Magazine Conso

Les produits issus de l'agriculture biologique ne seraient pas meilleurs pour la santé

Par Bonneau
L’matin, j’aime bin écouter l’poste pendant que j’prends mon casse-croûte.
V’la ty pas qu’jentends sur Europe1 une nouvelle qui nous change un peu de la grippe A.
Entre-nous, vous croyez pas qu’ils en font un peu beaucoup sur cette affaire. Elle a pas l’air bin méchante cette grippe. Rin à voir avec la grippe espagnole…
Enfin ça fait travailler les fabricants de vaccins et py ceux qui font des masques. N’empêche que si ça sert pas, c’est quand même nous qui auront payé.
Souvenez vous de la vache folle. Devais y avoir des dizaines de milliers de morts en France et des millions en Angleterre. Rin de tout çà ! N’empêche qu’ils ont tué des millions de vaches qu’étaient pas folles du tout. Pov bêtes !
Bon, encore une fois je m’égare.
Donc j’entends dans le poste que : « Selon une étude britannique, les produits issus de l'agriculture biologique ne seraient pas meilleurs pour la santé ». C’est pas fait par des idiots. Des vrais savants de la « London School of Hygiene & Tropical Medicine » (J’ai tout noté avec mon crayon pour par me tromper quand que j’vous en causerai). Y zon éxaminé 162 études scientifiques publiées sur le sujet au cours des 50 dernières année et ils disent : « il n'y a actuellement aucun élément en faveur du choix de produits bio plutôt que d'aliments produits de manière conventionnelle ».
Alors çà, çà m’a bin fait rire.
J’ai un grand jardin derrière la maison. J’y fais des légumes d’abord pour moi et py, quand il en reste, j’en vends au marché du samedi. Que je mette douze pieds de courgettes au lieu d’en mettre six, c’est la même chose, et comme ça, je me fais un peu d’argent de poche.
Alors les belles dames de Chateauroux viennent me voir et demandent « sonce des légumes bio ? ». Elles m’agacent. Je leur dit que je sais pas si c’est bio ou aute chose, mais que je les cultive moi-même, ce que tout le monde y peu pas dire ( je cite personne). Alors elle fond leur bec et elles vont aux revendeurs de bio, que je sais ben qu’ils sont pas plus bio que moi j’suis archevêque.
Je racontais ça au Lucien l’autre jour et y m’a dit : « t’as qu’a mettre une affiche produit bio, c’est pas contrôlé. Ce que tu peux pas mettre c’est AB parce que c’est une marque. De toute façon ils n’ont aucune obligation de qualité, juste une obligation de moyen, c'est-à-dire pas employer ceci ou cela. Sauf que si le voisin c’est un malade des produits chimiques, leurs légumes ils sont moins sains et sûrement moins bons que les tiens ».
J’ai dit : « pas question de céder à leurs modes qui sont juste destinés à vendre plus cher. Je cultive comme j’ai vu faire mon père et je changerai pas. Pour les produits, un coup de bouillie bordelaise et c’est tout. Vient ce qui vient ».
J’ai raconté çà hier au Jean-Pierre (c’est mon gendre le professeur). Il a éclaté de rire : « Tu débarque Jean, on le sait depuis longtemps tout çà mais c’est bien que ce soit confirmé ». Et puis il m’a apporté un journal qui s’appelle « Sciences et pseudo-sciences ». C’est le N° 283 « Alimentation et santé : mythes peurs et réalités ». On peut même l’acheter sur Internet qu’y m’a dit. Ca aussi c’est des scientifiques, rien que du beau monde, des professeurs, des chercheurs, des prix Nobel. J’en ai lu un peu. C’est pas si difficile à lire. J’ai presque tout compris.
Leur article sur le bio, il se termine en disant : « il serait plus rationnel de privilégier des formes d’agricultures durables, raisonnées ou intégrées qui, sans les condamner, réduisent l’utilisation des intrants chimiques sans diminution notable des rendements »
Bin, même si j’ai pas tout compris, je crois bin que c’est juste ce que je fais.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bonneau Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog