Anthologie permanente : Jean-Jacques Viton

Par Florence Trocmé

c’est Mathew Henson    explorateur Noir
qui le premier posa ses bottes sur le pôle Nord
il reçut un hommage sérieux dans le New York Times
en 1909 mais c’est Robert Peary    explorateur Blanc
qui reste le seul indiqué dans les dictionnaires
c’est Charles Drew     scientifique Noir
qui trouva comment coaguler et stocker le sang
gravement blessé dans un accident de voiture
on l’amena au premier hôpital trouvé sur la route
un hôpital qui n’acceptait pas les Noirs
il est mort vidé de son sang

en japonais celles et ceux qui se sacrifient
pour une cause sont appelés   vents divins
c’est la traduction de kamikaze

le pêcheur qui manque à l’estampe
caché par les montagnes aux noms oubliés
l’explorateur Noir vainqueur du pôle Nord
jamais indiqué dans les dictionnaires
le scientifique Noir coaguleur de sang
refusé par un hôpital raciste
sont des vents divins     je le crois
c’est la traduction de kamikaze

Maurice Papon explique pendant son procès
que Pierre Laval président du Conseil du gouvernement Pétain
interrogé sur la destination des convois de déportés juifs
répondit laconiquement « jardinage »

ce poème n’est pas fait d’assemblages achevés
ce sont des arrêts sur état de prélèvements
des restes de situations

Jean-Jacques Viton, je voulais m’en aller mais je n’ai pas bougé.

Je voulais m’en aller mais je n’ai pas bougé
Premier feuilleton quotidien de poésie
en 24 épisodes et en fichier joint
par Jean-Jacques Viton
Dessins d’Emmelene Landon

Je voulais m’en aller mais je n’ai pas bougé, poème de Jean-Jacques Viton sera publié le 21 février prochain aux éditions P.O.L.

D’ici là, il est disponible sur abonnement, le texte intégral étant adressé entre le 14 janvier et le 14 février, en avant-première, par courrier électronique, en 24 livraisons avec 24 dessins du peintre Emmelene Landon.

Je voulais m’en aller mais je n’ai pas bougé, sommaire :
un malaise un racisme discret destructeur un chargeur c’est une réserve de munitions pour une arme on dit aussi un magasin l’insoutenable vision du dépeçage la banalité exténuante la répétition des objets quotidiens les attentats affichent leurs bilans comme les marques leurs points en Bourse l’intime et l’environ les pièges des contrôles de clandestins les balises des massacres le temps qui passe des rapports opaques les avertissements de la fatigue le principe du tout droit les riches heures de la torture la ville qui pue les marchandises de l’insécurité les épidémies envahissante les fragments comme débuts il reste un fond de sac nettoyer le repos  comment s’en aller

tous renseignements et abonnement ici

(extrait publié avec l’aimable autorisation de l’auteur et des éditions P.O.L. )

Jean-Jacques Viton dans Poezibao :
Bio-bibliographie de Jean-Jacques Vitonextrait 1,

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao

Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com, recevez chaque jour l'anthologie permanente dans votre boîte aux lettres électronique


Vous pourriez être intéressé par :

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Jean-Pierre Chambon et quelques autres piétons de Paris

    Me voilà à nouveau parti en randonnée dans les rues de Paris, abandonné au seul petit plaisir de me désorienter, ma boussole simplement aimantée par le rythme... Lire la suite

    Le 01 août 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean-Yves Masson

    Jean-Yves Masson a tout récemment publié ses Neuvains du sommeil et de la sagesse, deuxième volet d’une trilogie inaugurée par les Onzains de la nuit et du... Lire la suite

    Le 20 août 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Yves Bonnefoy

    Que je te sache – Je sais bien le nom que tu as, lui disait-elle. – Mais non, je n’ai pas de nom. – Je sais bien d’où tu viens, lui disait-elle. – Mais non, où... Lire la suite

    Le 27 août 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Paul Valet

    En complément de la note de lecture donnée par Pierre Kobel sur le livre de Jacques Lacarrière consacré à Paul Valet, un nouvel extrait de son œuvre et la... Lire la suite

    Le 29 août 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Valérie Rouzeau

    Pommes poires et tralalas merles renards flûtes à bec Et les petites bottes bleues enfoncées dans la boue Après la peine la joie revenait aussi sec Au bois... Lire la suite

    Le 01 septembre 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Dupin

    Le partage Une larme de toi fait monter la colonne du chant. Une larme la ruine, et toute lumière est inhabitée. La corde que je tresse, la rose que j’expie,... Lire la suite

    Le 03 septembre 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Friedrich Hölderlin

    Fantaisie du soir (extrait) […] Et moi, où vais-je donc ? Les mortels vivent De travail et salaire ; alternant peine et paix Tout pour eux est gaieté ;... Lire la suite

    Le 04 septembre 2007 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE