Magazine

Cunégonde en Antarctique 1

Publié le 28 juillet 2008 par Porky

CUNEGONDE EN ANTARCTIQUE 

Tragi-comédie en vers

Personnages :

20071003Ceciliainside.jpg
 

Cunégonde : Ex présidente.

Le Président : Il préside et n’apparaît pas, mais il est constamment présent par la pensée.

1014_553626655_carla_bruni_2_H121019_L.jpg
 

Scarlatina O’Blondi : Femme du Président. Joue le rôle de Déesse ex Mannequinat.

bachelot.jpg
 

Rosie la Terreur  : Ministre exilée en Antarctique par le Président pour lui apprendre à désobéir. (Voir Cunégonde en Enfer)

32870821b7ed051437.jpg
 

Daktari : Chargé de l’humanitaire auprès des manchots.

francois_fillon_500_pc_matignon.jpg
 

 Fifi : Celui à qui on confie des missions qu’on fait finalement soi-même.

v-21-1013356.jpg
 

La Madone des Déshérités : Ne quitte jamais sa robe blanche.

bilan-ete-hollande.jpg
 

Lanlan : Le roc sur lequel la Madone s’appuie.

dombasle02.jpg
 

La langoureuse Arielle : Se dit actrice et chanteuse. Virée de Genève parce qu’elle ne rapportait pas assez de fric. (Voir Cunégonde à Genève)

ours_polaire_cc02.jpg
 

La Grande Ourse  : Régente de l’Antarctique ;

ours_polaire_cc04.jpg
 

La Petite Ourse  : sa sœur, jalouse, hypocrite et mauvaise comme la gale.

Conseillers, ministres divers de la Cour Oursienne.

La scène est en Antarctique, dans des lieux variés. L’unité de lieu n’est donc pas respectée, pas plus que celle de temps. Quant à l’unité d’action, il faudrait déjà qu’il y en ait une, d’action…

L’auteur tient à souligner le fait suivant : il sait très bien qu’il n’y a pas d’ours en Antarctique, mais où est le problème, franchement ?

Comme d’habitude, le signe * dans le dialogue = diérèse !

Rappel de la situation :

Cunégonde, après son divorce d’avec qui on sait, s’est rendue à Genève pour réfléchir sur son sort et en a profité pour régler quelques problèmes concernant une épidémie de suicides de banquiers. Dérangée par Leila et Fifi dans son ermitage, puis par la Madone des Déshérités, elle s’est vue en outre confier par le Président et ses deux âmes damnées une autre mission : après l’Enfer et Mars, Cunégonde doit se rendre en Antarctique pour apaiser les différents entre la Régente en place, La Grande Ourse, et sa sœur cadette, la Petite Ourse qui ne cesse de tramer des complots foireux pour prendre le pouvoir. Rosie la Terreur, ministre exilée, est déjà sur place. Comment Cunégonde va-t-elle s’y prendre pour ramener la paix en Antarctique ?

L’igloo de Rosie la Terreur.

Scène première

ROSIE LA TERREUR , seule, emmitouflée dans un manteau de fourrure et assise devant sa table Louis XV

ROSIE LA TERREUR (le front entre ses mains)

Je suis la réprouvée, la bien pauvre exilée,

L’appelée sans son trône et la triste esseulée,

Mon ministère est mort et mes dossiers salis

Dansent devant mes yeux la valse des zombies.

Dans cette nuit sans fin brille mon seul espoir :

Rends-moi donc, Président, les clefs de mon manoir,

Mon bureau qui plaisait à tous ceux de ma suite

Et mes stylos Mont Blanc, gage de réussite.

Suis-je toujours Rosie, Rosa ou Rosamonde ?

Mon cœur est encor lourd de cet exil immonde ;

J’ai rêvé dans l’igloo dont les parois ruissellent…

Et j’ai trois fois vaincue tripoté la truelle,

Essayant tour à tour de boucher tous les trous,

Les brèches de la glace et mon esprit si mou.

(Un temps. Elle saisit la photo du Président posée sur le bureau)

Je pense à toi, Président, divin fonctionnaire,

Au merveilleux Palais dont tu es locataire,

A ton front qui scintille de tant de clarté,

A tes cuisses enfin qui me font tant rêver.

C’est de ton short aussi que me vient tant d’ivresse,

Dans cet éclair furtif, je me crois la déesse

Quand on me voit bénir tes augustes souliers

Car je suis l’égérie des grands coureurs à pied.

(Nouveau silence)

Contemplez-le, mes yeux : il est si merveilleux,

Pareil à ces titans et pareil à ces dieux ;

Terrible dans sa joie comme dans sa colère,

Il darde sur nous tous son regard de vipère…

(On frappe à la porte. Rosie sursaute.)

Mais qui vient donc ici troubler mon inquiétude ?

Qu’on me laisse apprécier ma pauvre servitude.

Puisqu’on m’a oubliée, puisqu’on m’a rejetée,

Je ne dis plus un mot et ma porte est fermée.

(Redoublement de coups.)

Quoi encor ? Je n’y suis pour personne.

LA VOIX DE FIFI

   C’est moi.

ROSIE LA TERREUR (se levant)

Serait-ce donc un signe dans mon désarroi ?

De ma punition* je serais relevée ?

Du Président serait-ce enfin le messager ?

LA VOIX DE FIFI

Au lieu de soliloquer, vas-tu donc ouvrir ?

Ca pèle un max dehors, mon nez va en pâtir.

ROSIE LA TERREUR (ouvrant la porte)

Sois là le bienvenu, ô mon piaffant Mercure !

De glace et puis de gel, vient donc faire une cure.

(Fifi apparaît dans l’encadrement, en costume cravate, accompagné de Cunégonde, méconnaissable dans ses carapaces de fourrure, et de Daktari, enroulé dans sa cape magique. Tous trois entrent dans l’igloo.)

(A suivre)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Porky 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog