Magazine Culture

Mal de pierres

Par A_girl_from_earth


MAL DE PIERRES
Présentation de l'éditeur
"Au centre, l'héroïne: jeune Sarde étrange "aux longs cheveux noirs et aux yeux immenses". Toujours en décalage, toujours à contretemps, toujours à côté de sa propre vie... A l'arrière-plan, les personnages secondaires, peints avec une touche d'une extraordinaire finesse: le mari, épousé par raison pendant la Seconde Guerre, sensuel taciturne à jamais mal connu; le Rescapé, brève rencontre sur le Continent, à l'empreinte indélébile; le fils, inespéré, et futur pianiste; enfin, la petite-fille, narratrice de cette histoire, la seule qui permettra à l'héroïne de se révéler dans sa vérité. Mais sait-on jamais tout de quelqu'un, aussi proche soit-il...
Milena Agus dit de sa famille qu'ils sont " sardes depuis le paléolithique ". Et c'est en Sardaigne que l'auteur de Mal de pierres a résolument choisi de vivre, d'enseigner et de situer son récit. Déjà remarquée par la presse italienne pour son premier roman, Milena Agus confirme ici son exceptionnel talent et sa liberté de ton."

Commentaires de la presse:
"Abasourdie. Ravie d'être piégée par tant de finesse, de prise de risques, de liberté." Martine Laval, Télérama
"Etrange et fascinant." Olivia de Lambertie, Elle
"Une magistrale métaphore de l'emprise si particulière que l'imaginaire a sur le réel." Astrid de Larminat, Le Figaro Littéraire
"Un beau récit tout empreint de mystère et de passion, (...) un style sobre et poétique, concentré, sans ornement, semblable aux murs de granit des maisons sardes." Raphaëlle Rérolle, Le Monde

Quant il n'y a rien à rajouter, il n'y a rien à rajouter... :) Si j'ai recopié les commentaires ci-dessus (qui étaient en quatrième de couv'), c'est qu'ils rendent très justement mon ressenti par rapport à ce court roman d'à peine 100 pages. "Abasourdie" et "magistrale" sont peut-être un peu forts pour moi, mais pour le reste c'est exactement ça!
J'ai été agréablement envoûtée par ce récit, à ma grande surprise, car je m'étais approchée, sans grande conviction, de ce livre qui m'avait été chaudement recommandé par une amie (qui ne l'avait même pas lu!!!), puis des commentaires et des étoiles d'internautes ont titillé ma curiosité, et, à la bibliothèque, en survolant les premières lignes de ce roman avec, au départ, une moue dubitative, je me suis retrouvée malgré moi littéralement absorbée par les premières pages et il a fallu que je l'emprunte de suiiiiiite!
J'ai beaucoup aimé cette écriture sobre mais raffinée, au milieu de laquelle s'égrènent des images et des mots plus spontanés, voire crus, effet déstabilisant mais très amusant car inattendu. Des expressions typiquement sardes et non traduites ponctuent également le récit, le rendant vivant, coloré, authentique.
C'est étrange aussi de lire l'histoire de la grand-mère dans sa jeunesse, et de voir la narratrice l'appeler "grand-mère" dans l'action. Il y a quelque chose de perturbant, comme si l'on violait la vie privée de cette grand-mère, mais on a aussi l'impression de partager de façon conviviale des histoires de famille au travers d'un vieil album photo.
Et la fin, quel coup de théâtre! La dévoiler serait criminel, tout ce que j'oserais dire c'est que la phrase en exergue était un sacré indice, en relisant bien! :)
(ah ben j'en ai rajouté une 'tite couche quand même...:-o)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Littérature: L'échiquier du mal de Dan Simmons

    Aujourd'hui, Chess Strategy vous recommande la lecture du roman "L'échiquier du mal", sorti en 1989. C'est tout simplement, une oeuvre incontournable. Bien qu... Lire la suite

    Par  Chess & Strategy
    AUTRES SPORTS, CULTURE, ÉCHECS, LIVRES, SPORT
  • Même le mal se fait bien : le Folco nouveau

    Même fait bien Folco nouveau

    7 ans! Michel Folco aura pris presque 7 ans pour concocter Même le mal se fait bien, la suite à sa trilogie Dieu et nous seuls pouvons, Un loup est un loup et E... Lire la suite

    Par  Epicure
    CULTURE, LIVRES
  • L'empire du moindre mal

    Jean-Claude MICHÉA, L'empire du moindre mal --Essai sur la civilisation libérale, Climats Flammarion, Paris, 2007 (211 pages).Voici un livre qui, je le crains,... Lire la suite

    Par  Placebo
    CULTURE, LIVRES
  • L'empire du moindre mal - Suite

    La recension du livre de Jean-Claude Michéa dans la Revue du MAUSS (mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales) explique bien mieux que je ne suis... Lire la suite

    Par  Placebo
    CULTURE, LIVRES
  • Incontournables X-Men : c’est pas mal du tout !

    Je n’ai pas résisté bien longtemps aux appels des Enfants de l’Atome : dès hier j’ai acheté le volume des Incontournables Marvel dédié aux X-Men. Lire la suite

    Par  Franck Aniere
    BD, CULTURE, LIVRES
  • “L’innocence du mal” - Winslow Eliot

    “Après la mort tragique de son père, Penny Houten se retrouve orpheline. Adolescente rebelle et farouche, elle fait la rencontre de Justin Groome, un riche homm... Lire la suite

    Par  Belledenuit11
    CULTURE, LIVRES
  • Des suites mal engagées…

    Les films dédiés à Iron Man et Spiderman étant de gros succès (multiples même pour Spiderman), il est logique que les studios Hollywoodiens envisagent des... Lire la suite

    Par  Franck Aniere
    BD, CINÉMA, CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


A_girl_from_earth 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines