Magazine Poésie

Nous jouons aux osselets (Fernando Pessoa)

Par Arbrealettres

Nous jouons aux osselets (Fernando Pessoa)

A la tombée de la nuit nous jouons aux osselets
Sur le seuil de la porte d’entrée.
Graves comme il sied à un dieu et à un poète,
Et comme si chaque osselet
Etait tout un univers
Et que pour cela ce soit un grand danger pour lui
Que de le laisser tomber par terre.

(Fernando Pessoa)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par lusus
posté le 14 août à 14:52
Signaler un abus

d un cap a l autre baccus et lusus nous ennivres et me rappelle bientot a eux tu trinques puis je me meurts au pluriel chaque fois que je vous te lis

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine