Paul Claudel

Par Florence Trocmé

Paul Claudel naît le 6 août 1868 à Villeneuve-sur-Fère, en Tardenois. Son père, receveur de l’enregistrement, est nommé à Bar-le-Duc en 1870 et Paul entre au lycée de la ville en 1875 ; il continuera ses études au gré des nominations de son père, puis, à partir de 1882, à Louis-le-Grand à Paris. Après son baccalauréat en 1884, il débute des études de droit. L’année 1886 est cruciale pour lui : en juin, il découvre Rimbaud et le 25 décembre, à Notre-Dame, il se convertit. L’année suivante il écrit ses premiers poèmes et fréquente le salon de Mallarmé. En 1889, il écrit la première version de Tête d’Or.
Après des études à l’Institut des Sciences politiques, il passe en 1890 le concours des Affaires Étrangères et, reçu, travaille au Ministère. En 1893, il rejoint New York, puis Boston, avec la charge de vice-consul. En juin 1895, il part pour la Chine et, à partir de 1896, écrit les premiers poèmes de Connaissance de l’Est. Après un voyage au Japon (1898) et un long congé en France, il revient en Chine en 1901. Lors de ce séjour, Rosalie Vetch devient la maîtresse de Claudel, mais elle disparaît peu après de sa vie. Claudel, rentré en France, écrit Partage de midi (1905) qui évoque avec la figure d’Ysé ses aventures avec Rosalie Vetch. Il se marie finalement avec Reine Sainte-Marie-Perrin en 1905. En 1909, il est nommé à Prague.
En 1913, décès de son père et internement de sa sœur Camille ; il est nommé à Hambourg en octobre, qu’il quitte en août 1914 après la déclaration de guerre. Pendant le premier conflit mondial, il est nommé comme ministre de France au Brésil, où il part au début de 1917. De retour en 1919, il passera peu de temps à Copenhague : il est nommé ambassadeur au Japon en 1921. En 1927, il rejoint Washington comme ambassadeur ; il est nommé en 1933 en Belgique, pour deux ans : il est mis à la retraite en 1935. Il passera ensuite une grande partie de son temps au château de Brangues, dans l’Isère, qu’il avait acheté en 1927.
Il meurt le 23 février 1955.
Bibliographie (choix)

Poésie
Connaissance de l'Est, 1900, 1907, 1960
Processionnal pour saluer le siècle nouveau, 1907
Cinq grandes odes, 1913
Corona benignitatis anni dei, 1915
La Messe là-bas, 1919
Poèmes de guerre (1914-1916), 1922
Feuilles de saints, 1925
Cent phrases pour éventails, 1942
Visages radieux, 1945
Accompagnements, 1949
Contribution Tristan Hordé

lire la suite de la bibliographie dans la suite de note


Théâtre
Tête d'or (première version), 1890
La Jeune Fille Violaine (première version), 1892
La Ville (première version), 1893
L'Échange et Tête d'Or (deuxième version), 1894
La Jeune Fille Violaine (deuxième version), 1901
Le Repos du septième jour, 1901
Partage de midi (première version), 1906
L'Otage, 1911
L'Annonce faite à Marie, 1912
L'Ours et la Lune, 1917
Le Pain dur, 1918
Les Choéphores d'Eschyle, 1919
Le Père humilié, 1920
Protée, 1920
Le Soulier de satin ou Le pire n'est pas toujours sûr, 1929
Le Livre de Christophe Colomb, , 1933
Jeanne d'Arc au bûcher, 1939
La Sagesse ou la Parabole du destin, 1939
L'Histoire de Tobie et de Sara, 1942
Protée, (deuxième version), 1949
Partage de midi, drame (première version), 1948

Essais
Positions et propositions, tome I, 1928
L'Oiseau noir dans le soleil levant, 1929
Positions et propositions, tome II, 1934
Conversations dans le Loir-et-Cher, 1935
Introduction à la peinture hollandaise, 1935
Figures et paraboles, 1936
Contacts et circonstances, 1940
Seigneur, apprenez-nous à prier, 1942
L'Œil écoute, 1946
Emmaüs, 1949
Une voix sur Israël, 1950
L'Évangile d'Isaïe, 1951
Paul Claudel interroge l'Apocalypse, 1952
Paul Claudel interroge le Cantique des Cantiques, 1954
Conversation sur Jean Racine, 1956
Sous le signe du dragon, 1957
Qui ne souffre pas... 1958
Présence et prophétie, 1958
La Rose et le rosaire, 1959
Trois figures saintes pour le temps actuel, 1959
Le Poète et la Bible, volume 1, 1910-1946, 1998
Le Poète et la Bible, volume 2, 1945-1955, 2002

Livre pour enfants
Dodoitzu et l’escargot alpiniste, 1945

Journal et Mémoires
Mémoires improvisés. Quarante et un entretiens avec Jean Amrouche, 1954
Journal. Tome I : 1904-1932, 1968
Journal.
Tome II : 1933-1955, 1969

Correspondance
Correspondance de Paul Claudel et André Gide (1899-1926), 1949
Correspondance de Paul Claudel et André Suarès (1904-1938), 1951
Correspondance de Paul Claudel avec Gabriel Frizeau et Francis Jammes (1897-1938), accompagnée de lettres de Jacques Rivière, 1952
Correspondance Paul Claudel et Darius Milhaud (1912-1953), 1961
Correspondance de Paul Claudel et Lugné-Poë (1910-1928), 1964
Correspondances avec Copeau, Dullin, Jouvet, 1966
Correspondance de Jean-Louis Barrault et Paul Claudel, 1974
Correspondance de Paul Claudel et Jacques Rivière (1907-1924), 1984
Lettres de Paul Claudel à Élisabeth Sainte-Marie Perrin et à Audrey Parr, 1990
Correspondance diplomatique. Tokyo (1921-1927), 1995
Correspondance de Paul Claudel et Gaston Gallimard (1911-1954), 1995
Une Amitié perdue et retrouvée : correspondance de Paul Claudel et Romain Rolland, 2005

Bibliographie critique (choix)
Ernest, Beaumont Le Sens de l’amour dans le théâtre de Claudel, le thème de Béatrice, 1958
André Vachon, Le Temps et l’espace dans l’œuvre de Paul Claudel, 1965
Gilbert Gadoffre, Claudel et l’univers chinois, Cahiers Paul Claudel 8, 1968.
Henri Guillemin, Le « converti » Paul Claudel, 1968
Jacques Petit, Claudel et l’usurpateur, 1971
Pierre Brunel, Claudel et Shakespeare, Colin, 1971
Jean-Claude Morisot, Claudel et Rimbaud, étude de transformation, 1976
Bernard Hue, Littératures et arts de l’Orient dans l’œuvre de Paul Claudel, 1978
Pascal Dethurens, Claudel et l’avènement de la modernité, 1996
Claude-Pierre Perez, Le visible et l’invisible. Pour une archéologie de la poétique claudélienne, 1998
Emmanuelle Kaes, Cette Muse silencieuse et immobile… Claudel et la peinture européenne, 1999
Didier Alexandre, Genèse de la poétique de Paul Claudel, 2001
Gérald Antoine, Paul Claudel ou l’enfer du génie, (1988) 2004
Pascal Lecroart, Paul Claudel et la rénovation du drame musical, 2004
Nathalie Macé, Le Pays à l’envers de l’endroit. Mise(s) en scène du poète et de l’art poétique dans le théâtre de Paul Claudel, 2005

Sur la toile :
On trouvera toute une série de liens sur la vie de Claudel, le dramaturge, le voyageur,  le croyant, l’académicien, et des bibliographies à partir de cette adresse


Vous pourriez être intéressé par :

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Paul Eluard

    Première du monde à Pablo Picasso Captive de la plaine, agonisante folle, La lumière sur toi se cache, vois le ciel : Il a fermé les yeux pour s’en prendre à to... Lire la suite

    Le 25 août 2008 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Paul Eluard

    Eugène Émile Paul Grindel naît le 14 décembre 1895 à Saint-Denis. En 1908 ses parents s’installent à Paris, rue Louis-Blanc. Il passe son brevet en 1912 et, en... Lire la suite

    Le 25 août 2008 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Paul Claudel

    Le point Je m’arrête : il y a un point à ma promenade comme à une phrase que l’on a finie. C’est le titre d’une tombe à mes pieds, à ce détour où le chemin... Lire la suite

    Le 29 septembre 2008 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Paul Valet

    Et je dis non Je dis non aux miasmes et marasmes et à tout ce qui rampe et glisse et se décompose. Je dis non aux paroles en beurre avec tous les honneurs,... Lire la suite

    Le 05 janvier 2009 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Paul AUSTER

    ... ...In memory of myself……Simply to have stopped.…as if I could beginwhere my voice has stopped, myselfthe sound of a word…I cannot speak. Lire la suite

    Le 12 mars 2009 par   Antwan
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • * J'abandonne / Philippe Claudel (2000)

    Veuf et père d'une fillette gardée par une nounou accro au piercing et au roller, il exerce un métier qui le dégoûte, qui l'assimile à une hyène : c'est lui qui... Lire la suite

    Le 13 mai 2008 par   Essel
    CONSO, CULTURE, LIVRES
  • La petite-fille de Monsieur Linh, de Philippe Claudel

    Monsieur Linh est un vieux monsieur. La guerre ravage son pays. Le voilà seul voguant sur les flots accompagné d'une petite fille. La seule survivante du... Lire la suite

    Le 03 juin 2008 par   Mcabon
    CULTURE, LIVRES