L'Outremangeur, Jacques Ferrandez et Tonino Benacquista

Par Soukee

Tonino Benacquista, auteur de romans et scénariste pour le cinéma et la BD, s'est associé à Jacques Ferrandez, connu pour sa série Les Carnets d'Orient, pour réaliser à quatre mains L'Outremangeur, une intrigue policière ayant pour thème les troubles alimentaires.

Séléna est inspecteur de police. Séléna est obèse et souffre de compulsion alimentaire : à la moindre contrariété, il se rue sur la nourriture pour apaiser ses angoisses. Son poids le fait souffrir, autant physiquement que moralement, et son cardiologue ne lui prédit que deux années à vivre. Engoncé dans ses problèmes, Séléna se débat avec son passé, à l'origine de ses troubles. Mais lorsqu'il est chargé d'une enquête pour meurtre et qu'une jeune fille entre dans sa vie, celle-ci prend un tout autre tournant.

Benacquista et Ferrandez nous offrent ici une BD très riche. Non seulement elle possède une intrigue policière bien ficelée, mais elle traite avec finesse la question du poids et des troubles alimentaires dans notre société. L'intrigue est contemporaine et se déroule à Paris, ce qui permet une certaine vraisemblance.
Le choix d'un personnage masculin confronté à ces pulsions alimentaires est à la fois osé et intelligent car il casse l'image ô combien misogyne mais pourtant reflet de notre société, des femmes uniques objets des troubles alimentaires. Statistiquement, elles sont plus concernées que les hommes, mais le mal-être de ces derniers est trop souvent passé sous silence. Parce que les hommes n'ont pas le droit d'être en surpoids. Parce que c'est peut-être moins communément admis. Parce qu'il y a beaucoup de non-dits. Pourtant, la souffrance est réelle.Les deux auteurs de cette BD abordent donc ce délicat problème de société avec intelligence, sans pour autant mâcher leurs mots. L'inspecteur Séléna est victime de bien des moqueries qui semblent dures, mais qui ne sont, à mon sens, que le miroir de ce qui se dit en aparté sur les gens en surpoids. Le sujet est difficile à traiter sans tomber dans le pathos, sans être consensuel ni moraliste. Benacquista et Ferrandez franchissent certaines limites en nous montrant des scènes de compulsion alimentaire - Séléna assis devant la porte de son frigo - rarement représentées de BD.L'intrigue policière sert ce sujet et lui donne une dimension toute particulière. Elle apporte une justification aux troubles alimentaires de Séléna tout en insufflant une atmosphère de franche virilité qui détonne avec la prétendue superficialité toute féminine des problèmes de poids.Une BD forte, qui m'a furieusement séduite. C'est osé, c'est grand ! Bravo ! Violette aussi avait été conquise par cette BD.

Une adaptation ciné de cette BD, saluée par les deux auteurs,a été réalisée en 2003 par Thierry Binisti,avec Cantonna dans le rôle-titre. 

 Et voici ma quinzième participation
à la BD du mercredi de Mango !

Et ma septième au Top BD des blogueurs de Yaneck(note : 18/20) !


Vous pourriez être intéressé par :

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Jacques ANCET

    . Retrouver une vieille habitude empêche-t-il d'être perdu ? Assis à la même place -- mais il n'y a jamais de même place --, je laisse le paysage (couleurs,... Lire la suite

    Le 30 mars 2011 par   Antwan
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Ancet

    Le printemps vient. Parmi les corps, les débris, les bribes, les discours, les larmes, les mots creux. On voudrait dire la beauté, on dit l’horreur. Mais... Lire la suite

    Le 13 avril 2011 par   Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Homo erectus de Tonnino Benacquista

    Tous les jeudis à Paris, dans un lieu nébuleux, se tient une assemblée secrète, composée uniquement d’hommes « grands blessés d’une guerre éternelle ». Lire la suite

    Le 17 avril 2011 par   Noann
    CULTURE, LIVRES
  • Le jeudi c'est citation, Tonino Benacquista

    Plongée avec délices, presque en apnée, dans le livre écrit en 2001 par un de mes auteurs favoris : Tonino Benacquista, «Quelqu’un d’autre», je ne résiste pas... Lire la suite

    Le 28 avril 2011 par   Mango
    CULTURE, LIVRES
  • Quelqu’un d’autre de Tonino Benacquista

    Quand n’ai-je pas rêvé d’être une autre? N’est-ce pas là une de mes meilleures excuses pour aimer me perdre autant dans les livres? Vivre la vie des autres.... Lire la suite

    Le 29 avril 2011 par   Mango
    CULTURE, LIVRES
  • Homo erectus de Tonino Benacquista

    Imaginez une confrérie informelle qui réunit exclusivement des hommes, venus se raconter, en quelques mots ou en quelques heures, leurs histoires d’amour,... Lire la suite

    Le 01 mai 2011 par   Quiricus
    CULTURE, INSOLITE, LIVRES, VOYAGES
  • film:"Médée Miracle" e Tonino de Bernardi

    Je ne savais rien de ce réalisateur italien , j'ai donc cherché ; je n'ai vu aucun film de lui , ils sont peu diffusés, underground, expérimentaux . Lire la suite

    Le 03 mai 2011 par   Dina_gar
    CINÉMA, CULTURE, LIVRES, MUSIQUE