Magazine Culture

Anthologie permanente : Jean Tardieu

Par Florence Trocmé

Litanie du «sans»

Et sans visage et sans image
et sans entendre
sans rien attendre
Partout ce rien
partout ce seuil
et sans recours
Mais la splendeur
jamais perdue
qui la retrouve?
Sans les merveilles
sans les désastres
plus rien qui vaille
Et sans parler
et sans se taire
et la fureur?
et les délices?
Et sans rien d’autre
que le même
et qui s’en va
et qui revient
et qui s’en va.
Jean Tardieu, Da Capo, Gallimard, 1995, p. 27.

L’insomnie

Grognant, grommelant, mal entendues, impossibles à voir, des voix nombreuses, creusant la nuit continuelle, cherchent longtemps la position sans courbature, parfois se heurtent, séparées aussitôt par un cri faible, sursautent, se tranquillisent, mais à peine assoupies se réveillent, puis retombent, vont glisser, se passent un seul long soupir que la langue lourde écrase. On a rejeté depuis longtemps les politesses avec l’angoisse. Les habits peints de couleurs là-haut sont écrasés à terre : un soufflé léger parfois les agite.
Tous à travers les murs s’interrogent. L’aube? L’un dit : c’est la fumée ; l’autre : c’est la mort. Mais le troisième résonne d’un rire franc : il n’y a pas de mort, pas de nuit dans les murs. Les pierres brûlées par les regards tombent en cendres. L’insomnie prend fin. Nous nous réveillerons pour épouser les cheveux brillants du ciel. Nous irons dormir en marchant au soleil deux à deux. Le sommeil du monde verra notre entrée triomphale sous les roches poreuses où tremble le reflet de la mer.
Jean Tardieu, « Au temps des dieux étouffés », dans La part de l’ombre, Poésie / Gallimard, 1972, p. 35.

Contribution de Tristan Hordé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Tomás Segovia

    La collection Poésie/Gallimard publie Cahier du Nomade, Choix de poèmes 1946-1997. Le poète le jour de son anniversaire (extrait) Pour Jim Irby, dont c’est... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Mario Benedetti/Anthologie poétique

    Mario Benedetti/Anthologie poétique

    « Poésies d'un jour choisies par Nathalie Vuillemin AHÍ NOMÁS En el manso dolor que te perturba cuando asumes lejano cómo vibra o jadea la inocencia del otro... Lire la suite

    Par  Angèle Paoli
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Les Murray

    Second essai sur l’intérêt ; L’Émeu D’un blond défraîchi comme le grass-tree, une imposante coupe à la Beatles dresse un périscope en alerte au-dessus des... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Benoît Conort

    Poezibao reviendra sur la dernière livraison de la revue NU(e), préparée par Jean-Yves Masson et consacré à Benoît Conort. Parmi les poèmes inédits, Prologue. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Pentti Holappa

    (…) Je pianote sur l’ordinateur et j’imagine que je suis un chien perdu loin de sa niche, Je plonge dans les vagues, je suis une baleine qu’un harpon a... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : René Daumal

    La nausée d’être Je ne suis pas venu au monde pour forger des bras aux centaures, pour donner mon sang aux mouchoirs qui sèchent au clair de lune. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Lèbre

    En écho à la note d’Antoine Emaz publiée hier sur le site, extraits de L’Autre musique. Toujours un arbre plus sensible accueille en premier la saison, écrit... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 13853 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines