Magazine

Le Québec militaire

Publié le 28 juillet 2008 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

québec.jpgLe Québec appartient au complexe militaro-industriel de l’Amérique du Nord. Il lui est irrémédiablement greffé par son espace et son économie et il est même devenu, au cours des ans, fort dépendant de la logique de guerre que préconisent les Alliances militaires occidentales. Dans le processus de réorientation de la politique de la défense nationale il réclame sa part des dividendes qui lui reviennent et veille à ce qu’elles lui soient octroyées au nom des règles fondamentales du fonctionnement de ce complexe et, notamment, la fidélité d’allégeance aux orientations stratégiques de la défense du territoire et la capacité de répondre aux exigences technologiques des guerres d’invasion et d’occupation ou aux aléas de la guerre contre le "terrorisme". Le Québec militaire est l’un des éléments fonctionnels de ce complexe en raison des traités que le Canada a signés avec l’OTAN et le NORAD. Il agit sur 4 terrains principaux : La défense de l’espace et du territoire de l’Est de l’Amérique du Nord en constituant l’un des commandements de la défense du Canada ; les opérations conduites par l’armée canadienne sur son territoire à partir des bases militaires de Valcartier et de Bagotville y compris les manœuvres et les exercices de bombardement aériens à basse altitude au-dessus du Nitassinan ; la guerre dans laquelle s’est engagé le Canada en Asie centrale et le réarmement du pays par la fourniture d’armements et d’équipements fabriqués par ses industries de guerre.

Le Canada, en participant à la guerre d’invasion de l’Afghanistan, a entraîné le Québec dans son sillage et des contingents de soldats de la base de Valcartier sont déployés dans la région de Kandahar depuis juillet 2007. Le Québec est donc engagé dans cette guerre par défaut et il devra en assumer les nombreuses séquelles. Déjà le bilan est très lourd selon les derniers rapports (Dion-Viens, D., 2008).

Cet article dresse le portrait du Québec militaire tel qu’il se présente en 2008, ses liens avec les alliances militaires occidentales, les installations et les effectifs que l’armée canadienne a mis en place sur son territoire et sa participation au processus actuel de réarmement du Canada. Dans un autre article, nous traiterons des enjeux entourant sa participation aux projets belliqueux du Canada et des États-Unis et les avenues qu’il pourrait emprunter pour se soustraire à ces guêpiers que constituent le "Système de Défense de l’Amérique du Nord" et la "guerre mondiale contre le terrorisme".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte