Magazine

Le drôle d'oiseau de la page trente-trois

Publié le 28 juillet 2008 par Junespoon


Parfois, les pages trente-trois crépitent à cœur de romances renversantes. Prenons un ouvrage de référence : le guide du Routard de Travers. De Travers, car dans ma librairie franco-réticente, la lettre T gravite à hauteur des chapardeurs et des jambes à ne pas fléchir.
En guise de requiem scriptural, la page trente-trois consacrait son quatrième paragraphe aux « nombreux trésors traversins et autres bizarreries à dormir dehors ». Apparemment, pour le Routard, deux c’était déjà nombreux. Comme mise en bouche, une frugale description de L’épicerie de Cartier, un outrecuidant qui ne vendait tout que par quart et qui troquait les tocantes contre de pleines cagettes d’oseilles. Rien d’extraordinaire en somme. Mais la suite me fit entrevoir Travers d’un autre œil, quasi de guingois : « Carlito la Rocambole, d’origine accidentelle, s’est établi comme rouleur professionnel sur la côte de Travers voilà maintenant belle lurette. Il roule tout et ses contraires: les regards à l’arrondi redoutable, les R à l’espagnol bourguignon, et les amateurs. Sa renommée fracassante, ses répliques rocailleuses, ses tailleurs à la démesure, tracassent même les roublards de rues à contre-sens ». L’après-midi même, je pris les chemins de Travers et la décision de prendre ma retraite de narrateur.
Il y avait tout autour des tirelires du marché, comme au cœur des travées traversines, des petits pas trépignants, des brouhahas plein les brouettes, des chuts et des coups de reins. Tous se répandaient, à la dérobée, en truculences légendaires sur le compte de l’homme à l’ardoise la plus crayeuse du quartier. La rosée versée, Carlito criblait encore de rumeurs folkloriques les bals aux quatre cents sous. Margaux la ronde s’attirait tous les regards de Travers. Non car elle était jolie, bien qu’elle le fusse rudement, mais car elle passait pour avoir été la maîtresse de Carlito. La ravisseuse et le ravisseur, qu’on les appelait. Les railleuses gloussaient des sorties de la poule aux grands airs. Quand bien même Margaux ragotait à gogo, elle roucoulait tant et si bien que chacun voulait y entendre la seule vérité de Travers. Elle racontait que Carlito s’était épris d’une prison pittoresque pour laquelle il avait crâné, treize années ronflantes. A force de rougeoyantes berceuses et de fleurettes décomptées, Carlito serait parvenu à fendre à la lézarde les cœurs des barreaux, fondant d’amour pour lui. L’histoire, Margaux donc, disait que, depuis sa sortie, Carlito roulait sa carcasse et ses boss dans sa roulotte à rouler.
Mais voilà, la trêve des balivernes approchait à grands pas, et il fallait s’y résoudre, Carlito avait une vraie histoire aussi. Pas une histoire de page trente-trois. Quoique. Il s’acoquinait bel et bien avec Cartier, l’épicier. En tout et pour tout, ils partageaient une page trente-trois et un trottoir de très tard. Carlito le berceur ne portait du tailleur que l’assise douloureuse des par-terre. Il ne roulait que les mégots et les perles de joues. Les nuits d’averses soutenues, il donnait des coups de main dans l’autre, creusait au sang les mêmes rigoles dans la même paume tout juste cicatrisée. L’œil beurré de noir, Carlito ne s’apercevait plus qu’au bout d’une rue et de ses rouleaux. S’il arrivait qu’il se perde, la franche rigole venait dans l’urgence se remplir du vieux velours d’une rouflaquette laissée là. Il était bel et bien le Carlito de Travers, mais à l’envers. Au fond, il avait renoncé à se rabibocher avec la ruelle des rêveurs de ville, celle avec le joli nom et les coins ronds.

L’homme de Travers pratiquait la mathématique diluvienne. L’œil compact, il alignait l’eau de main et l’eau de caniveau. Carlito traçait des petits plans d’eau, des vous êtes ici plein les mains jusqu’à des vous êtes bien ici tombés à l’eau. Les lignes d’eau de vie faisaient des cascades à grandes enjambées, glissant des artères vers le cours des rus, sans e, parce que c’était toujours sans e. Un soir de vingt-trois heures, le joueur de paume laissa échapper un filet de voie sur un lit de petits gravas.
You’re too tired to be in love. Il se redressa sans se relever, ramenant à lui ses jambes et ses esprits. Carlito roula sa main pour en faire un poing, car finalement, il ne savait que rouler. Les poings d’eau et les mécaniques rouillées. Rouleur, c’était son métier. Un jour, il le savait, il serait conteur d’eau et, aux saisons des pastels, conseiller des pétales. Ce serait un grand coup pour Margaux. Et pour la page trente-trois.

{Ecrit pour les Impromptus Littéraires: le thème de la semaine}


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • RUJEMOMI (Recherche de l'Ultime Jeu de Mot Minable) Trente-trois

    Un ouaiblogueur, à propos de la publication de nouvelles notes sur les ouaiblogues Mais t'as pas un agrégateur ? Votre serviteur J'ai bien essayé, j'ai préparé... Lire la suite

    Par  Spicynico
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • O comme Oiseau

    Une miniature brodée en fil de soie, il s'agit du Kit "O comme oiseau" du créateur Au fil des rêves. C'est tout fin (ça tient dans 5 cm²), mais très agréable ... Lire la suite

    Par  Thalie
    BRODERIE, STYLISME
  • Parfois, je m’écris

    09 avril 2008 Parfois, je m’écris En faisant un peu de rangement – la belle famille débarque demain matin à l’aube, tout droit venue des Etats-Unis d’Amérique –... Lire la suite

    Par  Dk
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Musique : et comme jamais deux sans trois : Christophe est de retour.

    Comme je n'ose pas imaginer une seule personne n'aimant pas, voici la dernière partie de la trilogie du matin. Le monde ira mieux après ça, c'est garanti. Lire la suite

    Par  Carlitablog666
    CULTURE
  • Sunday Flood trente-huit

    Pour ceux qui ne savent plus ce que c'est parce que je n'en ai plus fait beaucoup ces derniers temps, le sunday flood, concept pushy pushy s'il en est, c'est... Lire la suite

    Par  Spicynico
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Thaïlande: apparemment, tout n'est pas interdit...

    Alors que le relais de la Flamme olympique est actuellement en Thaïlande, les manifestations ont été interdites! Pourtant, la Thaïlande est une démocratie... Lire la suite

    Par  Andry Rakotomavo
    EMARKETING, FOCUS EMPLOI, INTERNET, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Sunday flood trente-neuf

    Le Sunday flood est un concept intégral, comme chacun sait. Là où c'est vraiment génial, c'est qu'à l'intérieur même de ce concept, je rajoute des concepts... Lire la suite

    Par  Spicynico
    JOURNAL INTIME, TALENTS