais se désagrège en quelques milliers d'années, il est produit par des réactions dans la haute atmosphère entre l'azote 14 et des rayonnements solaires, un proton se transformant en neutron. La réaction inverse se produit ensuite au bout d'un temps médian de 5700 ans, c'est un type de radioactivité.

Donc le carbone 14 est produit par les rayons atmosphériques et son taux est stable dans l'atmosphère, où les réactions de créations et de destruction se compensent, mais est quasi nul dans les gisements de pétrole et de charbon, le carbone 14 qui y était datant de plusieurs millions d'années. La libération en masse de gaz venus des hydrocarbure à modifié le taux de carbone 14 dans l'atmosphère, la création de carbone 14 dépendant du taux d'azote, qui lui varie très peu. Ainsi on arrive a savoir précisément que l'augmentation du taux de CO2 dans l'atmosphère n'est pas due par exemple à une baisse de la photosynthèse, mais bien à la combustion des hydrocarbures.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent15 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine