Magazine Cuisine

La contribution d'Internet au changement climatique

Par Opapilles

Une simple recherche sur le Web émet 7g de CO2 et consomme la même énergie qu'une lampe basse consommation pendant 1heure. En 2008, 113 milliards de recherches ont été lancées sur le Web avec une part très importante sur Google. Sans compter les achats en lignes, les visionnages de vidéos sur YouTube... à ce rythme, d'ici 2050, les centres de données, contribueront davantage au changement climatique que le transport aérien.

Internet_connection.png
Les nouveaux centres de données sont construits dans des pays froids ou près de rivières glacées pour faire des économies en climatisation si gourmande en énergie. Google qui possède un demi million de serveurs a mis au point des centres de données flottants refroidis à l'aide des vagues. Cependant, la climatisation des centres nécessite des systèmes de refroidissement potentiellement toxiques et leur éloignement en mer ou dans des pays froids pourra poser des problèmes de surveillance des installations.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Opapilles 272 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine