Magazine Cuisine

Beranrd Baudry (Chinon) : (7)

Par Daniel Sériot

Présentation et commentaires de Daniel

Les jeunes vignes du Clos Guillot ont produit un vin de très belle tenue dans ce millésime, avec une qualité de tannins à noter, les argiles présentes sur une partie de la parcelle ont la faculté de donner du centre au vin (rondeur, et plus encore sphéricité), la difficulté des vignes à s’enraciner  est un handicap dans les millésimes qui seraient ultra solaire, voire dans des conditions de sécheresse avérée, comme en 2003.

La Croix Boissée est dans la lignée des grands terroirs argilo-calcaire, comme ceux du plateau argilo-calcaire de Saint Emilion. Un sous-sol capable de réguler ses apports hydriques, un vignoble de pente qui favorise le ruissellement plutôt que les infiltrations, une exposition, sud –sud est, favorable au murissement lent lors de la  fin du cycle végétatif, un grand cépage, qui même très mûr donne des vins toujours frais (comme par exemple Ausone à Saint Emilion). Personne ne sera étonné que sous la houlette de Bernard Baudry, la Croix Boissée soit devenu un des vins « référence » de l’appellation Chinon

Clos Guillot 2002

La robe est soutenue, avec des teintes pourpres à rubis ; le nez est frais et net, avec des arômes de fruits mûrs : fraises des bois et cerises, finement épicées, et des notes florales. De l’élégance dans le dessin de la trame tannique au toucher velouté, les sensations sont ascendantes, le centre est charnu, et plutôt sphérique dans sa structure, la finale, persistante, avec des fruits mûrs et gourmands, accompagnés d’épices variées, est fraîche et minérale, sans se départir de sa finesse tannique. Noté : 15,5

La Croix Boissée 2002

La robe est foncée, avec un liseré de couleur pourpre au bord du verre ; l’olfaction, d’une bonne intensité évoque des parfums de fraises, de cerises, avec des notes de framboises et une touche de violette ; le vin est bien structuré, avec des tannins serrés donnant une sensation de fermeté, avec un grain parfaitement poli, le milieu de bouche est compact, en relief, avec une belle énergie sous jacente, l’acidité gustative « mûre » donne beaucoup d’allonge à une finale, aux fruits éclatants( mûrs et frais) finement épicés, pleine et très calcaire dans sa signature. Noté 17.

Commentaires d’Isabelle.

Clos Guillot 2002

Les vignes de Clos Guillot sont de jeunes ceps, issus de sélection massale et, pour une parcelle, francs de pieds. Le premier millésime qui s’est donc ajouté à la gamme est le 2000.

L’olfaction, superbe, énonce un joli balsamique dans lequel se fond, se dissout le fruit.

La bouche révèle sur le caramel, un côté beurre salé particulièrement ténu et authentique du rance des vieux beurres de baratte, laissant poindre un côté cerise des plus vivifiant.

Le maintien prouve un corps d’une réelle densité, marqué d’acidités légèrement impressives pour une fluidité et digestion du vin. La finale se sert de la variété des palettes aromatiques des épices ( le clou de girofle en particulier), des agrumes et de la réglisse. Dans les derniers rebonds les notes de truffe signent les plus beaux achèvements de la bouche.

Croix Boissée 2002

La Croix Boissée, parcelle sise sur de l’ argilo-calcaire.

S’exhalent du verre les flaveurs plus denses, plus capiteuses de fruits bien mûrs, presque confits et d’épices orientales.

La cerise marque son territoire dès la prise en bouche. Néanmoins, rapidement les épices (la muscade) complexifient la gamme des saveurs et se combinent dans la finale aux autres expressions rémanentes de fruits et d’encre, pour l’empêcher de se taire. Elle se clôt sur une belle fraîcheur mentholée… qui comble les plaisirs de l’arrière bouche.

C’est un vin qui a du corps, du tranchant…

« Philippe Bourguignon lui-même s’étonnait des différences de terroir… », commente Bernard Baudry, relatant sa rencontre avec ce sommelier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bernard Baudry (Chinon) (3)

    Bernard Baudry (Chinon)

    Dégustation sur cuves et fûts du millésime 2009 La dégustation de ce millésime, sur cuves ou barriques est réjouissante, même séduisante. Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Bernard Baudry (Chinon) : (6)

    Bernard Baudry (Chinon)

    Les vins en bouteilles Présentation et commentaires de Daniel Le millésime 2007 a été aussi difficile à appréhender en Loire qu’en Bordelais, avec  des... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Bernard Baudry ( Chinon ) : (8)

    Bernard Baudry Chinon

    Présentation et commentaires d’Isabelle Parmi les choix opérés par Bernard Baudry en terme de conduite dans le chai, il est des prises de décisions qui... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Bernard Baudry (Chinon) : (9)

    Présentation et commentaire d’Isabelle Bernard Baudry tient absolument à faire déguster La Croix Boissée 1997 à Daniel afin de savoir si ce vin est «... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Bernard Baudry (Chinon) : n° 9

    Présentation et Commentaires d’Isabelle Bernard Baudry tient absolument à faire déguster La Croix Boissée 1997 à Daniel afin de savoir si ce vin est « bretté… ». Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Bernard Baudry (Chinon) : fin

    Bernard Baudry (Chinon)

    Présentation et Commentaires d’Isabelle Parmi les 2009 dégustés chez Bernard Baudry, les chenins, certes moins commercialisés, méritent cependant que l’on s’y... Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN
  • Philippe Alliet, Chinon (1)

    Notre périple ligérien s'est poursuivi par la découverte du Domaine de Philippe Alliet, à Cravant-Les-Coteaux. C'est son épouse Claude qui nous accueille. Lire la suite

    Par  Daniel Sériot
    CUISINE, LE VIN

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines