Magazine Assurances

Répétition des contaminations sur les sites nucléaires

Publié le 25 juillet 2008 par Aurélia Denoual

Un certain nombre d’incidents, considérés comme anomalie ou simple écart sans gravité , classé 1 sur l’échelle internationale Ines à Tricastin et 0 , quelques jours plus tard , à Romans sur Isère, suivi d’une contamination qualifiée de très légère sur le site nucléaire de Saint Alban- Saint Maurice encore dans l’Isère, puis une autre, encore à Tricastin, jettent le trouble dans les esprits.


A ce niveau, l’Autorité de sûreté nucléaire, l’ASN n’en rend généralement pas compte, alors que plusieurs centaines d’évènements classés zéro seraient répertoriés chaque année en France, ce qui a fait dire à son directeur, interrogé sur la succession d’incidents, qu’il s’agissait d’un « effet de série factice »


Cependant, la Commission de recherches et d’information indépendante sur la radioactivité, la Criiad, une association indépendante qui effectue ses propres analyses a souligné que toute contamination, même inférieure aux limites légales, comporte un risque et n’est pas un évènement anodin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog