Magazine Cuisine

~La patisserie des rêves de Philippe Conticini~

Par Lihan
C'était un peu l'évènement de la rentrée de septembre avec son ouverture le 1er dans le 7ème arrondissement de Paris.
Suite à l'interview filmé du chef patissier et la présentation de quelques douceurs qui allaient être présente en boutique, cela a généré un buzz et comme j'ai un certain esprit de contradiction, même si je n'avais pas vu la vidéo, je ne voulais pas mettre les pieds dans la boutique dès la première semaine pour suivre le troupeau.
Mais j'ai finalement cédé, plus vite que prévu, car j'ai vu cette fameuse interview où il nous montre une partie des patisseries qui se trouve en boutique actuellement...et c'est juste cruel de se dire qu'il faut attendre le lendemain matin pour s'y rendre! Pourquoi? Vous allez le voir dans quelques instants.

Rencontre avec Philippe Conticini

envoyé par LEXPRESS. - L'info video en direct.
Dur de résister, non?
Donc ce matin, habillée, chaussée, et armée de mon portefeuille, je suis partie en quête de "rêves".
Pour vous y rendre, rien de plus simple, la boutique est très bien desservi au niveau du métro et le temps est à peu près équivalent quelques soient l'endroit où l'on descend, c'est à dire Solférino, Rue du bac, ou encore Varenne.
Je prends donc la ligne 13, m'arrête à Varenne, descend cette rue, puis tourne à l'angle de la boutique Pylones pour tomber sur la rue du bac et quelques mètres plus loin "La patisserie des rêves". (pas de photo, j'avais oublié mon portable chez moi...mais vous en trouverez assez facilement sur la toile accompagnée d'autres articles sur cette boutique ^^)
La facade est gris souris,avec de large vitre,résolument moderne et design tout comme la présentation en vitrine de quelques différents mets que l'on peut trouver derrière la porte. Porte que je ne tarde pas à franchir d'ailleurs.
Une fois rentrée, je fais le tour de la boutique, les mets sont présentés sous des cloches de verres, sous une lumière très peu agressive ce qui est agréable et rend la boutique un peu moins froide (le design, c'est beau mais parfois, ça fait pas spécialement chaleureux). Il y a quelques personnes et cela me permet d'admirer ce que l'on peut y trouver d'un peu plus près : des patisseries, oui! Mais aussi des viennoiseries, différents sucres, bref, l'enseigne réserve quelques surprises mais je retourne vite me pencher vers mon premier objectif : les gâteaux! Et il y en a! Le choix est difficile! Quand une des vendeuses vient gentiment vers moi pour me demander si j'ai besoin d'aide au bout de quelques minutes, je dois dire que je n'avais pas encore fait le tour de mes envies ("J'ai plus envie de ça, ou de ça?...Pourquoi pas les deux? ¬¬"). Je tiens à faire remarquer aussi que les vendeuses, outre le fait qu'elles soient très agréables et souriantes, portent une jolie petite robe dans les tons blancs cassés me faisant penser aux 60's...ou 70's...je ne suis pas calée très mode...mais en tout cas, c'est très mignon, et cela s'accorde parfaitement avec l'ensemble de la boutique.
Mais pour en revenir à nos moutons, après quelques questions pour savoir de quoi étaient composés certains gâteaux, j'en choisis quatre : Le St-Honoré que je voulais absolument testé (à savoir, ce dernier est pour deux, mais comme je suis gourmande, je me le suis mangée pour moi toute seule XD), Le Moka, La tarte au citron meringué et l'Entre-deux.
Une fois mon choix fait et ma commande enregistrée dans un petit ordinateur électronique super moderne (°o°/), je pars en caisse pour régler l'addition (oui, la partie la moins drôle de l'histoire...) qui s'élève à 23,50€ (5,50€ pour l'Entre-deux, 4,20€ pour la Tarte au citron meringuée, 7€ le Moka au café à partager, 6,80€ le St-Honoré à partager).
Certes, c'est cher, mais je suis dans la boutique d'un patissier de renom, les gâteaux ont juste une taille XXL (à savoir le St Honoré et le Moka sont pour deux et les parts individuels sont...monstrueuses!) et je devrais avoir un met fin en bouche, donc on va dire que cela justifie l'addition un peu salé (et puis, c'est la même chose...voir plus chez Ladurée...et je n'y suis toujours pas allée XD). Par contre, j'avoue, je ne ferais pas ce genre de folies tous les jours, mais ne comptant pas revenir tout de suite, et aimant me faire plaisir quand quelque chose me plaît, quitte à me lâcher une fois, autant bien le faire comme qui dirait ^o^/
Bref, mon argent envolé, je patiente quelques minutes le temps que ma commande soit prête ce qui ne tarde pas.
La vendeuse finit par me conseiller d'ouvrir légèrement la boîte une fois les gâteaux dans le frigo ainsi que de les sortir 15minutes avant dégustation. Je la remercie puis après un dernier coup d'oeil, rentre chez moi.
*Interlude du parcours du combattant dans le métro pour éviter les bousculades avec les petits trésors au bout de ma main*
35 minutes plus tard, home sweet home, je peux enfin souffler et mettre tout ce beau monde au frais tout en ayant au préalable vérifié que tout le monde était en vie dans les petites boîtes. Si ce n'est un léger accident pour le St-Honoré qui s'est légèrement retrouvé coller contre une paroie de l'emballage, tout allait bien ^o^
~La patisserie des rêves de Philippe Conticini~ ~Les petites boîtes de la patisserie des rêves : un rose tout mignon qui prend toute sa signifcation avec son logo <3~
Après avoir déjeuné très légèrement, je n'avais qu'une hate : dégusté ses petits moments de bonheur! Ce qui ne tarda pas à l'arrivée du dessert.

