Magazine Culture

Anthologie permanente : William Cliff

Par Florence Trocmé

24.
ce lit me tue et l’amant qui s’y trouve
aussi ce lit chevalet d’insomnie
sous la lucarne d’une lune rouge
me roule avec toi dans une infinie
lenteur Conrad ta vie n’est pas finie
puisque depuis un mois tu vis en moi
je te vois marcher j’entends les crachats
que tu soutirais du fond de ta gorge
pour les cacher au pli d’un vieux mouchoir
qui retournait se tasser dans ta poche

25.
« tu vis en moi » c’est si facile à dire !
as-tu conscience que tu vis en moi ?
aucune vie en moi ne pourrait vivre
sans me venir d’un en-dehors de moi
aujourd’hui la neige est tombée cela
me rappelle ma vie adolescente
âge divin et très dur et très tendre
où je cherchais dans la forêt l’endroit
sans neige d’un sapin pour m’y étendre
sous sa ramure et de ce cercle étroit

26.
laissé sur le sol à l’abri des neiges
je rêvais en écoutant les bruits sourds
qui montent d’un pays pris dans le piège
de la blancheur tombée sur les labours
je sentais le froid peu à peu engour-
dir mon corps étendu et l’avenir
semblait si loin qu’il n’aurait dû venir
que dans un siècle entièrement nouveau
je vivais hors du temps la rêverie
seule éclairait le cours de mes travaux

*

10.
à mon retour d’Amérique tu vis
venir à mes tempes des mèches blanches
« William tu n’as guère changé » me dis-
tu « sauf ces mèches blanches sur tes tempes »
mon voyage au-delà de l’écumante
mer Atlantique à rechercher ta trace
fut-il tant éprouvant ? ça me tracasse
très peu cette blancheur de mes cheveux
qu’elle soit blanche ou noire ma tignasse
m’importe peu car c’est Toi que je veux

William Cliff, Autobiographie, suivi de Conrad Detrez, coll. La petite vermillon, La Table Ronde, 2009, p. 194 et 210. 8,50 €.
24, 25 et 26 sont extraits du ″Chant III″ et 10 de ″Envoi″ de Conrad Detrez.

Contribution d’Ariane Dreyfus


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Andrea Zanzotto

    Duvets I Pré de cloches*, d’aigrettes, là-bas égaré toujours plus profonde avancée des conceptions de l’infini * Duvets de lamentations subtiles lointains,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : James Sacré

    Le monde au bord d’un lac parlait à mon poème Le lac Storrie fait un beau demi-cercle d’eau au bout d’un plateau, et s’appuie Contre les premières pentes... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alfredo Gangotena

    Promenade sur le toit A M. Jules Supervielle C’est le pignon du toit, orgue de tuiles, tréteau d’étoiles, le faux-fuyant du somnambule. Sur la cheminée... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alexandre Hollan

    Couleur – lumière Manger la lumière. (25.2.98) Les couleurs ont des moments de grande joie, sautent loin et font vibrer toute la peinture sur leur passage. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Antonella Anedda

    Si j’ai écrit c’est par inquiétude parce que j’avais souci de la vie de la félicité des êtres serrés dans l’ombre du soir quand le soir s’abat soudain sur les... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Eric Sautou

    Pour célébrer la sortie du livre d’Eric Sautou, Frédéric Renaissan et pour accompagner la note de lecture qu’en donne aujourd’hui, sur le site, Ariane Dreyfus. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Dominique Quélen

    Chasseur au pas mesuré, chasseur très subtil dans des lieux secs, tout en aplats. Perdu, longeant. Cherchant l’écart le plus précis. Dans le repos le mieux... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines