Magazine Coaching

halte aux cadences infernales

Par Peaudeb

Insidieusement, la charge de travail s'est considérablement accrue sur ceux qui travaillent.

D'abord par externalisation des services: plus de secrétariat, plus de services voyages, plus d'entretien du bureau, un courier épisodique.. les salariés ont pris l'habitude de tout faire afin de maintenir les objectifs fixés.

Puis il y a eu le management de projet.. des tableaux, des reporting, des réunions..des échanges mail..

Puis il y a eu la démarche qualité: Des procédures, la fameuse 'traçabilité", les indicateurs...et les audits à faire et à préparer..

Organisation matricielle, management transverse, une avalanche de travaux se sont mis à tomber de partout, sans regulation ni controle.

Faute d'anticipation des réparations ou des actions, la fonction pompier a envahit tous les services..Faire face à l'urgence en permanence quand on aurait pu largement anticiper. Mais on a tenté de gagner de la trésorerie jusqu'au bout. Compte tenu de la rentabilité des placements...

Ce qui n'est pas compréhensible, c'est la position des syndicats pendant ce temps...

Ce qui est étonnant c'est ue certains secteurs ont échappé au tsunami et qu'il y a encore des salariés qui travaillottent... de moins en moins...

Les français qui travaillent sont épuisés...Et leurs charges toujours plus lourdes...

Travailler plus pour gagner plus??? L'urgence est de réapprendre à manager, à gérer les ressources humaines...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Peaudeb 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte