Magazine Culture

Battlestar Galactica épisode 1.04

Publié le 27 juillet 2008 par Red

battlestar_1 battlestar_2 battlestar_3

Les épisodes avancent gentiment et la série reste fidèle à elle-même. Même si cet épisode est moins prenant que le précédant, il n'en n'est pas moins bien écrit puisque tout reste très modéré dans BSG mais dans le sens positif. On en est au 4ème épisode et la série a trouvé son rythme, c'est ni trop excessif, ni trop lent. Bref la dose parfaite qui fait que tout est fait avec professionnalisme et délibération.
On arrive donc au premier d'un double épisode intitulé Act of Contrition. Et comme le titre l'indique, il est beaucoup question de remords dans cet épisode centré sur Starbuck et ponctué par des flashbacks sur l'époque où Zach était toujours en vie. L'occasion pour le téléspectateur d'assister encore une fois à une maitrise totale du script, tant dans les scènes entre Starbuck et le commandant qu'avec Apollo.

La personne sur qui l'épisode est centré influe directement sur l'appréciation et même si Starbuck ne fait pas partie de mes personnages préférés, ce quatrième épisode est assez solide pour qu'on puisse passer un bon moment. Et le temps passe à nouveau très vite. Il y a quelque chose dans la structure de cette série qui la rend très facilement regardable et qui fait qu'on ne voit clairement pas les 42 minutes passer et qu'on est surpris dès que c'est la fin. Dans cet épisode des pilotes décèdent et Starbuck doit donc en coacher une demi-douzaine pour les remplacer. L'allusion à la mort de Zach est très (trop) facile peut-être, tellement les deux situations se ressemblent mais à nouveau tout est fait dans la sobriété et cela fonctionne intégralement. Il manque toujours ce petit truc pour que j'accroche complètement par contre. Une étape qu'il faut passer devant presque chaque série et qui prend plus de temps pour BSG. Mais j'attends de voir le final pour voir si je serais complètement comblé là. Bref, le rapprochement avec la mort de Zach et les remords de Starbuck sur son décès rendent bien puisqu'on a à la fois le regard du frère et du père dans l'histoire. Le défaut de cet épisode qui le rend moins intéressant que le précédent c'est qu'on n'y apprend rien puisque c'est les personnages qui apprennent ce qu'on savait déjà.
L'épisode suit le schéma habituel : c'est-à-dire qu'on a 25 minutes environ où on s'appuie vraiment sur le développement des personnages et le 1/4 d'heure restant avec un rythme plus soutenu. En l'occurence la grande partie de l'épisode permet à Starbuck de faire le deuil de la mort de Zach pour éviter que ses problèmes personnels rentrent en conflit avec ce qu'elle doit faire avec les pilotes coachés. C'est de nouveau totalement maitrisé et réaliste. La fin nous étant révélée à travers quelques séquences introduites aléatoirement dans l'épisode, on n'est pas vraiment surpris mais encore une fois on ne s'attend pas à ce que l'épisode coupe à ce moment-là avec l'inscription disant que l'épisode est à suivre. On attend la suite avec impatience mais on peut noter également un manque de continuité avec l'épisode 103.

Un autre défaut de cet épisode qui ne lui porte pas vraiment préjudice mais qui souffre du fait qu'il passe après l'épisode précédant c'est qu'il est trop centré sur Starbuck et les deux Adama. On ne voit que très peu les autres personnages dans le battlestar Galactica donc évidemment cela retire à l'épisode un atout intéressant.
On retrouve néanmoins Helo et Boomer sur Caprica qui sont toujours à la recherche des personnes ayant envoyé le signal. Je suppose que les deux intrigues en parallèle d'une part sur le Galactica et d'autre sur Caprica se rejoigneront bientôt, peut-être pour le season finale. Six est toujours derrière eux puisqu'elle les suit jusqu'à la recherche de l'émetteur du signal. Des séquences toujours aussi intéressantes même si elles coupent un peu brutalement les aventures sur le Galactica. 

EN BREF : Encore un épisode totalement dans la lignée de ce que fait la série, c'est-à-dire que c'est très bon mais il reste moins bon que le précédent car trop centré sur un personnage unique et il nous apprend rien de nouveau donc on reste sur notre faim. Mais je suppose que ce sera la tâche de l'épisode suivant de nous surprendre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte