Magazine Voyages

Nontron

Publié le 29 juillet 2008 par Argoul

Si vous êtes en Périgord, il vous faut repasser en Limousin pour aller à Nontron. La petite ville est bâtie sur la couronne sud d’un cratère de météorite géant de 25 km de diamètre ! Il remonterait quand même au jurassique moyen, c’est-à-dire à l’ère secondaire, ce qui est bien loin de nous.

Ne cherchez pas de restaurant gastronomique, il n’y en a pas. La cuisine des remparts offre plutôt un cadre « paysan riche » et une assiette du même style : du gros, du gras, du pas cher – guère intéressant pour mes papilles. Mais l’aubergiste s’adapte à sa clientèle de pays, c’est son rôle.

nontron-musee-des-poupees-3.1217323891.jpg
 

Le musée des poupées, qui s’ouvre dans la rue principale de ce village tout en pente, est attrayant et incongru ici. Il est installé dans le château. Il s’agit de la collection privée de mademoiselle Marie-Camille de Monneron, devenue musée en 1977. Les salles renferment les jouets de « la vie quotidienne des aristocrates dans une société privilégiée », selon le commentaire affiché.

nontron-musee-des-poupees-2.1217323871.jpg

Vous y trouverez au premier abord des poupées du 19ème, mais aussi des soldats de plomb, des maquettes d’avions, un monoplan à élastique « type canard » début du siècle. Vous pourrez découvrir une « autopatte » mécanique (un nègre qui marche et tire un chariot), des voitures de pompier qui ont séduit des générations de garçons, un « avion-rotor » qui vole autour d’un axe par un système à friction.

nontron-musee-des-poupees.1217323852.jpg

Pour les filles, outre les poupées et leurs maisons, des dînettes en porcelaine sont très complètes. Une grande scène de théâtre a été conçue par mademoiselle de Monneron elle-même. Elle n’avait rien à faire et elle était restée petite fille. Les poupées représentent des scènes de la vie domestique. Plus jolies à mon goût sont de petites vitrines de scènes historiques, reconstituées par madame Laurin avant 1914 : le salon Récamier, le roi de Rome. Je me suis amusé de trois vieilles qui se pâmaient devant les « chères poupées » de leur enfance lointaine.

nontron-couteau-3.1217323923.jpg

Mais le musée du Jouet n’est pas le seul attrait de Nontron. La spécialité locale depuis cinq siècles est le couteau de Nontron. La boutique de la fabrique artisanale s’ouvre à 500 m du musée, sur le même trottoir. C’est une « chère boutique » elle aussi, où les prix sont plus touristiques qu’utilitaires. Mais le couteau de Nontron, s’il est moins connu que le Laguiole ou l’Opinel, est mieux fini. Les manches sont de buis, bois très dur et lisse comme de l’ivoire, qui tient bien en main. Ils sont taillés dans la forme de la fin du 15ème siècle – selon ce que m’explique la vendeuse. L’originalité - du 18ème, siècle précieux où l’utile fut moins fort - est une noix-bijou qui contient un canif minuscule !

nontron-couteau-1.1217323906.jpg

Nontron office de tourisme
Nontron le couteau
Nontron les restaurants
Nontron le Musée de la poupée et du jouet


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine