Magazine Politique

LME : auto-entreprendre une solution contre...

Publié le 29 juillet 2008 par Yannriche @YricheCoffee
La loi de modernisation de l'économie, la fameuse LME devrait produire un train de réformes pour booster notre économie.
Après la fin des 35 heures pour les cadres, c'est maintenant au tour du travail au noir que le gouvernement s'attaque en proposant de transformer le statut fiscal de la micro-entreprise (% de charges fixes pour un CA de 27 000 € pour une société de service) dans un nouveau concept celui de l'auto-entrepreneur.
Un auto-entrepreneur n'aurait pas à s'enregistrer comme entreprise et n'aurait pas de numéro de SIRET (pas d'inscription au registre du commerce, ni de l'artisanat, ni à l'Urssaf). Un auto-entrepreneur ce sera vous ou moi, chômeur, étudiant, employé, nous sommes tous des "auto-chefs" d'auto-entreprises en puissance, une seule condition ne pas dépasser le seuil de 32000 €uros pour les auto-entreprises de services et 80000 € pour les auto-commerces.
Cette solution est idéale pour que tous ceux qui ont une activité d'appoint se mettent en règle avec leur déclaration de revenus, une nouvelle ligne devrait apparaître. Bref la lutte contre le black prend des formes "incitatives" plutôt que repressives....
Idéal aussi, pour ceux qui se verront rétorquer que non, cette fois encore ils n'auront pas la promotion qu'ils méritent, ils iront à leur auto-entreprise, concurrencer qui un maçon, qui un plombier, qui un consultant, en vendant quelques journées par ci par là qui iront directes dans leurs poches, moins 23% de prélèvements (lors de la déclaration de revenus) pour les services.
Attendons de voir les décrets d'application, car il semble clair que ce statut de "société" alléchant pour tous ceux qui veulent mettre un peu de beurre dans les épinards, pose pour le moment plus de question que de réponse pour savoir comment sauront gérés les relations contractuelles, les assurances, les conflits etc...
Cela ressemble de plus en plus à une précarisation, en favorisant les petits boulots, tels les tâcherons d'antan avec le risque d'avoir recours à des "auto-entrepreneurs" plutôt qu'à des salariés, mais c'est aussi une évolution pour tester "la création d'entreprise", génerer du chiffre d'affaires et d'avoir plus de "fonds", avant de se lancer à 100% dans un projet.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par benmay
posté le 04 février à 18:27
Signaler un abus

Trop de question sans réponse comptabilité import de matériel , jene pense pas que ce soit rentable pour les autoentrepreneurs c'est d'un flou artistique

A propos de l’auteur


Yannriche 642 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines