Magazine Juridique

Contestation des PV et Internet : un mariage incertain

Publié le 25 septembre 2009 par Gerardhaas

80615404De nouveaux sites sur Internet proposent des lettres types permettant de contester les PV. Le procédé est tentant mais est-il réellement efficace.

Des sites Internet tels que Aaallopy.com, Direct-avocat.com, Goodbyepv.com assistent les automobilistes à contester leur PV que ce soit de stationnement ou d’excès de vitesse. Ils proposent pour cela des multiples lettres types téléchargeables moyennant rétribution et pouvant correspondre au plus près à la situation de l’automobiliste via une liste de motifs de contestation.

Toutes les causes de nullité des procès-verbaux sont exploitées. Cependant, en cas d’échec, l’automobiliste qui pouvait régler directement en bénéficiant d’une amende forfaitaire minoré, verra notamment celle-ci triplée.

C’est pourquoi, ces sites Internet proposent également des consultations virtuelles. Malheureusement, ces consultations facturées entre 4 et 50 euros ne permettent pas de construire une argumentation solide et précise nécessaire à la consultation des PV.

Dans le cas contraire, sa contestation a de grande chance d’échouer et l’automobiliste de payer une majoration, voir même de passer devant le tribunal selon l’infraction. Certes, ces sites permettent d’obtenir une base juridique à la contestation mais il conviendra pour l’Internaute de développer au mieux, en réalité avec les faits, sa lettre type.

Sources : « Contester un PV sur Internet, bon ou mauvais plan ? » Aude-Claire de Parcevaux, Management, Février 2009, p110-111


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerardhaas 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine