Magazine Culture

Les ruines du ciel

Par Memoiredeurope @echternach

yfriedman_londres-1.1258409864.jpg

J’ai encore un souvenir très vif du Port Royal de Montherlant joué à la Comédie Française. Je ne parle pas de la création en 1954, mais un peu plus tard. Je ne saurais par contre mettre une date précise en face du souvenir.

C’est pourquoi le dernier livre de Christian Bobin qui tisse des intérêts littéraires et imaginaires entre la destruction de Port-Royal par Louis XIV et les senteurs de son propre jardin, devient un remède au mal de vivre. Une philosophie de l’instant.

J’ai déjà cité il y a quelques semaines cet aphorisme éclairant : « Dieu tenait au XVIIe siècle la place qu’aujourd’hui tient l’argent. Les dégâts étaient moindres. » La phrase est belle et dit tant sur la vanité de notre monde. Simplement, après ces semaines là, je ne suis plus tellement certain de sa justesse. Qui est finalement innocent ? Le moindre mal ?

Louis XIV ne pouvait tolérer ce que l’auteur nomme « un bouton de fièvre qu’il grattera jusqu’au sang ». Belle expression. Pas plus qu’il ne tolérera les Protestants ! Est-ce le principe même du pouvoir de ne pas tolérer ce qui prend une allure de défi ? 

Comme l’ouvrage de Pascal Quignard « La barque silencieuse » qu’il côtoie sur mon bureau, le recueil d’apostrophes minuscules de Christian Bobin allume autant de petites lumières qui éclairent le soir, sans toutefois enflammer la page.Nous avons besoin des espaces brisés qui regardent au dedans.Sans mépris, sans hauteur, sans arrogance et pourtant sans compromission. Tout le contraire des pouvoirs qui nous entourent.

De la ruine qui est retournée encore et encore, même déjà rasée par la décision du roi, pour que rien ne reste, comme si la mémoire n’était pas imprescriptible, aux pas malhabiles du clochard de la Gare du Nord qui nous écartent de la pauvreté, des ondes se sont propagées. Nous les ressentons encore quand elles nous cherchent.

« La mort nous prendratous un par un, aussi innocemment qu’une petite fille cueillantune à une les fleurs des prés. »Gardons alors notre innocence.

Photographie Yona Friedman Londres, 2008. L’architecture de survie, une philosophie de la pauvreté. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Royal Osprey

    Royal Osprey

    Terminé le jeu du chat et de la souris… Fini Twin Cats. Joseph Murphy a enfin trouvé sa place au sein de Royal Osprey. Même si les souris ne se mettent point à... Lire la suite

    Par  Deliciouscopitone
    CULTURE
  • Christian BOBIN

    Christian BOBIN

    .Ma main, regarde, elle est sans peau, elle est sans os, elle continue à me fouiller, elle continue à te chercher, dans le sable qui est dans le sang, dans la... Lire la suite

    Par  Antwan
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Port O'Brien

    Port O'Brien

    Je n'avais qu'une envie, c'était de me glisser dans la mer gelée sans me rendre compte des effets négatifs, de ce que l'avenir me claquera physiquement. Lire la suite

    Par  Surchauffe
    CULTURE, MUSIQUE
  • Louis XIV et le Louvre

    Louis Louvre

    Souvenez-vous de ce portrait de Louis XIV que l’on retrouve dans les manuels d’histoire. Il fut peint par Hyacinthe RIGAUD en 1701 pour être offert au roi... Lire la suite

    Par  Louvre-Passion
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, SORTIR
  • Le Port de l'angoisse

    Port l'angoisse

    Ce film serait né d'une partie de pêche entre Hawks et Hemingway, durant laquelle le réalisateur essayait de convaincre son ami de venir à Hollywood, pour se... Lire la suite

    Par  Ray
    CULTURE
  • Je rentre au port !

    rentre port

    Brigitte Rochelandet décrit dans "Monstre et Merveille de la Franche-Comté" les représentations de la femme-poisson que l'on trouve dans les lieux de culte bâti... Lire la suite

    Par  Anh
    HUMEUR, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Port nawak

    Enigmes Diverses — Je pense que vous avez tous déjà gouté un petit Lu (vous savez, ce biscuit sec que l'on attaque par les oreilles). Lire la suite

    Par  P2t
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, PC & MOBILES

A propos de l’auteur


Memoiredeurope 194 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines