Magazine Culture

Tao-tö King : Lao Tseu

Par Soiwatter
Lorsqu'on commence à lire des ouvrages sur le thé, sur la culture orientale et sur les classiques chinois, il y a un nom qui revient sans cesse: Lao Tseu et le taoïsme. Mais qu'en connait-on exactement en France?
Le classique de la Voie et de la Vertu (Tao-tö King en chinois) est un recueil d'apophtegmes à la fois très clair et très obscures, simple à lire. Ce texte antique a servi de base à la formation de la pensée orientale. Le texte a été beaucoup traduit, interprété et utilisé. On peut lui faire dire beaucoup de chose. Certains y ont même vu un traité militaire à une période.
Toutes ces maximes parlent de la voie à suivre dans la vie, de la vertu, de la morale et de l'éthique politique, de l'action (c'est le Yang, l'homme dans les écrits chinois) et du non-agir (le Yin, la femme, le repos), de leur équilibre, de la place du sage dans la société, une place différente de celle qu'il occupe dans nos sociétés occidentales, influençant la communauté sans agir... On y retrouve parfois des pensées proches du Machiavel, du Manuel du Guerrier de la Lumière de Coelho, des Béatitudes mêmes parfois.
Mais mieux vaut lire quelques chapitre pour mieux le comprendre.
VI
L’esprit de l’Obscurité est immémorial, éternel.
C’est le principe féminin des origines.
Les racines du ciel et de la terre s’élancent de sa porte mystérieuse.
Toujours renouvelé, il se répand dans l’univers.
Indéfiniment.
Il ne s’épuise jamais.

X
Ton âme peut-elle embrasse l'unité sans jamais s'en détacher?
Peux-tu concentrer ton souffle pour atteindre à la souplesse d'un nouveau-né?
Peux-tu purifier ta vision originelle jusqu'à la rendre immaculée?
Peux-tu aimer le peuple et le gouverner par le non-agir?
Peux-tu ouvrir et clore les célestes battants en restant au repos?
Peux-tu tout voir, tout connaître sans user de l'intelligence?
Produire et faire accroître,
produire sans s'approprier,
agir sans rien attendre,
guider sans contraindre,
c'est la vertu suprême.
XI
Trente rayons convergent au moyeu
mais c'est le vide médian qui
confère à la voiture sa fonction
On façonne l'argile pour faire des vases
mais c'est du vide interne
que dépend son usage
Une maison est percée de
portes et de fenêtres,
c'est encore le vide qui
permet l'usage de la maison.
Ainsi "ce qui est" constitue
la possibilité de toute chose ;
"ce qui n'est pas"
constitue sa fonction.
LXXII

Si le peuple ne craint plus le pouvoir
C'est qu'un pouvoir plus grand approche.
Ne pas limiter son espace vital
Ne pas l'empêcher de subsister
Ne pas le pressurer
Et le peuple ne se lassera pas.
Ainsi le sage se connaît lui-même
Mais ne se montre pas.
Il se respect lui-même
Mais ne s'enorgueillit pas.
Il refuse ceci et accepte cela.
C'est beau, poétique, profond, ça laisse parfois matière à réfléchir, même à notre niveau, sur notre place dans la société, sur notre vision du monde, sur la richesse, le pouvoir...
Alors au final:
Lao Tseu a dit : "il faut trouver la voie". Moi je l'ai trouvée, maintenant c'est à vous de la trouver. Mais d'abord, je dois vous couper la tête. (Merci Hergé de me permettre de finir sur une note moins sérieuse)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Soiwatter 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines