Magazine Coaching

Carnet de joie

Par Lemotivateur


En tant que motivateur mes sources d'inspirations sont multiples, j'ai cependant un faible pour les contes et les légendes que j'adapte parfois très librement pour à mon tour vous inspirer.
L'histoire* que je vais vous raconter aujourd'hui me rappelle à quel point nous faisons parfois un mauvais usage du plus précieux et fragile de nos biens: le temps qui passe…
Avez-vous déjà rencontré un chercheur ? un vrai, un qui passe son temps à chercher, qui ne sait pas nécessairement ce qu'il cherche d'ailleurs mais c'est sa raison d'être.
Vous êtes-vous déjà demandé si les chercheurs devenaient des "trouveurs", ou placent-ils simplement le sens de leur vie dans cette quête infinie ?
Un jour, un chercheur venu poursuivre ses recherches dans le village de Svechtari, enclave séfarade située au nord-est de la Bulgarie, appris l'existence d'un parc magnifiquement arboré au centre duquel se trouvait une prairie verdoyante et joliment fleurie. Il décida d'y aller se promener pour réfléchir à ses recherches en cours. Arrivé au parc, la végétation plus abondante que ce qu'en avait raconté les villageois l'obligea à s'aider de la main pour se frayer un passage. Ses yeux fouillaient le sol, scrutaient les arbres et parce qu'il avançait à tâtons comme on cherche un trésor il eu la chance d'apercevoir des petites pierres blanches réfléchissant la lumière.
En s'approchant de plus près il pu voir cette inscription sur l'une d'elles
" Hadar , vécu 10 ans, 6 mois, 3 semaines et 2 jours"

Ces jolies pierres blanches étaient donc en réalité des pierres tombales. Le chercheur senti une peine immense à l'idée de la famille pleurant son enfant parti si tôt. Il pleura.
Cherchant une pierre ou un rondin pour s'asseoir, il buta sur autre pierre blanche sur laquelle était gravée
" Yanev, vécu 6 ans, 2 mois, 1 semaine et 1 jour"
Le chercheur se sentait vraiment de plus en plus désemparé d'avoir tant chercher pour trouver "ça"…Un cimetière d'enfants. Quelle horreur, quelle tristesse ne cessait-il de gémir.
Attiré par les pleurs du chercheur, un vieil homme s'approcha
"Toi aussi tu viens pleurer ces pauvres enfants ?" lui demanda le chercheur
"Non, moi je suis le gardien du cimetière"
"Ah je vois, ça ne te fais plus rien, tu t'es habitué…"
" Non pour moi ça reste un bonheur !"
"Que dis-tu vieux fou, quelle malédiction a bien pu s'abattre sur ce village pour avoir du construire un cimetière d'enfant et confier les clefs à un gardien sans coeur ?" le chercheur éclata de nouveau en sanglot.
Le vieux gardien éclata lui de rire et dit
"Mais calmes-toi, point de malédiction à Svechtari, simplement une coutume que nous respectons, je vais t'expliquer"

"La coutume veut que dès qu'un enfant atteint l'âge de 15 ans, ses parents lui offrent un carnet , identique à celui que je porte pendu à mon cou, pour qu'il puisse y noter tous les moments qui lui procureront du plaisir.Tous les moments où il jouira intensément de quelque chose , il ouvrira le carnet et notera
à gauche ce qui a donné de la joie
à droite, combien de temps a duré cette joie

"Il a rencontré une jeune fille au bal, il l'a aimé au premier regard. Combien de temps a duré le bonheur enivrant de ce regard ? Combien de temps a-t-il senti son coeur se serrer avant d'oser l'inviter à danser? Combien de temps a duré l'intensité de leurs premières conversations? Une semaine, deux, peut-être trois ?…
"Et puis…l'émotion du premier baiser, ce merveilleux plaisir qu'il a dû ressentir, combien de temps a-t-il duré ? une seconde, une minute, l'a-t-il garder en mémoire toute sa vie ?
"Et leur mariage ? leur première maison ? l'enfant tant désiré ? les compliments de ses amis et clients ? Combien de temps a durée toute cette joie, des heures, des jours, des mois …?
"Tu vois c'est ainsi que nous concevons la vie. Lorsque que l'un d'entre nous meurt, nous avons coutume d'ouvrir son carnet et de faire la somme des moments de joie pour l'inscrire sur sa tombe. PARCE QUE VOIS-TU CHERCHEUR, POUR NOUS, CE TEMPS EST LE SEUL ET VERITABLE TEMPS VECU*…
Heureux de contribuer à votre SUCCÈS
Le Motivateur
* Librement adapté de J.Bucay "le chercheur"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lemotivateur 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog