Magazine Cuisine

Mangeons des crêpes !

Par Ariane_dt @ArianeGrumbach

Lundi, c’est la Chandeleur, moment où l’on mange traditionnellement des crêpes. Pourquoi ne pas en profiter pour en manger ou même pour les préparer ? C’est un plat qui réjouit tout le monde et permet un bon moment de convivialité.

Bien sûr, ce n’est pas évident en semaine quand on travaille mais on peut prévoir un goûter crêpes dimanche, après un déjeuner léger, ou une soirée crêpes où l’on prévoira différents ingrédients pour garnir les crêpes et galettes : fines tranches de jambon ou de saumon fumé, lamelles de fromage, tranches de pomme, de banane ou compote, jus de citron... Si possible, munissez vous de farine de sarrasin pour faire de « vraies » galettes.

En même temps, c'est la Chandeleur, d'accord, mais ne soyez pas obsédé par les dates festives obligées. Les envies ne se commandent pas : le plaisir sera sans doute d’autant plus grand si vous faites une fête de crêpes à une autre occasion, quand c’est vous qui décidez.

crepes_fotolia4-c0949.jpg

Les crêpes, c'est bien chez soi (prévoyez bien le temps de repos de la pâte, environ 2 heures) mais ce n'est pas toujours possible. Il y aussi les crêperies. Malheureusement, les meilleures crêpes c'est vraiment en Bretagne et, à Paris, il y a une multitude de crêperies vraiment sans intérêt. A mon goût, la meilleure crêperie, c'est Ty Breiz, boulevard du Montparnasse, où les galettes salées sont fines et craquantes et qui propose une fameuse crêpe Chocorange (à condition d'avoir une grosse faim) ! 

Quand on vous propose d’aller manger dans une crêperie, ne vous privez pas. Outre le fait que la crêpe est un aliment délicieux auquel on a souvent pris goût dans l’enfance, c’est un aliment rassasiant qui va jouer le rôle de féculent pour vous apporter de l’énergie durablement. Une crêpe nature, c’est excellent quand on est dans une bonne crêperie mais cela risque de ne pas être suffisamment rassasiant. Il vaut sans doute mieux choisir une crêpe au fromage ou à l’œuf ou au jambon mais peut-être pas les trois à la fois (la fameuse « complète », un peu trop nourrissante !).

Prenez donc l’occasion de la crêperie comme l’occasion de manger des crêpes (si vous aimez ça) et pas d’avoir un plat complet entouré d’une crêpe (la crêpe steak haché-salade !). Parfois, on fait cela pour viser le repas parfaitement équilibré, mais, je vous le rappelle, l’équilibre ne se fait pas sur un repas ! Faites-vous d’abord plaisir et écoutez votre faim pour manger des crêpes adaptées. Ecoutez aussi vos envies : salé ou sucré par exemple ? Si vous n’êtes pas très porté sur le sucre, vous pouvez par exemple prendre deux crêpes de sarrasin salées, l’une simple, l’autre plus garnie. Ou une salée, une sucrée : l’important est de manger de façon à être rassasié, pour sortir de table léger(e). Et si vous allez un peu au-delà car vous avez « craqué » sur une crêpe particulièrement consistante, ce n’est pas grave, vous aurez moins faim au repas d’après.

Alors, surtout si vous aimez les crêpes, n’allez pas à la crêperie pour manger une salade, ce qui ne serait que source de frustration et pas forcément plus équilibré !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ariane_dt 8123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte