Magazine Culture

Anthologie permanente : Robert Desnos

Par Florence Trocmé

Au mocassin le verbe
Tu me suicides, si docilement.
Je te mourrai pourtant un jour.
Je connaîtrons cette femme idéale
et lentement je neigerai sur sa bouche.
Et je pleuvrai sans doute même si je fais tard, même si je fais beau temps.
Nous aimez si peu nos yeux
et s'écroulerai cette larme sans
raison bien entendu et sans tristesse.
Sans.
Robert Desnos, Section " Langage Cuit " (1923) in Corps et Biens, p 79, Poésie / Gallimard, 1992

Chant du ciel

La fleur des Alpes disait au coquillage : « tu luis »
Le coquillage disait à la mer : « tu résonnes »
La mer disait au bateau : « tu trembles »
Le bateau disait au feu : « tu brilles »
Le feu me disait : « je brille moins que ses yeux »
Le bateau me disait : « je tremble moins que ton cœur quand elle paraît »
La mer me disait : « je résonne moins que son nom en ton amour »
Le coquillage me disait : « je luis moins que le phosphore du désir dans ton rêve creux »
La fleur des Alpes me disait : « elle est belle »
Je disais : « elle est belle, elle est belle, elle est émouvante ».
Robert Desnos, section « Les ténèbres » (1927) in Corps et biens, p.105, Poésie / Gallimard, 1992
Contribution d’Ariane Dreyfus


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Raymond Federman

    En résonance avec la tournée française de Raymond Federman (voir le compte rendu de la rencontre-lecture du mardi 21 avril, à Paris), Poezibao propose trois... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Francis Thompson

    Le chien du ciel Je l’ai fui dévalant les nuits et les jours ; je l’ai fui traversant les arches des ans ; je l’ai fui le long des voies labyrinthiques de mon... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Pierre Peuchmaurd

    traité des loups pour Antoine La nuit les loups sont bleus, un peu phosphorescents. Il y a des loups, tu sais, qui regardent aux fenêtres et qui voient la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Granaz Moussavi

    Soleil dans le placard Ils arrivent ! Les verres Fuient vers les puits Les filles Sous les petites fleurs des foulards Les pommes à moitié mordues Jetées de la... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : César Vallejo

    Temps Temps Midi stagnant dans les brumes La pompe monotone de la caserne écope temps temps temps temps. Était Était Des coqs chansonnent creusant du bec en... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Alexis Pelletier

    En écho à la note de lecture d’Antoine Emaz récemment publiée sur le site à propos de 51 Partitions de Dominique Lemaître d’Alexis Pelletier Resonare fibris Et... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Borel

    La collection en hommage à Lorand Gaspar Pendant des années, je n’ai pu passer par cette étroite rue qui fait un coude, à l’angle d’une place irrégulière où... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 13853 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines