Magazine F1/moto

L'affaire "Mosley" 7

Publié le 25 juillet 2008 par Jg56
La Haute Cour de Londres a condamné jeudi le tabloïde "News of the World" à verser des dommages et intérêts au président de la Fédération Internationale de l'Automobile, Max Mosley, pour avoir affirmé qu'il avait participé à une séance sado-masochiste à connotation "nazie".
Le groupe de presse News Group Newspapers, qui publie le News of the World, devra verser 60.000 livres (76.000 euros) au patron de la FIA.
Rappelons que l'hebdomadaire dominical News of the World, plus fort tirage de la presse britannique, avait diffusé le 30 mars photos et vidéo d'ébats sado-masochistes entre M. Mosley, 68 ans, et cinq jeunes prostituées, certaines habillées en prisonniers.
Le journal avait qualifié cette séance d'"orgie nazie", rappelant au passage que le père de Mr. Mosley fut un ancien responsable du mouvement fasciste britannique des années 30... Le président de la FIA avait réfuté que cette séance ait eu une quelconque connotation nazie.
Il avait donc entamé une poursuite à l'encontre du groupe de presse News Group Newspapers pour la violation de sa vie privée.
Le journal a pour sa part plaidé que la diffusion de la vidéo était dans "l'intérêt du public".
Lors des audiences du procès, Max Mosley avait expliqué qu'il connaissait "Peu de choses moins érotiques qu'un simulacre nazi."
"Toute ma vie, on m'a rappelé mon passé et mes parents et c'est la dernière chose dont je souhaîte me souvenir dans un contexte sexuel." avait-il déclaré au juge David Eady.
"Ma femme et moi sommes ensemble depuis plus de 50 ans mais elle ne connaissait pas cet aspect de ma vie." a ajouté Mr. Mosley, évoquant l'effet "absolument catastrophique" de la vidéo.
Dans son jugement, le juge David Eady a estimé que "Le plaignant pouvait raisonnablement s'attendre au respect de l'intimité de ses relations sexuelles (aussi peu conventionnelles soient-elles...) entre adultes consentants dans une propriété privée." Selon lui, il n'existe aucun élément accréditant la connotation nazie de cette séance.
Et le patron de la FIA, à qui ce scandale a failli coûter son poste, exagère à peine lorsqu'il dit que sa vie s'est effondrée depuis cette affaire !...

Malgré le scandale retentissant suscité par les images, le patron de la FIA avait été confirmé début juin à son poste, contre certaines attentes.

Max Mosley, présent à la Haute Cour de Londres jeudi matin, s'est immédiatement félicité de 
"Ce jugement qui a démonté le mensonge sur le caractère nazi par lequel News of the World a tenté de justifier son intrusion honteuse dans ma vie privée."
"La loi prévoit le respect de la vie privée de tout un chacun."
a poursuivi Mosley dans un communiqué.
"Le journal News of the World a violé mon intimité, inventé le titre le plus agressif possible, et décidé de ne pas me contacter avant la publication pour que je ne puisse pas demander l'injonction interdisant cette publication à laquelle j'avais droit."
"J'espère que cette affaire va dissuader les journaux britanniques de continuer ce genre de journalisme intrusif et salace !"
a-t-il rajouté, confirmant qu'il reverserait les dommages et intérêts à la Fondation de la FIA oeuvrant pour la sécurité routière et l'environnement.

Photo F1-Live.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jg56 34 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines