Magazine Animaux

Mayotte un enfer pour les animaux

Par Gala
Comme vous le savez, les animaux sur l'île de Mayotte (chiens, chats) sont torturés, dépecés, éventrés, brûlés vifs...
La lettre est en Français plus bas..
Bulletin en Anglais pour avoir le plus de personnes possibles qui enverront la lettre à l'union européenne..


Mayotte is not a paradise for animals..

Mayotte un enfer pour les animaux

The animals on island of Mayotte (dogs, cats) are tortured, cutted up, burned alive by people and also by childrens..

Leaders of the french Island of Mayotte don’t apply the french law !! It’s urgent to stop all cruelty to animals Mayotte which is a overseas territory should apply Articles L 214-1 of the rural Code - Article L 214-3 of the rural Code for the protection of pets..
However, none of these main Articles of the European convention for pets of 13 November 1987 is applied..

A french animal welfare organization
gueules d’amour is alone to try to save the animals on Island of mayotte..

They have asked help to 30 Millions d'amis, Fondation Brigitte Bardot, Nicolas Hulot, SPA Paris et Lyon, One Voice, Assistance aux Animaux, but only the SPA and a small organization (Animaux Secours) have answered to them by making a donate to help them..

The need for protection of those animals is really urgent: 30000 dogs wander miserably in mayotte!

The only appeal that the local Authorities have found is to organise night battues, in order to eliminate wandering dogs with rifles..



Who would dare claim we are in the 21st century, with such scandalous practices!

Mayotte un enfer pour les animaux

Mayotte un enfer pour les animaux

We, citizen from metropolitan France or elsewhere who care about the fate of animals, we beg you to act very quickly, to create one or several hosting structures (refuges) for wandering pets of the island and to apply the existing laws for their protection..

Thank you for all who have signed the last petition which will be sent to French government..
But we want more impact by urge our representatives in Europe

NOW it's time to send a letter to all representatives in the Europeen Union to urge them to immediately order to them to make apply the French law to the French territory of mayotte !!


Sample letter:

Subjet : Animals in Mayotte

Mesdames, Messieurs,

Ce n'est non sans indignation et compassion que nous portons à votre attention les actes abominables que subissent les animaux sur l'île de Mayotte.Les animaux domestiques sont torturés par de jeunes individus ; leurs proies les plus ciblées sont les chiens.Les chiens terrorisés de Mayotte se cachent la journée dans la brousse et ne sortent que la nuit pour se nourrir dans les poubelles ou, au hasard, de hérissons et de tortues marines..

Des chiots, des chiens, et parfois des chatons sont volés, puis empoisonnés, piégés, torturés jusqu'à ce que mort s'en suive. Ces malheureux restent ainsi prisonniers dans la brousse, dans des conditions épouvantables. Beaucoup sont malades, sous alimentés. Les tortures favorites de ces individus sont la pendaison, les brûlures, le dépeçage des animaux encore vivants. Leurs membres sont sectionnés à coups de couteau ou de machette. Les chiennes sont convoitées pour la reproduction, par jeu ou par intérêt..

Ces animaux sont également vendus, utilisés pour la chasse aux hérissons ou pour commettre des vols ; ces individus s'en servant à des fins malhonnêtes. Les combats de chiens sont aussi très prisés..

Merci de suivre ce lien

http://www. gueulesdamour. com/page. seam?id=6

La « culture » locale répugne le chien qui serait, à ses yeux, impur, sale. Cette « culture » s'interdit de les toucher, surtout lorsqu'il arrive qu'un chien bave. Il est vrai que la rage sévissait à Mayotte, il y a des centaines d'années, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.Mayotte qui est une collectivité départementale d'outre-mer française devrait donc appliquer les Articles L214-1 du Code rural - Article L 214-3 du Code rural pour la protection des animaux de compagnie..

Or, aucun de ces principaux Articles de la Convention européenne pour la protection des animaux de compagnie du 13 novembre 1987 n'est respecté..

http://agriculture. gouv. fr/sections/thematiques/sante-protection-animaux/animaux-de-compagnie/le-dispositif-juridique-en-matiere-de-protection-animale/

Il n'y a aucune fourrière ni refuge pour les animaux domestiques de Mayotte. Il existe seulement des fourrières pour zébus et pour chèvres. Il faut donc croire que la vente de ces animaux, destinés à la consommation, est plus lucrative...Le besoin de protection de ces animaux se fait vraiment pressant : 30 000 chiens vagabondent misérablement dans Mayotte !Le seul recours que les Autorités locales ont trouvé est d'organiser des battues de nuit, afin d'éliminer les chiens errants à l'aide de fusils..
Qui oserait prétendre que nous sommes au 21ème siècle, face à des pratiques aussi scandaleuses !Nous avons demandé au gouvernement français de faire appliquer ses lois sur un de ses territoires mais nous n'avons reçu a ce jour aucune réponse de sa part..

Au vu de son silence, nous, citoyens français de métropole ou d'ailleurs, citoyens européens, citoyens du monde inquiets du sort des animaux, nous vous prions d'agir très rapidement et d'user de votre influence pour faire savoir a la France qu'elle n'est pas au-dessus des conventions signées et qu'elle se doit de les respecter et faire respecter étant membre d'une Europe soucieuse du sort des animaux dans ses états membres..

Nous continuerons de diffuser ces actes ignobles au monde entier..

Nous vous remercions de votre temps et de votre attention et de la suite que vous apporterez a notre requète..

Dans l'attente, nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs, à notre très haute considération,

Salutations sincères,

Name, location, country


Email adress of representatives:

COPY TO:

claude.gueant@elysee.fr, emmanuelle.mignon@elysee.fr, franck.louvrier@elysee.fr, frederic.uhl@agriculture.gouv.fr, jegospjego@outre-mer.gouv.fr, yjego@club-internet.fr, alain.hutchinson-assistant2@europarl.europa.eu, stavros.dimas@ec.europa.eu,
contact@casanina.fr, amal_el_bekri@yahoo.fr, roudairef@hotmail.fr, erika@kpucine.com, sebastienvigne@yahoo.fr, vechambre.marc@neuf.fr



stavros.dimas@ec.europa.eu, marusyaivanova.lyubcheva@europarl.europa.eu, ilianamalinova.iotova@europarl.europa.eu, miroslav@ouzky.cz, zuzana.roithova@europarl.europa.eu, margrete.auken@europarl.europa.eu, niels.busk@europarl.europa.eu, ole.christensen@europarl.europa.eu, christel.schaldemose@europarl.europa.eu, johannes.lebech@europarl.europa.eu, info@reimerboege.de, hiltrud.breyer@europarl.europa.eu, daniel@caspary.de, albert.dess@europarl.europa.eu, karl-heinz.florenz@europarl.europa.eu, matthias.groote@europarl.europa.eu, holger.krahmer@europarl.europa.eu, info@peter-liese.de

helmuth.markov@europarl.europa.eu, vural.oeger@europarl.europa.eu, dagmar.roth-behrendt@europarl.europa.eu, doculmer@aol.com, jutta.haug@europarl.europa.eu, karin.joens@europarl.europa.eu, mail@bernd-posselt.de, wichert@gruene-europa.de, renate.sommer@europarl.europa.eu, ulrich.stockmann@europarl.europa.eu,
marianne.mikko@europarl.europa.eu, toomas.savi@europarl.europa.eu, andres.tarand@europarl.europa.eu, liam.aylward@europarl.europa.eu, briancrowleymep@eircom.net, avril.doyle@europarl.europa.eu, jim.higgins@europarl.europa.eu, kathy.sinnott@europarl.europa.eu, stavros.arnaoutakis@europarl.europa.eu, ioannis.gklavakis@europarl.europa.eu

dimitrios.papadimoulis@europarl.europa.eu, georgios.papastamkos@europarl.europa.eu, antonios.trakatellis@europarl.europa.eu, evangelia.tzampazi@europarl.europa.eu, pilar.ayuso@europarl.europa.eu, carlos.carnerogonzalez@europarl.europa.eu, ignasi.guardans@europarl.europa.eu, cristina.gutierrez-cortines@europarl.europa.eu, esther.herranzgarcia@europarl.europa.eu, antonio.masiphidalgo@europarl.europa.eu,
willy.meyerpleite@europarl.europa.eu, rosa.miguelezramos@europarl.europa.eu, javier.morenosanchez@europarl.europa.eu, josu.ortuondolarrea@europarl.europa.eu, maria.sornosamartinez@europarl.europa.eu, daniel.varelasuanzes-carpegna@europarl.europa.eu

marie-helene.aubert@europarl.europa.eu, francoise.castex@europarl.europa.eu, joseph.daul@europarl.europa.eu, anne.ferreira@europarl.europa.eu, francoise.grossetete@europarl.europa.eu, anne.laperrouze@europarl.europa.eu, mn.lienemann@nordpasdecalais.fr, tokia.saifi@europarl.europa.eu, vincenzo.aita@europarl.europa.eu, info@sergioberlato.it, giovanni.berlinguer@europarl.europa.eu, iles.braghetto@europarl.europa.eu, marco.cappato@europarl.europa.eu, paolo.costa@europarl.europa.eu, alessandro.foglietta@europarl.europa.eu, monica.frassoni@europarl.europa.eu, umberto.guidoni@europarl.europa.eu, c.muscardini@tin.it, n.musumeci@inwind.it

guido.podesta@europarl.europa.eu, vittorio.prodi@europarl.europa.eu, guido.sacconi@europarl.europa.eu,
amalia.sartori@europarl.europa.eu, gianluca.susta@europarl.europa.eu, marcello.vernola@europarl.europa.eu, adamos.adamou@europarl.europa.eu, georgs.andrejevs@europarl.europa.eu, aldis.kuskis@europarl.europa.eu,
inese.vaidere@europarl.europa.eu, jolanta.dickute@europarl.europa.eu, justasvincas.paleckis@europarl.europa.eu, erna.hennicot-schoepges@europarl.europa.eu, claude.turmes@europarl.europa.eu, gyula.hegyi@europarl.europa.eu, edit.herczog@europarl.europa.eu, peter.olajos@europarl.europa.eu, istvan.szent-ivanyi@europarl.europa.eu, wolfgang.bulfon@europarl.europa.eu

karin.scheele@europarl.europa.eu, richard.seeber@europarl.europa.eu, jerzy.buzek@europarl.europa.eu, maciejmarian.giertych@europarl.europa.eu, genowefa.grabowska@europarl.europa.eu,
krzysztof.holowczyc@europarl.europa.eu, biuro@urszulakrupa.pl,
jantadeusz.masiel@europarl.europa.eu, czeslaw.siekierski@europarl.europa.eu, boguslaw.sonik@europarl.europa.eu, zbigniew.zaleski@europarl.europa.eu, adam.bielan@europarl.europa.eu, marekaleksander.czarnecki@europarl.europa.eu, ryszard.czarnecki@europarl.europa.eu, hanna.foltyn-kubicka@europarl.europa.eu, biuro@geremek.pl, jozef.pinior@europarl.europa.eu, boguslaw.rogalski@europarl.europa.eu, dariusz.rosati@europarl.europa.eu, wojciech@roszkowski.pl, jacek.saryusz-wolski@europarl.europa.eu

marek.siwiec@europarl.europa.eu, konrad.szymanski@europarl.europa.eu, witold.tomczak@europarl.europa.eu, paulo.casaca@europarl.europa.eu, edite.estrela@europarl.europa.eu, elisa.ferreira@europarl.europa.eu, duarte.freitas@europarl.europa.eu, vasco.gracamoura@europarl.europa.eu, nicodim.bulzesc@europarl.europa.eu, magorimre.csibi@europarl.europa.eu, constantin.dumitriu@europarl.europa.eu, dacianaoctavia.sarbu@europarl.europa.eu,
iuliu.winkler@europarl.europa.eu, miroslav.mikolasik@europarl.europa.eu, eija-riitta.korhola@europarl.europa.eu, henrik.lax@europarl.europa.eu, riitta.aarrevuo@brutto.inet.fi, riitta.myller@europarl.europa.eu

hannu.takkula@europarl.europa.eu, lena.ek@europarl.europa.eu, christofer.fjellner@europarl.europa.eu, helene.goudin@telia.com, jens.holm@europarl.europa.eu, carl.schlyter@europarl.europa.eu, asa.westlund@europarl.europa.eu, anders.wijkman@europarl.europa.eu, jim.allister@europarl.europa.eu, elspeth.attwooll@europarl.europa.eu, mrgrahambooth@aol.com, john.bowis@europarl.europa.eu, philip.bradbourn@europarl.europa.eu, philip.bushill-matthews@europarl.europa.eu, chrisdaviesmep@cix.co.uk, bairbre.debrun@europarl.europa.eu, den.dover@europarl.europa.eu

mep@glynford.eu, ian.hudghton@europarl.europa.eu, caroline.jackson@europarl.europa.eu, sajjad.karim@europarl.europa.eu, caroline.lucas@europarl.europa.eu, linda.mcavan@europarl.europa.eu,
eluned.morgan@europarl.europa.eu, neil.parish@europarl.europa.eu, cstihlermep@btconnect.com, rwsturdy@btconnect.com, gary.titley@europarl.europa.eu, glenis.willmott@europarl.europa.eu, thomas.wise@europarl.europa.eu, frieda.brepoels@europarl.europa.eu, philippe.busquin@europarl.europa.eu, frederique.ries@europarl.europa.eu, gerard.deprez@europarl.europa.eu, antoine.duquesne@europarl.europa.eu, raymond.langendries@europarl.europa.eu, bart.staes@europarl.europa.eu, marianne.thyssen@europarl.europa.eu, bastiaan.belder@europarl.europa.eu

johannes.blokland@europarl.europa.eu, kathalijnemaria.buitenweg@europarl.europa.eu, dorette.corbey@europarl.europa.eu, Kartikatamara.liotard@europarl.europa.eu, europa@maaten.net, jan.mulder@europarl.europa.eu, cornelis.visser@europarl.europa.eu, janmarinus.wiersma@europarl.europa.eu, corien.wortmann@europarl.europa.eu, mojca.drcarmurko@europarl.europa.eu, alain.hutchinson@europarl.europa.eu, neil.parish@europarl.europa.eu, romana.jordancizelj@europarl.europa.eu, alojz.peterle@europarl.europa.eu

Thank you

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (8)

Par Yeeep
posté le 05 août à 05:08
Signaler un abus

Il y a des massacres d'animaux partout dans le monde . Les chinois mangent des chiens . Alors chères MÉTROPOLITAINS , si vous ne voulez plus le massacre, venez les récupéré TOUS, vous préférez que l'animal soit à la rue, attrapant gale et maladie, et vous les refilent ? Regardez ne cassez simplement pas les c* des autres parce que vous même en France n'êtes pas meilleur avec la vente de chiens Consangain . Merci . PS : Je viens de la Guyane et NOUS les chiens de rue on abrège leur souffrance en leur tirant des flèchettes DU VÉTÉRINAIRE pour qu'ils puissent mourir .

Par Rodolphe
posté le 28 mai à 02:24
Signaler un abus

NOUNOU, viens chez moi en bretagne, je vais te faire ce que vous faites aux chiens. T'es un sauvage comme 60 % des mahorais malheureusement.

Par Maudoudou
posté le 02 mars à 17:05
Signaler un abus

Je trouve ça horrible ce que l'on fait aux animaux ... ;(

Par HILLY
posté le 21 février à 23:04
Signaler un abus

Bon nombre des chiens et chats que l'on trouve dans les rues de mayotte sont de provenance extérieur. En faite, Nos cher compatriotes métropolitains viennent avec leur chiens ou chats et bien trop souvent reparte sans, et pour différente raisons. quoi qu'il en soit, "ces pauvres bêtes" se retrouvent labas sans personne pour s'en occupé (nouriture, soins vêtérinaire, etc) comme vous l'avez dit très justement, et finissent dans les rues, la où les gens n'ont ni l'habitude ni l'envie (peut-etre) de les voire. Les chiens que l'on trouve à, l'origine, à Mayotte sont les chiens mangrove (chien de chasse) d'où le fait que certaines personnes s'en serve pour chasser l'hérisson (qui je précise est une chasse que certaines personnes pratiquent avec des règles et surtout des saisons. en effet, les hérison se reproduisent très vite, donc ne pas réguler le nombre sur l'ile serait à long terme dangereux. Je pense enfin qu'il est facile de critiquer une culture ou une société sans prendre le temps d'apprendre à bien la connaître, donc j'invite tout lecteur de ce cite de venir à Mayotte se fair ça propres idées et de ne pas se basé sur l'idée d'autrui. Cordialement

Par melissa76
posté le 28 octobre à 13:03
Signaler un abus

c'est très méchants ce que vous faite aux animaux moi ca me fais pleurer alors arretée ce massacres melissa

Par grillette
posté le 21 octobre à 17:44
Signaler un abus

Tu as du mal lire le SAINT CORAN qui te dit de respecter aussi les animaux

Par Métisse
posté le 19 mars à 07:48
Signaler un abus

Cela n'a rien à voir avec le fait d'être catholique ou pas! Le chien est un être vivant autant que les zébus ou les makis! Il a du sang, un coeur, des émotions, plus, en tout cas, que les animaux que vous vénérez!! Si vous n'en voulez vraiment pas, il y a d'autres solutions que la torture. Pourquoi ne pas faire appel au gouvernement pour créer des refuges afin qu'il y en ait moins dans les rues? Vous ne seriez pas alors obligés de côtoyer ces pauvres bêtes qui n'ont même pas demandées à être là...

Par NOUNOU
posté le 10 janvier à 18:15
Signaler un abus

on aim pa lé chien nou on est pa katolik kom vou

Ajouter un commentaire