~La patisserie des rêves de Philippe Conticini~
~Dans l'ordre de gauche à droite : Le Moka, la tarte au citron meringuée, le St-Honoré~

J'entame donc une partie de chaque gâteau afin de goûter à tout. Et c'est partie pour un moment de pur plaisir!
Le St-Honoré :
D'une taille honorable, il est pour deux...pour trois aussi si on a qu'une petite faim et pour soi tout seul parce qu'il se mange très facilement si on est gourmand!
J'ai commencé par attaquer la chantilly qui est très légère et aérienne, elle fond bien en bouche et n'est pas trop sucrée. Je me suis ensuite plongée dans le biscuit où j'ai retrouvé une crème patissière au goût suptile de vanille, tout en ayant une pâte tendre en bouche. Le caramel des choux croque agréablement sous la dent quand on mord dedans et c'est un véritable moment d'allégresse quand on la crème se mélange à ce dernier <3 Pour finir, la pâte feuilletée n'est pas du tout étouffante, comme je l'ai souvent retrouvé sur ce genre de gâteau. Clairement, je ne suis pas du tout déçue du St-Honoré et je pense même qu'il peut prétendre au meilleur que j'ai mangé depuis longtemps.
La Tarte au citron meringué :
Premier coup de cuillère, et je me retrouve avec une meringue à l'aspect solide mais molle à l'intérieur, j'adore *.* (autant, la tarte au citron, j'aime tout, mais je ne suis pas fan de la meringue croquante sous la dent). Ce qui me surprend encore plus ensuite, c'est que celle ci soit chaude! Alors que la tarte se trouvait au réfrigérateur depuis une bonne heure °o° Mystère de la chimie et de la science, j'en suis agréablement surprise parce que son homologue l'appareil citronné est fraîche sans être froide. De plus, on sent parfaitement le goût acidulé du citron avec la pointe de sucre sans qu'il n'y en est de trop, bonheur <3
On retrouve ensuite une couche de biscuit avec des écorces de citron si je ne me trompe pas et pour finir la pâte sablée qui entoure le gâteau, craquante sous la dent. Cette tarte était juste une merveille <3
Le Moka au café :
A nouveau un gâteau qui se déguste à deux, mais après, comme pour le St-Honoré, c'est selon les goûts de chacun. Comme son nom l'indique, c'est un gâteau café...très café! Voir je dirais qu'on sent un peu trop le café, mais j'étais prévenue.
Ce dernier se compose d'un biscuit imbibé dans le café, surmonté d'une mousse légère au café et ainsi de suite jusqu'à recouvrir le haut du gâteau par un glacage à nouveau au café.
Il est assez léger au gout et agréable en bouche, mais vraiment bien caféiné, voir trop, et pourtant j'en suis une bonne amatrice...mais ça manquait de quelque chose je trouve. De plus, je n'ai pas retrouvé le gout du cacao et de la fleur de sel donc j'étais déçue. Cependant, cela reste un très bon produit!
~La patisserie des rêves de Philippe Conticini~
L'Entre-deux :
J'ai fini mon voyage gourmand par ce gâteau mousseux au chocolat et à l'orange.
Dès que j'ai plongé ma cuillère dans la mousse de chocolat, j'ai parfaitement senti l'amertume de l'orange se mélangeant à ce dernier sans altérer pour autant son goût. La mousse encore une fois est légère et aérienne ce qui permet de réellement mieux apprécier ce que l'on déguste et les différentes couches du gâteau. A savoir, ce dernier est construit ainsi : la mousse au chocolat, le biscuit au chocolat, la partie à l'orange avec des morceaux d'écorces, puis à nouveau le biscuit et la mousse.
C'est un met très délicat en bouche, pas écoeurant où l'on sent bien toutes les différentes parties du gâteau sans que l'un prenne le dessus sur l'autre, un véritable délice que j'ai savouré <3
Que dire de ce voyage culinaire? Plus qu'agréable, de très bonnes surprises pour mon palais, je retournerai certainement faire un tour dans "La patisserie des rêves" pour y essayer les autres gâteaux. Philippe Cuchini voulait un retour à de la patisserie simple, sans firioture mais bonne, je pense qu'il a réussi son pari ici, je me suis régalée avec de grands classiques revus par ses soins.
Si vous êtes de passage sur Paris, passez faire un tour dans la boutique, rien que pour lécher les vitrines, ça vaut tout de même le détour ^o^/
L'adresse :
La Patisserie des rêves
93, rue du Bac
75007 Paris
http://www.lapatisseriedesreves.com/

Bon appétit! ^o^/

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lihan 19 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte