Magazine Cuisine

RETOUR DU (SUPER)MARCHE : Le tahin

Par Maryathenes


Ταχίνι

Durant cette période de Carème, j'utilise beaucoup de tahin et je tenais à vous parler un peu de ce produit.


RETOUR DU (SUPER)MARCHE : Le tahin

 

Je me permets de traduire un texte d'Ekias Mamalakis sur la graine de sésame, paru dans le magazine Gourmet du mois de mars 2004 :

"Quand cet arbuste de 40 cm de haut ondulait sous les vents brulants d'Egypte, de Palestine et de Syrie, personne ne se doutait qu'il cachait un trésor alimentaire. Comme toujours, c'est un fait du hasard qui a permis à l'homme de prendre conscience de son utilisation.
Un petit incendie avait pris dans un bosquet et brûlait ces arbustes quand les Bédouins de l'époque sentirent pour la première fois la riche et mûre odeur du sésame. Par chance, ils étaient curieux et commencèrent à chercher d'où elle venait. Ils trouvèrent les petites graines grillées, y goutèrent et alors le goût inonda leur bouche.
Depuis lors, on l'utilise partout.
Cette petite graine existe dans le régime alimentaire de l'homme depuis 5000 ans !
Elle s'est répandue partout dans le monde, et l'ingénuosité humaine a permis d'en tirer le meilleur en en extrayant son jus (le tahin), son huile et en l'utilisant dans de nombreux mets, comme le Halvas entre autes.
Les hommes de cette époque avaient compris, grâce au hasard, que cette graine une fois grillée libérait une saveur qui complétait parfaitement les plats de l'époque.

RETOUR DU (SUPER)MARCHE : Le tahin


Makedonikos Halvas
Chez les Assyriens, les graines de sésame étaient échangées contre de l'argent (métal). Les Perses le consommaient et en faisaient des produits de beauté et des remèdes, tandis que les Chinois donnaient et donnent encore goût à leurs plats gràce à son huile, le conseillaient pour le bon fonctionnement du métabolisme et le bein-être corporel. On le retrouve dans l'Antiquité grecque sur les aliments frits et dans les petites pites et c'était un des aliments favoris d'Hippocrate, tandis qu'on le recommandait aux mères qui nourrissaient leur enfant et dont le lait manquait.
On considère l'huile de sésame comme la meilleure après l'huile d'olive.
Son jus, le tahin, d'un beige clair, peut remplacer de nombreuses matières grasses tandis que sa saveur douce enrichit les mets.
Il contient 13,3 % de protéines, 37,3 % de lipides, 17,6 % de glucides et une grande quantité de vitamine E et B6."
Recettes à base de tahin :

GOURMANDISE : Biscuits sans oeufs, ni sucre, ni farine !!?
MEZES : La revithosalata ou houmous
GOURMANDISE : Gâteau coulant au chocolat noir et tahin (sans oeufs)
Si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter d'En direct d'Athènes, c'est ici !
Entrez votre email et cliquez sur Je m'inscris


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maryathenes 1485 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines