Magazine

Le Maslow de l'entreprise de demain

Publié le 28 juillet 2008 par Anne-Caroline Paucot

1940, le psychologue Abraham Maslow expose sa théorie de la motivation. Depuis, il est au Top 50 de la réflexion managériale. Son succès réside dans la création d'une pyramide des besoins à cinq étages : les besoins physiologiques (se nourrir, se vêtir, se loger), les besoins de sécurité (garantir son emploi, sa protection sociale, sa couverture médicale..), les besoins sociaux (l'affection et l'amitié), le besoin d'estime (la considération des autres, la réputation...). Au sommet se trouve le besoin de réalisation de soi-même. Pour Maslow, les besoins d'estime et de réalisation ne sont jamais satisfaits.

Pourquoi cet engouement pour ce modèle aussi basique que critiquable ? Sans doute parce que la pyramide est une construction solide qui rassure. Si Maslow avait dessiné un savon, on aurait glissé rapidement vers d'autres eaux.

Puisque l'affaire fonctionne, pourquoi pas cambrioler le concept pour l'appliquer à l'entreprise de demain.

On aurait alors

Niveau 1 : L'information

L'entreprise s'informe. Elle est veille permanente. Elle scanne le Web à longueur de journée. Sa vision est 360°.

L'objectif est d'être en permanence au courant des évolutions du marché. La difficulté est de gérer cette surinformation en éliminant l'information redondante car distillée par les mêmes processus mentaux.

Niveau 2 : Participation

L'entreprise participe au flot informationnel en créant du contenu. Blog, sites, micro-blogging... Elle parle d'elle, se met en scène. En d'autres termes, elle communique en jouant la carte de l'interactivité.

En devenant un média participatif, son objectif est d'attirer tant des talents que des consommateurs de ses produits et services.

Niveau 3 : Relation

L'entreprise s'inscrit dans une dynamique d'échanges. Elle se nourrit d'échanges et de conversations pour modifier sa vision stratégique. Elle participe et crée des réseaux de relations sur moult sujets.

L'objectif est d'étendre sa sphère d'influence et d'être en phase avec les attentes de ses clients. Elle se crée une légitimité et instaure une confiance, deux éléments propices aux coopérations.

Niveau 4 : Coopération

Les membres des réseaux coopèrent pour la réalisation de différents projets proposés et animés par l'entreprise. Chacun pose sa brique pour construire un édifice.

L'objectif est de profiter du jeu des interactions pour réaliser plus vite et mieux différents projets. Comme dans tout système complexe, le tout est supérieur à la somme des parties.

Niveau 5 : Co-création

Les réseaux coopératifs imaginent ensemble de nouveaux services et produits.

L'objectif est de profiter de tous les talents et toutes les compétences pour tant améliorer les produits et services existants qu'en inventer d'autres.

Niveau 6 : Réinvention

L'entreprise agrège expériences, échanges, informations, elle crée un brainstorming permanent pour réinventer l'existant et imaginer de l'inédit. L'objectif est de créer un brainstorming permanent pour alimenter en carburant le moteur à idées qui permet à l'entreprise d'avancer et de ne pas faire un surplace qui la condamnera sur-le-champ.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Caroline Paucot 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte