Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

Par Shoparoundtheco @shoparoundthecorner

Salut salut !

J’ai terminé hier soir le dernier roman de Marie-Sabine Roger, publié dans la collection La brune au Rouergue, il s’agit de Trente-six chandelles. Ce livre me vient de Marie (du blog Khanel3) pour le Match de la rentrée littéraire, organisé par Price Minister. Ça faisait un bout de temps que je souhaitais le lire, et je n’entendais que des commentaires positifs à son propos. J’avais complètement oublié mon inscription au match littéraire de cette année jusqu’au jour où j’ai reçu ce roman ! Alors d’abord, merci à Price Minister et puis, merci à Marie pour ce livre voyageur !

Trente-six chandelles raconte le destin funeste de Mortimer Decime et de ses ancêtres. Depuis quatre générations, les hommes de la famille Decime (à prononcer D-e-c-i-m-e et non D-é-c-i-m-é, bien que le nom s’écrivait jadis avec des accents) meurent tous le jour de leur 36ème anniversaire, à 11h du matin. De plus, tous les garçons venant au monde dans cette famille ont un nom commençant par « Mor » et par opposition, chaque prénom de fille débute par « Vi ». Voici alors un avenir bien sombre pour le dernier de la descendance, Mortimer.

Aujourd’hui 15 février à 11h, il aura trente-six ans. Le jeune homme se prépare pour l’événement, il porte un beau costume de deuil, a rangé son appartement, vidé le frigo, descendu les poubelles, mis de l’ordre dans ses affaires, ses papiers, puis il a coupé l’électricité. Il n’a plus qu’à attendre l’heure fatidique, bien sagement allongé sur son canapé.

Mais c’est sans compter sur Paquita qui s’invite à 10h40 pour prendre le café. Mortimer ne peut rien lui révéler, elle le prendrais pour un fou, pourtant il ne quitte pas l’horloge des yeux. Voilà que la quinquagénaire le houspille et lui cache la vue, 10h58, quel suspens ! Il se sent déjà partir, comme attiré vers un au-delà. Puis, alors qu’elle sort enfin de son champs de vision, l’horloge affiche 11h06. C’est impossible, cette pendule est parfaitement à l’heure, elle est réglée à la seconde près. Mais alors, que se passe-t-il, pourquoi Mortimer est-il toujours vivant ?

Tout au long de cet ouvrage, on va suivre le personnage de Mortimer, les premiers moments de sa « vie prolongée ». Il est complètement perdu, il ne sait plus quoi faire de sa vie, puisque depuis toujours il pensait qu’elle s’arrêterait le jour de ses 36 ans. Ses amis Paquita et Nassar vont lui venir en aide, l’écouter, le recueillir. Il va devoir repenser chaque décision qu’il a prise, comme le fait de ne pas se marier ou d’avoir d’enfants pour ne pas laisser derrière lui une veuve et un orphelin. Le lecteur apprend en même temps que le couple de crêpiers l’histoire de la famille Decime.

Comme Marie me l’a confié dans un petit mot accompagnant le livre, ce roman m’a moi aussi enchanté ! C’était une lecture fluide, un régal ! Je n’avais encore jamais lu d’ouvrages de cet auteur, mais je vais peut être me pencher d’avantage sur sa bibliographie. Surtout qu’il me semble que deux autres de ses livres ont été adaptés au cinéma (La tête en friche et Bon rétablissement, aussi parus aux éditions du Rouergue).

Pour les besoins du match, il m’est demandé de noter cet ouvrage, c’est une pratique que nous ne faisons pas sur le blog, mais je vais quand même essayer, il y a trois critères :

  • Qualité de l’écriture : 4/5
  • Plaisir à la lecture : 5/5
  • Originalité du livre : 5/5

Voici un livre que je vous conseille grandement, et je suis ravie de mon choix pour ce match littéraire ! Je vais maintenant à mon tour envoyer ce livre à un/une autre blogueur(se), pour continuer à le faire voyager ! Bon mardi à tous.


Vous pourriez être intéressé par :

Ces articles peuvent vous intéresser :