Magazine Cuisine

Croissants perdus

Par Vibi

Croissants perdus

L’histoire d’une des confections les plus célèbres au monde, celle du croissant, reste encore très contestée à ce jour. D’innombrables rumeurs et légendes entourent ses origines et sa fabrication cependant, peu d’évidences les valident. Saurons-nous un jour la vérité que cache cette pâtisserie? Probablement pas, et ces histoires resteront très certainement toutes aussi fascinantes que le produit lui-même. L’histoire de la bataille de Vienne est probablement la plus célèbre et la plus répandue qui soit. Elle voudrait qu’en 1683, alors que Vienne est assiégée par les Turques, pour tenter de mettre la ville à sa main, l'ennemi aurait tenté un nouveau stratège en creusant un tunnel sous les remparts de la ville. Mais les boulangers viennois qui travaillaient durant la nuit, les auraient entendus creuser et en auraient aussitôt alerté les autorités. Cette alarme sonnée prestement donna aux défenseurs de la ville, assez de temps pour creuser leur propre tunnel avant que les Turques n’aient terminé le leur. L’ennemi fut donc repoussé et pour célébrer leur victoire, les boulangers viennois auraient façonné une pâtisserie en forme de croissant, à l’image de l’emblème ottoman vaincue. On nomma cette nouvelle et populaire pâtisserie «kipfel», le terme allemand pour «croissant». Mais la réalité de cette histoire, est qu’il y en a bien des versions différentes. Certaines prennent place à Vienne, d’autres encore, à Budapest et à des époques différentes. Souvent, ces histoires s’entremêlent avec l’incursion de Marie-Antoinette tentant de populariser le croissant en France; notez que Marie-Antoinette est née près de 75 ans après l’apparition des premiers croissants. Au final, la majorité des historiens s’entendent pour dire que le croissant était déjà fabriqué au 17e siècle à Vienne, et qu’il aurait migré vers la France peu de temps après; ceux-ci racontent aussi en plaisantant, sans nier, ni confirmer, l’histoire des braves boulangers viennois qui auraient supposément fabriqué les premiers croissants.
  • 4 croissants rassis
  • 4 c. à table beurre
  • ¾ t. raisins secs
  • ½ t. confiture d’abricots (ou autres au goût)
  • ⅓ t. lait
  • 1 t. crème 35% (ou moitié 35%, moitié 15%)
  • 1 c. à table vanille
  • 2 œufs
  • 3 c. à table sucre
  • Sucre a glacer ou sirop d’érable (facultatif)
Couper les croissants en deux sur l'horizontale, beurrer l'intérieur, tartiner de confiture et refermer les croissants.
Déposer les croissants dans 4 ramequins préalablement beurrés.
Battre ensemble le reste des ingrédients et diviser cet appareil sur les croissants, laisser imbiber pendant au moins 15 minutes avant d’enfourner.
Faire cuire au four sur la grille du centre à 350°, pendant 30 à 40 minutes.
Laisser tiédir quelques minutes et servir saupoudrés de sucre glace ou arrosés de sirop d’érable.

Source : Élaine, belle-sœur d’Isa de Les gourmandises d’Isa - déclinaison

IMPRIMER CETTE RECETTE (sans photo)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vibi 521 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines