Magazine Cuisine

Dégustation à l'aveugle (1)

Par Daniel Sériot

Avant de vous raconter dans quelques jours, un passionnant et très convivial repas fait avant-hier, avec quelques amis, professionnels de la filière "vins",  je vais consacrer le début de la semaine à commenter une belle dégustation des vins de la «célèbre colline», je veux bien sûr parler des vins de  l’Hermitage.

Les vins sont dégustés à l’aveugle, mis en carafe une demi-heure avant le début de la dégustation, pour les vins blancs, une bonne heure pour les trois premiers vins rouges, les trois rouges les plus âgés n’ont pas été mis en carafe.

Les Vins Blancs

Blanc : Bernard Faurie 2006 (parcelle sur les Greffieux? )

La robe offre des teintes jaunes tirant un peu sur des couleur d’infusions, le nez est expressif avec des arômes de pêches, d’épices et des notes de fruits exotiques, la bouche est assez grasse, charnue, avec une puissance en milieu de bouche, mettant bien les fruits en exergue, la finale est persistante, d’une bonne intensité, grâce à une acidité perceptible dès le milieu de bouche qui s’associe à la minéralité saline, et aux saveurs fruitées avec justesse, une petite impression de « chaleur «  en ultime sensation.

Après deux bonnes heures de carafe, le vin est en place, beaucoup plus élégant, avec un très bon équilibre en finale ; Noté 16,5

les_20blancs_1_


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines