Magazine Cuisine

Zoom sur…Old Pulteney, les effluves de la mer

Par Titietgabin

Zoom sur…Old Pulteney, les effluves de la mer

Demain, samedi 26 septembre, démarre le Whisky Live Paris, l’occasion de déguster des whiskies exceptionnels et de participer à des animations autour du whisky : whisky-thé, whisky-chocolat, whisky et cocktail, whisky-cigares…bref, un week end qui s’annonce riche en découvertes pour nos chères petites papilles…

Cette semaine est donc l’occasion de vous présenter quelques distilleries coups de coeur. Hier, je parlais de la distillerie Arran, aujourd’hui, c’est plein feux sur la distillerie Old Pulteney.

Pour être la distillerie la plus septentrionale d’Ecosse, Old Pulteney n’a pas cette seule particularité pour intéresser voire passionner les amateurs de malts.

Fondée en 1826 par James Henderson, sa naissance doit beaucoup à la mer…et particulièrement au hareng ! Car le port de Wick, situé à proximité, est à l’époque très actif pour la pêche de ce poisson. Les marins y affluent (on compte plus de mille bateaux de pêche vers 1840) et comme le hareng, ou du moins sa pêche donne sa soif…

Par la suite, dans les premières decennies du 20ème siècle, les bateaux réquisitionnés lors de la guerre par l’Amirauté, ne revinrent plus, le port de Wick périclita et fut même une des 57 villes d’Ecosse à bannir la vente d’alcool sur son territoire, ce qui dura tout de même jusqu’en 1939. D’où la fermeture de la distillerie pendant près de 30 ans. Devenue propriété d’Allied Domecq, elle est reprise à la fin du siècle dernier par Inver House.

Ces changements de propriétaires entraînent  remises en état et rénovation de l’outil, mais le style reste inchangé et pas seulement pour les alambics. Particulièrement ventrus et imposants, ils se prolongent en outre par une tuyauterie d’une rare complexité, tout en courbes et volutes.

Est-ce pour cela que les malts Old Pulteney sont aussi passionnants à déguster, tant leur richesse aromatique est étonnante ? On y retrouve en effet la tourbe, par pincée ou pelletée selon les embouteillages, mais aussi les céréales, mais aussi le xérès, parfois utilisé (à petites doses) pour certains assemblages. Et n’oublions pas la mer, omniprésente y compris dans le verre, avec des accents salins et iodés d’une rare puissance.

Longtemps méconnus, les malts d’Old Pulteney ont même parfois passé pour être originaires d’Islay, du fait de cette alliance si remarquable de la mer et de la tourbe. A donner envie de manger des harengs…

Whisky Single Malt Old Pulteney 17 ans, 46% : noté 9/10 (Whisky Magazine de mars 2008), Martine NOUET qualifie le Old Pulteney 17 ans de “pure merveille” . Son commentaire est pour le moins élogieux : “Le Old Pulteney 17 ans est un scotch whisky au nez charmant, parfumé, gourmand, alléchant : lait d’amandes, raisins secs marinés au sauternes et enrobés de chocolat au lait, pêches au miel, une note d’agrumes flotte sur le tout. La bouche est soyeuse, caressante avec une succulente association de fruits et d’épices. La finale s’assèche sur les épices : gingembre accompagné d’un délicieux retour noisetté. Une pure merveille. Délicat, élégant. Bien davantage qu’une promesse de richesse. Un bijou ! »

Comment le consommer : ce single malt s’apprécie à l’apéritif.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Titietgabin 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines