Magazine Cuisine

Un dimanche à moulitude sur canapé ou comment un p’tit cochon nous a sauvé de la faim…

Par Dorian
Il y a des fois où le dimanche à la maison c’est un concours de moulitude, il y a alors un véritable banc de Un dimanche à moulitude sur canapé ou comment un p’tit cochon nous a sauvé de la faim…moules de canapé qui végètent là, le regard vide, le geste absent. Ces moules survivent plus qu’elles ne vivent vraiment, elles espèrent juste qu’une mouette de passage veuille bien les nourrir en leur donnant la becquée. Le problème c’est que les deux mouettes habituelles de la maison, Marie et moi, étaient aussi flapies et molles que les autres. On aurait presque pu croire qu’on essayait de lancer la mode du week-end sans squelette à la maison, le poulpe day en quelque sorte !
Moi j’avais encore mon petit week-end à faire des crêpes du côté des Galeries Lafayette dans les jambes et Marie… aussi… c’est curieux que j’arrive aussi bien à partager ma fatigue, il faudrait que je réfléchisse à ça un jour… un autre jour.
Et lors de jours comme ça, à chaque fois que l’un de nous propose un plat, une foule de chose à faire nous viennent à l’esprit, se lever, avancer un pied, ramener l’autre à sa hauteur, avancer l’autre pied… et tout ça avant même de commencer à vraiment cuisiner, juste pour arriver au frigo… Un dimanche à moulitude sur canapé ou comment un p’tit cochon nous a sauvé de la faim…après c’est pire, bien pire. Et la fatigue qui s’abat alors sur nous est encore plus terrible, bien plus terrible ! Et forcément nous renonçons à chaque fois.
Du coup petit à petit le champ des possibles se réduit de plus en plus et on finit par trouver que couper une simple tranche de pain devient un exploit insurmontable… on se regarde et l’un dit hooo non t’imagine va falloir la couper… et l’autre confirme hooo non c’est trop dur… Heureusement dans ces cas-là Marie sait les mots qui me font réagir, ceux qui me vont droit au... à l’estomac ! Et elle finit toujours par me tomber sur l’épaule dans un dernier effort pour me susurrer à l’oreille… travers… cochon…
Et ça j’sais pas moi ça m’électrise, ça m’excite furieusement la papille, c’est au point que d’un coup je me sens prêt à affronter toutes les épreuves, tous les pas qu’il faut faire jusqu’au frigo et même ceux du retour, toutes ces choses pour cuisiner et... et voilà comment je pars à la recherche de mon cochon avec dans la tête l’idée de me le faire vite fait bien fait parce que du côté des moules ça commence à piailler sérieusement et le piaillage de la moule…
Mon petit cochon vite fait à l’asiatiqueUn dimanche à moulitude sur canapé ou comment un p’tit cochon nous a sauvé de la faim…
Cette recette à été réalisé avec le four Duo Chef LG
Ingrédients : 1kg de travers de porc – 3càs de miel liquide – 3càs de sauce soja – 3càs de Coca-Cola (le rouge) – 1càs de gingembre frais en tranches – 1tige de citronnelle émincée – 3 feuilles de citronnier kaffir - 3ou 4 petit piments – ½ petit ananas – 1càc de sucre en poudre - 3ou 4 ciboules émincées – sel
Demandez à votre boucher de vous coupez le travers en petits cubes ou alors faites comme moi et sortez la scie à métaux. Quand tout le travers est en petits morceaux mettez-le dans un saladier et ajoutez le miel, la sauce soja et le Coca-Cola, mélangez bien. Ajoutez ensuite le gingembre, la citronnelle, les feuilles de citronnier et les piments, mélangez de nouveau et laissez éventuellement reposer une heure ou deux.
Un dimanche à moulitude sur canapé ou comment un p’tit cochon nous a sauvé de la faim…Versez le contenu du saladier dans le plat Crousty du four LG (ou dans un plat rond si vous utilisez un four classique). Mélangez bien, posez le plat sur le trépied haut, enfournez et faites pendant 18minutes à 180° en chaleur tournante combinée, un mode de cuisson qui permet de réduire de manière très importante le temps de cuisson (ou 30minutes dans un four classique). Remuez à mi-cuisson.
Pendant ce temps coupez l’ananas en tout petits cubes. Faites ensuite confire l’ananas doucement à la poêle jusqu’à ce que le jus soit complètement réduit. Ajoutez alors le sucre et prolongez encore la cuisson de cinq minutes en remuant souvent.
Une fois le temps de cuisson terminé passez le plat sous le grill le temps de bien dorer les petits morceaux de travers soit environ une douzaine de minutes en position grill en retournant toutes les 3 minutes. Au dernier tour ajoutez l’ananas et terminez de dorer.
Servez de suite après avoir rectifié éventuellement en sel et en ajoutant la ciboule émincée.
Mais pourquoi, un poulpe day… ça serait peut-être une idée ça… est-ce que je vous raconte ça…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dorian 13561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines